-T'as vu ma chérie, ils refont la route devant.

-Oui j'ai vu, c'est très intéressant.

-Oui mais nan, nous les hommes tu sais, la technique, tout ça, ça nous intéresse. Les gros rouleaux, les pelles et les seaux, les gravillons, tout l'aspect technique quoi.

-Oui oui, l'aspect technique, j'entends bien. Les pelles et les seaux, tout à fait.

-Tu t'es jamais demandé d'où venaient tous ces camions de gravillons noirs? Des gravillons noirs, c'est mystérieux non? Qui les choisit? Qui est en charge de ces mystérieux gravillons? Pourquoi personne ne parle jamais du mystère des gravillons noirs? 

-Allons bon.

-Qui choisit ces gravillons noirs, c'est une vraie question. Je te fais la scène. On est dans la jungle en Colombie, un petit village d'autochtones hauts en couleurs, une maison dans la pénombre. Un étranger entre dans la maison, chapeau à la Indiana Jones, tenue beige et légère, c'est El gringo, il vient chercher les meilleurs gravillons de la région chez les petits producteurs de gravillons du coin.

-Hey Chico, montre-moi tes sacs de meilleurs gravillons.

-Bien soure senior El Gringo, toute ma prodouctionne est là, jé té l'ai réservée spécialement pour toi (hijo de puta). 

Il transpire à grosses gouttes. Cet homme-là n'est pas clair, on dirait qu'il cache quelque chose. Le Chico. À 1 mètre d'El gringo, sous une toile de jute grossière, tissée grossièrement par des grossiers personnages, El gringo entrevoit des sacs. Il soulève la toile de jute, des sacs de gravillons tout frais, d'un bel aspect, sont entreposés là. El gringo vient de dévoiler le pot aux roses. Il prend une poignée de gravillons, la renifle.

-C'est ceux-là que je veux Chico.

Chico jette son chapeau par terre de rage, il s'est encore fait démasquer par El gringo comme à chaque fois. El  gringo. Lui seul peut sentir le gravillon, même caché habilement sous des toiles de jute tissées grossièrement par des grossiers personnages (oui oui je l'ai déjà dit je sais). C'est LE spécialiste, c'est LUI SEUL qu'on envoie à l'autre bout du monde récolter les précieux sacs de gravillons. 

On s'y croirait hein?

-Toi, tu as trop regardé la télé quand tu étais plus jeune. 

-Je me demande comment ils font pour mesurer ou vérifier la planéité de la route qu'ils viennent de refaire. C'est tout plat, c'est bien foutu n'empêche.

-Peut-être qu'ils ont des instruments pour mesurer, non?

-Non, je pense que c'est des nains qui surveillent.

-Des nains?

-Oui, ils sont plus près de la route alors, avec leurs yeux de lynx - le nain a des yeux de lynx car comme il lui manque un sens qui est les grandes jambes, il a compensé avec une meilleure vue - ils voient tout, les défauts, hein en lumière rasante quand c'est fini, au niveau du sol tu dois mieux voir les défauts. Et en plus ça permet aux nains de s'intégrer dans le monde du travail, car le monde du travail est difficile pour les nains, surtout quand c'est des feignasses. Déjà en temps normal c'est pas facile alors tu penses bien hein. 

-Mais qu'est-ce que tu dis?

-Le monde du travail. Pour les nains. C'est difficile. Chez Fort Boyard par exemple, regarde, ils ne se sont pas développé depuis 30 ans, pourtant avec le succès ils auraient pu ouvrir des Fort Boyard un peu partout, ça aurait fait de l'emploi pour les nains. Et pour les tigres aussi. Tu as déjà remarqué qu'on ne voit jamais d'offres d'emploi pour les nains et les tigres? 

-Les nains et les tigres?

-Il y a bien Mimie Mathy aussi, mais elle truste son rôle et personne ne peut prendre sa place. Elle avait même une doublure pour faire son film mais elle était plus grande et ils ont dû s'en séparer parce qu'elle se prenait les pieds dans sa doublure. C'est un drame d'avoir des manteaux trop grands tu sais. Toi tu n'as pas de manteau, mais crois-moi que le jour où tu auras assez d'argent pour voler un manteau au magasin, tu seras bien contente d'avoir un manteau avec une doublure dans laquelle tu ne te prends pas les pieds. Crois-en un vieux singe comme moi. C'est dans les vieux pots. J'en connais plein des proverbes. 

-Je ne sais pas, je ne regarde pas Mimie Mathy.

-Moi je sais. Mimie Mathy c'est pas un vrai ange gardien, ça c'est un grossier subterfuge. Tu sais, ils sont forts à la télé. Mimie Mathy c'est un petit nain déguisé en ange gardien. Je te le dis tout net. 

-On ne dit pas un nain, on dit une personne de petite taille.

-Oui je sais, ça c'est le politiquement correct. Il n'empêche que les petits nains sont des petites personnes de petite taille mais personne n'est dupe. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils ont mis la télé en haute définition figure-toi, c'est pour voir les nains, parce qu'ils sont petits alors on les voit mal, maintenant on n'a plus à les chercher avec une loupe et des verres correcteurs. Quand t'as un film avec un petit nain, si t'es en basse définition, il peut se cacher entre les gros pixels, c'est prouvé scientifiquement, je l'ai lu sur la boîte de Nesquik.

-La boîte de Nesquik?

-Oui, le matin je me cultive au petit déjeuner et après je peux faire des démonstrations mirobolantes, des exposés époustouflants, crois-moi bien que dès le matin ça pétarade sec dans mes connexions synaptiques.

-Oui oui ça c'est pas nouveau, pour pétarader ça pétarade. Et pas que le matin.

-D'où ma force didactique exceptionnelle. Je prends un bol de céréales avec le tigre qui dit "et la force didactique est en toi" et après je me promène avec aisance sur les grands sujets de société, je survole les problèmes, je tutoie les étoiles, quasiment.

-Bien sûr, c'est évident.

-Tiens, donne-moi un grand sujet de société. N'importe lequel. Comme ça pour voir, tu vas voir comment je vais te rétamer la djeule.

-Tu veux un grand sujet de société? Alors par exemple, faut-il accepter le burkini dans l'espace public?

-Le burkiquoi?

-Le burkini, cette combinaison que portent certaines femmes musulmanes.

-Le burkini? Dans l'espace?

-L'espace public.

-C'est public l'espace? Les russes et les américains sont allés avant nous non? Je ne comprends pas la question. Tu parles des combinaisons pour voyager dans l'espace?

-Bon laisse tomber.

-Non mais là d'accord, c'est pas un bon sujet, parle-moi des trucs que je connais, et dont tout le monde parle par exemple, là tes trucs inconnus le burkitruc c'est sûr que je peux pas lutter. Malgré mon exceptionnelle faculté de compréhension et d'adaptation, je suis comme tout prix Nobel, et j'ai, je te le dis en toute humilité, des limites. Des limites limitées, mais des limites quand même. Tu as remarqué que si on enlève toutes les lettres de "limites" et qu'on les remplace par é-p-o-u-v-a-n-t-a-i-l ça n'a plus du tout la même signification? C'est dingue.

-La loi travail?

-La loi travail, voilà un bon sujet. Bon, qu'est-ce que tu veux savoir sur la loi travail?

-Est-ce un bonne loi ou une mauvaise loi?

-Euhhh...attends voir...sinon sur les combinaisons spatiales, j'avais plein d'idées. On pourrait faire par exemple des combinaisons spatiales spéciales pour sur la Terre.

-Pour quoi faire?

-Pour se rendre compte comment c'est la vie dans l'espace avec une combinaison.

-Mais si c'est sur Terre, ça n'a rien à voir avec la vie dans l'espace.

-Oui bien sûr, je suis pas bête à ce point-là merci, non je parle juste de porter une combinaison spatiale sur la Terre pour se rendre compte comment c'est la vie dans l'espace. Comme ça on comprend les restrictions qu'ils ont dans l'espace, comme par exemple passer le motoculteur dans l'espace. Là avec la combinaison, tu passes le motoculteur dans le jardin, et tu te rends compte de toute la difficulté. C'est super-ingénieux n'empêche mon idée.

-Je savais que tu calerais sur les sujets de société, n'importe lequel.

-Nan mais t'as pas pris les bons, demande-moi n'importe quoi tu vas voir, tiens demande-moi qui a gagné la coupe du Monde de l'Euro de foot, tu vas voir si je suis pas au taquet.

-Ah bon et qui a gagné l'Euro de foot?

-Euhhh...la Lettonie. Euh non attends je me trompe, la Lettonie c'est la coupe du Monde de brasse papillon non? Attends tu me fous le doute là.

-C'est le Portugal.

-Voilà, c'est le Portugal qui a gagné la coupe du Monde de brasse papillon, j'allais le dire.

-1 à 0.

-Voilà, j'allais le dire, 1 pour les portugais, 0 pour les papillons...Ils sont nuls ces papillons.

-Non c'est 1-0 contre la France, pour la finale de l'Euro de football. Tu comprends ou pas?

-Tu vas trop vite, j'ai pas le temps de tout noter. Tu peux aller vite moins vite pour voir?

-De toutes façons même moins vite tu ne comprendrais pas, à quoi bon...

-Tu veux qu'on s'achète des burkinis pour Noël?

-Pour quoi faire encore? Tu n'es pas musulman que je sache.

-Comment tu sais que je ne suis pas musulman? Tu as fouillé dans mes affaires c'est ça?

-T'es venu juste pour me parler de la route qu'ils sont en train de refaire?

-Oui je...j'essaie d'établir un contact...non sinon il va falloir que je trouve une occupation. Je crois que je vais aller voir les types qui refont la route. Je vais aller leur demander s'ils ont besoin d'un nain pour contrôler leur travail. Je vais me faire passer pour un nain, tu vas voir, le réalisme est saisissant. 

Read More
Commis par pow wow on lundi 26 septembre 2016

Read More

Ça y est, on est au midsummer.

J'ai décidé de parler anglais, parce que l'été, y a plein de touristes étrangers qui viennent chez nous - je parle pas de Daech évidemment - pour visiter notre beau pays, et s'ils tombent sur mon blog, ils verront qu'ici aussi on fait des efforts pour les recevoir.

Welcome to the french country and a beautiful travel for great holidays will welcome to you! 

Oh pis non tiens, je vais parler français comme normalement, on s'en fout des anglais, ils sont sortis du Brexit alors il n'y a pas de raison qu'on les bichonne plus que les autres.

Enculés.

Bon je vais parler italien alors.

Ah merde, je connais pas l'italien.  À part lasciatemi cantare. Va soutenir une conversation, toi, avec seulement ces deux mots. Et puis quelques autres en renfort, comme casa buitoni ou alfa romeo. 

Bon. 

Allemand?

Je ne connais pas non plus l'allemand putain, pis de manière intuitive, j'ai jamais aimé les allemands. Je me méfie des allemands comme de la peste brune. Chez les allemands, le fou leur montre la lune, et les sages regardent le bras. 

Les espagnols ça va, mais ils sont trop espagnols à mon goût. Et puis toujours avec leurs cheveux noirs, leur paëlla et leurs castagnettes, ça va cinq minutes merde.

Y a que les néerlandais qui me conviennent, déjà y baragouinent des trucs que tu comprends encore moins que les précités, tu dirais qu'ils parlent une langue que tu comprends pas, mais tu les repères de loin. Tous blonds presque blanc, tous en sandales, tous avec des voitures avec un NL au cul. Et puis ils sont toujours neutres. Tu verras jamais des NL gueuler ou rigoler comme des baleines, ils sont toujours d'humeur normale, sans aspérités, presque discrets. Tempérance, sang-froid, self control, c'est des putains de moines shaolin avec des couettes blondes pour les petites filles moines shaolin avec un NL au cul. 

Bon.

Des moines shaolin.

C'est bien les moines shaolin, ça va avec tout.

J'ai jamais connu de moines shaolin. J'ai connu que des moines de camembert. C'est une autre culture. Faut se rendre compte à la base qu'un moine shaolin sur un camembert, c'est pas crédible. Pas du tout. Du point de vue marketigne, c'est pas vendeur. Tiens regarde, tu vas voir que je mens pas:

On voit très bien, ça saute aux yeux, que ce type n'est pas gourmand d'autres choses que de supplices divers, c'est un pervers masochiste, et sa teneur en matières grasses n'est sûrement pas de 40%. En plus on retourne la boîte et il y a des chances que ce soit écrit: camembert made in china.

Bon.

Essayons de comprendre la psychologie et la sociologie du NL pour y voir plus clair.

Bon alors faisons ça scientifiquement, pour pas passer pour des cons putain les mecs. Bon alors faisons déjà une recherche "famille touristes néerlandais" dans un célèbre moteur de recherche de merde américain pour voir ce qu'il s'en dégage, s'il s'en dégage quelque chose, par exemple il pourrait s'en dégager que dalle et on serait comme des cons et on le regretterait amèrement toute notre vie, et on ressortirait de là avec le poil tout terne et les ongles blancs, ce qui peut démontrer un manque de calcium ou de potassium ou de plutonium je sais pu.

Alors voyons...























Bon alors ça commence fort, mais c'est vrai que c'est raccord, on peut pas dire. Le NL, même s'il n'a pas un autocollant NL collé au cul, tu le reconnais aussi comme ça, c'est dans sa nature, toujours à se balader les fesses à l'air, c'est un genre de moine shaolin qui montre son cul, finalement. Là on est bien parti dans la sociologie du NL je crois, on tient quelque chose.



Y a ça aussi, qui démontre pour le moins une certaine désorganisation, à n'en pas douter. Le NL est foutrement désorganisé si tu te réfères à cette photo, sauf pour montrer son cul où là y a pas de problèmes, évidemment. Tu le crois ça, une peuplade quasiment scandinave aussi désorganisée? :


Ça fait peine à voir, ils ressemblent à un troupeau de bisons en canoë qui seraient affolés car il y aurait des indiens partout autour qui seraient prêts à leur décocher une flèche pour les tuer mortellement et se faire de la nourriture et des couvertures en peaux de bisons hollandais pour pas cher.

-Chef, on est encerclés! On fait quoi?
-Allons droit devant, les indiens n'oseront pas attaquer car nous avons des gilets de sauvetage.
-Et alors ça fait quoi chef?
-Ben les indiens sont respectueux des gilets de sauvetage. On n'a JAMAIS vu, dans toute l'histoire du monde, des indiens attaquer des bisons hollandais en canoë portant un gilet de sauvetage.
-Chef, y en a quand même partout sur les rives, ça va être chaud! Allons plutôt arrière devant, moi c'est ce que je préconise.
-Non, à gauche devant!
-Non, à droite devant!
-De toutes façons, ces satanés peaux-rouge sont partout.
-Chef chef, attendez, c'est pas des peaux-rouge, c'est des touristes pleins de coups de soleil!
-Putain t'es con Robert, tu nous as fait une de ces peurs. Bon allez on se casse.
 


Y a ça qui revient beaucoup, ça m'étonne pas qu'ils semblent venir d'une autre planète les gonzes, ça rappelle un peu les bocaux sur l'étagère chez mamie avec des bonbons, ça doit être beau chez eux les mamies tiens. Moi je me souviens, ma mamie elle était standard, ça sentait bon le cajoline dans les armoires, pas la skunk special; elle nous faisait des tartes aux pommes, pas des space-cakes, et après on s'étonne qu'ils aient les fesses à l'air:




Y a ça aussi, avec un début de légende: Vallon Pont d'Arc, le corps du deuxième touriste hollandais repêché...bon c'est la vie aussi hein, des fois les NL, c'est comme des grands oiseaux migrateurs qui viennent mourir à Vallon Pont d'Arc les fesses à l'air, après s'être reproduits, au terme d'un voyage long et périlleux de plusieurs milliers de kilomètres; périlleux notamment à cause des éoliennes et des lignes à haute tension. Qui n'a pas, une fois dans sa vie, à la tombée du jour, essuyé du sang sur son pare-chocs et enlevé des plumes de la calandre car un hollandais était venu se fracasser contre la voiture en sortant d'un champ de maïs et courant tout nu pour essayer de traverser la route? Là le gendarme a l'air circonspect, même de dos. Chef, je vois rien, vous êtes sûr qu'il est là? On va pas plonger quand même? Ça caille un peu non? Si on attendait la sécheresse? :




Y a ça aussi, faudrait qu'on m'explique, ils ont pas le poil très blond ces ours, c'est un peu du foutage de gueule. La personne qui a pris la photo n'a pas vu de famille de touristes néerlandais depuis longtemps on dirait, c'est pas très catholique tout ça à mon avis. Il faudrait creuser un peu, enregistrer les dépositions, vérifier l'alibi de chacun, il y a quelque chose qui cloche. Passer la plage au peigne fin, chercher des traces d'ADN de hollandais, par contre on laisse de côté tout ce qui est traces d'ADN de crottes de mouettes sinon on va perdre un temps fou. Pareil pour les coquillages, pas d'interrogatoire, à la moindre parole de travers ils se renferment dans leur coquille. Et je vous parle même pas des coquillages autistes. Il faut trouver où sont passés les hollandais et QUI les a remplacés par des ours de mer. :




Ah oui là voilà! Ça c'est plus dans les clous, alors là je dis oui, ça on reconnaît bien. La maman NL avec les trois petits gremlins estampillés NL pure premium aussi, qui montreront leurs fesses dès seize ans sur les plages, chte foutrais tout ça dans des camps de rééducation moi. Hop hop hop une deux une deux! Par contre un détail saute aux yeux. La maman a un chignon qui part vers le haut, alors que les trois petites ont une queue de cheval qui part vers le bas. C'est louche. Les petites ne semblent pas avoir de gènes de chignon. Pareil pour les gènes de lunettes. Si ça se trouve, cette femme est en train d'enlever des enfants pour ravitailler Marc Dutroux, car il doit se sentir bien seul dans sa cellule, il n'a pas eu de rapports sexuels depuis longtemps et chacun sait que les prisonniers n'ont pas d'intimité suffisante pour violer une fillette au parloir :


Bon alors pour être sûrs, diffusons une alerte enlèvement, saloperie d'enculé de Dutroux:


Et pour être sûrs de sûrs, on la diffuse jusqu'en Australie, pour ratisser large:


Voilà.

Tu sais que rétrospectivement, on se dit que si cette alerte enlèvement avait été créée plus tôt, on aurait pu résoudre des affaires d'enlèvement bien avant. 

Comme le Baron Empain par exemple.


Bon.

On s'en bat les noisettes un peu de la sociologie du NL, hein vous aussi hein?

Allez, c'est l'été, l'été c'est les fesses partout même sur mon blog, alors faisons un jeu.

On va pas faire un sudoku, mais un akicédonlekuku.

But du jeu: trouvez des vraies fesses de naturistes (hollandais ou pas on s'en fout) parmi le choix proposé. Attention, il y a des pièges!

Le premier qui trouve gagne le petit doigt du Baron Empain dans un bocal de formol. 

 



Read More
Commis par pow wow on lundi 15 août 2016

Bon alors oui, j'ai été touché durement par les inondations du début du mois de juin. 

Au plus fort des pluies incessantes, nous avons eu facile presque 2 cm d'eau dans la cour. Et plus encore dans les trous. J'ai pas mesuré dans les trous, mais on était au moins à 4 cm. C'était effrayant, nous avons dû prendre un parapluie pour aller à la boîte aux lettres. Et comme je n'ai pas de chaussures à semelles compensées, j'ai failli avoir les pieds presque trempés, c'était l'apocalypse.

Inutile de vous dire que nous sommes encore sous le choc. 

Heureusement, la terre chez nous est comme nous, elle boit bien. C'est une chance. De l'importance d'avoir une litière bien absorbante. 

Évidemment, il y en a qui ont eu moins de chance que nous autres, ne serait-ce qu'à quinze kilomètres d'ici, il y avait au moins 50 cm d'eau dans les rues. Mais bon, ils avaient qu'à faire attention. Je ne les blâme pas mais ils mériteraient.

Du coup, j'ai cherché une solution qui empêcherait d'éventuels dégâts pour une inondation future qui n'est plus du tout exclue, vu que la pluie est méchante, je suis sûr qu'elle est prête à recommencer ses fantaisies. 

C'est la nuit que je réfléchis, quand je dors. 

Mon cerveau est en ébullition dès que je suis allongé. Ça carbure un max. Mon cerveau fait pas ça quand je dors:



Mais plutôt ça:



Je me suis couché puis je me suis levé et mon cerveau avait alors trouvé l'idée géniale. Construire un mur. Comme le mur d'Hadrien. On dirait que je serais l'empereur Hadrien et que la pluie ce serait les barbares. 

Des barbares particulièrement vicieux puisque ce sont des barbares liquides qui s'infiltrent partout. Un barbare de l'ancien temps avec une peau de bête, une grosse massue et un casque avec des cornes ça passait pas partout. Ça sautait de son drakkar et ça courait jusqu'à trouver une forteresse imprenable à prendre, et des fois ça se coinçait dans le chambranle d'une porte parce que le casque était trop large. Le barbare était stoppé net dans sa progression. Dans le jargon professionnel, on appelle ça la progression stoppée nette du barbare qui a sauté de son drakkar, c'est un terme technique, je ne sais pas si vous pouvez comprendre.

Ça c'était avant que l'on invente le casque de barbare en laine:

Le casque de barbare en laine possède cet avantage de bien protéger du froid. Le barbare peut ainsi prendre une forteresse imprenable sans avoir froid aux oreilles, et c'est donc un avantage certain sur l'ennemi qui ne possède pas, lui, d'un tel dispositif et doit donc rentrer de temps en temps pour se réchauffer. L'autre avantage du casque de barbare en laine est qu'il ne peut pas se coincer dans les chambranles de portes, grâce à sa technologie tout à fait révolutionnaire dite de "la grande flexibilité du fait que c'est tout mou". Par contre, l'écueil principal du casque de barbare en laine réside dans le fait que ça ne protège pas ou peu de violents coups d'épées dans la tronche, mais le barbare n'en a cure, un violent coup d'épée lui fait l'effet d'une piqûre de moustique, il en redemande même, parfois. 


Ouvrons une parenthèse à propos des barbares tiens, vous verrez, c'est passionnant.

Le barbare est à l'origine de nombre d'inventions qui nous sont parvenues jusqu'ici. Je sais pas si c'est bien français comme phrase. Oh ben si après tout, c'est bien français comme phrase. Des fois je fais des tournures de phrases bonnes et je me demande si elles sont bonnes alors qu'elles sont bonnes. Bon on s'en branle. 

Le barbare.

Le barbare a par exemple inventé l'épée à deux lames: 


L'épée à deux lames est faite pour couper un membre au plus près de la racine et empêcher une repousse rapide dudit membre. La première lame soulève le membre, par exemple un bras, tandis que la deuxième lame le coupe avant qu'il ne se rétracte. Une coupe propre et nette qui laisse la peau lisse et parfaitement sanguinolente. La perfection au masculin. Cette invention nous est parvenue sous la forme du rasoir d'aujourd'hui. 

On notera en sus que l'homme a eu l'idée ingénieuse de marier l'épée à deux lames avec le store vénitien pour inventer le rasoir d'aujourd'hui, on n'arrête pas le progrès si on regarde bien, c'est probablement fait pour qu'on ne soit pas ébloui par le soleil si l'on se rase les yeux, une occupation comme une autre, qui sommes-nous pour juger:



Fermons cette parenthèse, c'était très intéressant. 

Un mur, donc.

Oui, pourquoi pas? 

Y a des cons y mettent des clôtures mais y a tout l'eau y passe quand ça pleut, c'est pas étanche. Il faut mieux clôturer. Il eût fallu mieux clôturer (imparfait du subjonctif première personnel du pluriel: il eût fallu que nous clôturassions mieux). Un bon mur, de la bonne pierraille, du bon béton, de la bonne caillasse, du bon ciment, que du bio.

Oui mais si je fais un mur que d'un côté ou deux, y a l'eau qu'elle rentrera ailleurs, l'eau c'est malin comme un singe, tu bouches là, pfuit elle passe là. Maligne la coquine. Faut tout entourer, et haut puisque ça peut monter vite et haut, les faits sont là pour nous le démontrer. 

Il faut faire un mur comme ça, avec la maison dedans:




Oui mais vous allez me dire, il est pas malin le type, l'eau va s'infiltrer par en-dessous, ce qu'on appelle communément dans notre jargon le "sol". Et oui j'y ai pensé figurez-vous, c'est pourquoi je dois couler une dalle de bon béton bio sur toute la surface d'abord et ensuite monter le mur, comme ça, avec la maison dedans:



Oui mais vous allez me dire, il est pas malin le type, car si ça pleut beaucoup, l'eau va remplir son cube en bon béton bio, ah il est quand même pas fin le type. Oui mais j'y ai pensé aussi, je suis pas la moitié d'un con, il faut que je recouvre le tout d'un toit en béton aussi, avec la maison dedans, comme ça:



D'une ça protégerait de la pluie, et deux ça protégerait aussi des barbares, les vrais (j'avais marqué les "vris" mais ça ne voulait rien dire, c'était cocasse mais sans beaucoup d'intérêt, du coup j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai supprimé le "s" et le "i" avec la touche du clavier qui permet cette délicate opération, c'est une touche de supprimement, puis j'ai ajouté un "a" en appuyant une seule fois sur la touche "a" du clavier et j'ai refait un "i" pareil en appuyant une seule fois sur la touche "i" du clavier et j'ai fini en beauté, l'apothéose, la cerise sur le gâteau, j'ai mis un "s" final en appuyant une seule fois là encore sur la touche "s" du clavier, et c'est ainsi que j'ai corrigé la faute; j'ai en outre choisi la rigueur et la précision plutôt que la rigolade et la gaudriole, parce qu'on aurait pu rigoler franchement à gorge déployée en lisant "les vris barbares" c'est un fait, mais j'ai préféré de loin, de beaucoup aussi on peut dire, rectifier cette erreur pour une meilleure compréhension rendue par une lecture plus claire et ne prêtant à aucune confusion, mais même d'une façon claire et précise les choses sont parfois lues de travers, c'est vri)   les poilus avec un casque en laine. 

Les poilus avec un casque en laine.

Ah non merde, c'est pas le sujet.

C'était quoi le sujet déjà?

Ah oui, les inondations.

Le mur d'Hadrien.

J'apprends à l'instant sur wikipédia que le mur d'Hadrien possédait 300 tours sur sa longueur, ça fait un sacré nombre de tours à construire, faut être un passionné des tours pour en construire 300, en plus pour compliquer, ils en construisaient 3 par portion de mur divisée par 100, eh, pas bêtes les gars. On dit on dit, mais ils n'étaient pas si fous que ça, ces romains. 17 camps retranchés en tout, comme babaorum, laudanum, petibonum etc, vous connaissez. Hein.

Hadrien. Eh en plus y se foulaient pas pour les noms d'empereurs les romains hein. Hadrien, Constantin, Valentinien, Gratien, Jovien, Julien, Numérien, Aurélien, Salonin, Émilien, Trébonien, Sacavin, Maximin, Vespasien etc.

Putain on s'en fout des inondations, sérieux. En plus on s'en ferait bien une petite, on crève de chaud là.

Avec leur putain de changement climatique, on passe de canicule à inondation, et inversement. 

Les gens qui changent le climat, je les vomis. Moi j'ai jamais changé le climat de toute ma vie. J'ai même jamais essayé. Je suis respectueux des us et des coutumes, la météo annonce de la pluie, je prends la pluie, la météo annonce de la neige, je prends la neige, la météo annonce du soleil, je prends mon chapeau. Tout ça sans broncher, sans jamais me plaindre, sans jamais esquisser le moindre signe d'exaspération.

Putain de saloperie de canicule de merde à la con. On se plaint jamais, et voilà comment on est remercié.

Je vais aller bouquiner un peu tiens. Faudrait que je travaille mais j'ai pas le courage. Y fait tellement chaud que j'ai même pas le courage de procrastiner, je procrastinerai demain, ou après-demain, ou les jours suivants.


Read More
Commis par pow wow on lundi 18 juillet 2016

Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on dimanche 5 juin 2016

Eh oui bande de petits sacripans*, vous en rêviez, tonton pow wow l'a fait!

Bientôt sur ce blog, sous vos yeux zesbaubis, va apparaître une nouvelle histoire complète sous forme d'un roman-photo haletant.

C'est un roman-photo tout ce qu'il y a de plus banal, mais bon, histoire de frapper un grand coup sur l'internet, je me suis dit qu'il fallait mettre le paquet. Je me suis dit également qu'il fallait une accroche méga-béton de la mort, alors j'ai pensé à ça, en toute simplicité.

(cliquez sur l'image pour en savourer la substentyphique moile)


Bon je me demande si c'est pas un peu trop. 

Oui mais comment rendre intéressant un truc insipide? Tu sais, quand t'achètes une merde à bouffer au supermarché, y a l'emballage qui fait tout, bon ben là c'est pareil. Mon blog c'est le Auchan du roman-photo, voilà, t'as qu'à te dire ça. 

Bon de toutes les manières, je vais bien en faire quelque chose de ce roman-photo.

Surtout qu'il y a quand même un fort potentiel.

Vous y découvrirez:

-Des scènes torrides à la limite de la pornographie:



-Des personnages au charisme insoutenable:



-Des personnages intrigants avec des têtes de méchants (mais que cachent-ils donc?)



-Des scènes d'un réalisme époustouflant:



-Des scènes d'action à couper le souffle:



-Un décor et un environnement particulièrement luxueux: 



Des véhicules de luxe en parfait état de marche :



-Des personnages particulièrement pittoresques affichant un haut capital de sympathie:



De l'amour et des bisous véritables:



Des décors naturels absolument somptueux:




AVERTISSEMENT

Les scènes particulièrement chaudes et torrides seront clairement signalées pour ne pas choquer les enfants:



Voilà, ce roman-photo promet d'être un petit pas pour l'Homme, mais un grand pas pour l'Humanité, et je dis ça très simplement et très modestement.

Si ma mère faisait pas sa morte dans son cimetière, qu'est-ce qu'elle serait fière de son grand garçon! 


* Oui oui je sais, beaucoup de gens écrivent "sacripants" mais moi j'écris la forme désuète "sacripan". J'ai toujours écrit sacripan comme ça et je suis pas près de changer. Je me souviens, je devais avoir un an et demi, j'avais une dictée au lycée avec sacripan dedans, eh ben je l'ai écrit sacripan. Et après je suis allé me siroter un biberon tranquille au foyer, ça je m'en souviens très bien. Et puis si tu regardes bien, la majorité des gens qui viennent lire ce blog, et moi-même en premier lieu, nous sommes désuets. Pour ne pas dire obsolètes. Enfin plus de la première fraîcheur quoi. Donc voilà. Ne soyez point estonnés.


Read More
Commis par pow wow on jeudi 2 juin 2016

Je vous causais l'aut' jour de meubles, alors voilà, pour ceux qui ne vont pas sur Twitter, que ça intéresserait éventuellement et qui auraient suivi mon autre blog sur la formation que j'ai faite et qui s'est terminée mi-février, vous vous rappelez sans doute que j'avais récupéré un meuble d'appui Napoléon III en poirier noirci, laiton, bronze, nacre et os qui ressemblait à ça, en pas trop mauvais état, il était complet mais beaucoup de morceaux de placage avaient disparu çà et là, des filets de laiton étaient partis mais ils étaient avec le meuble, il y avait tout à décaper et à nettoyer et beaucoup de petites pièces de la marqueterie du panneau de la porte qu'il a fallu refaire, une régénération des colles sur les parties marquetées mais bon je vais pas entrer dans les détails, un vernis au tampon et donc oui je disais il ressemblait à ça:


Et à ça aussi, c'est fou quand on y pense:



Et donc oui voilà, j'ai pas pu le faire pendant la formation donc je l'ai fait ici pour la plus grosse partie, et j'ai mis le temps mais sans y passer mes journées entières, et il est terminé donc, c'est pour ça que je le mets ici, déjà d'une parce que je fais ce que je veux avec mes cheveux, éventuellement pour mes ex-collègues qui visiteraient le blog, et puis parce que c'est un VRAI meuble Napoléon III en VRAIE marqueterie, pas une bouse dont je vous causais l'autre jour. Le mien est terminé, il vaut maintenant entre 1300 et 1500 euros environ, le même prix que ceux que je dénonçais, mais le mien est beau, voilà c'est pour ça tu vois. 

Donc voilà bon, t'inquiète après tu peux te rendormir si tu veux:

(Tu peux cliquer sur les photos comme d'hab si t'es biglouche)




Voilà, je fais un beau métier, putain.

Non c'est tout.

Read More
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif