Bon ben ouala, encore une de finie, cépatrotot, ras le pompon. Alors mon cadeau de fin d'année le voilà, je voulais pas vous inonder d'écrans plats et de tablettes tactiles et de boîtes d'Imodium à tout va, on va faire simple mais infiniment plusse agréable, pis c'est bien suffisant au demeurant, j'ai d'autres félins à flageller, en vérité je vous le dis.

Donc paf, et bonne année 2012.



Oh pis tiens, passe que je suis bon prince tiens:

Read More
Commis par pow wow on samedi 31 décembre 2011

Read More
Commis par pow wow on mercredi 21 décembre 2011

Une louche de pensées et d'impressions inutiles et probablement superflues.

Je ne sais pas si ça vous servira, je ne sais pas si ça me servira, en tous cas ça vous fait un truc à lire, depuis le temps que vous réclamez bordel. Putain j'ai mal au dos, attends deux minutes, faut que je me cale correctement.

J'ai rien compris du tout. De ce qu'il s'est passé cette année.

Toute en glissades, en dérapages successifs, couleur caca d'oie, cette année j'ai été le Candéloro du dérapage caca d'oie, et haut la main encore. 9.7, 9.9, 9.8, 9.6, le jury est unanime. Soyons positif, j'ai réussi le pire, ou presque.

Je veux pas mourir, jamais de toute la vie.

C'est trop tôt merde, pourtant c'était pas loin cette fois, de l'avis de pas mal de médecins je suis une sorte de miraculé. Mais faut pas écouter tous les médecins, il y a des pervers qui ne pensent qu'à te fourrer des suppos. J'ai flippé méchamment je l'avoue. Je me suis levé, je suis tombé, douleur thoracique, douleur partout, envie de gerber, je suis assailli d'hallucinations visuelles en tous genres même pas jolies du tout, je me sens déjà ailleurs, je comprends que c'est grave, et en même temps d'être fracassé par la douleur, il y a au fond, autour, quelque part, partout, un sentiment d'apaisement, de présence, de bien-être carrément, comme si je commençais à déconnecter l'esprit du corps, on a presque envie de se laisser aller, puis je me dis "ah non merde, pas aujourd'hui, c'est pas possible".

Là tout de suite, j'ai le tonus du légume cuit, abruti de médocs, quinze kilos en moins (pour le régime, je recommande fortement la dissection aortique, Dukan peut aller se rhabiller ce fumiste), je me sens usé, fatigué, j'espère que je vais me remettre, parfois j'en doute, j'ai des hauts, beaucoup de bas, des raisons de me réjouir, des raisons de m'inquiéter, pour tout dire je suis en plein doute. 

Beaucoup de questions m'assaillent (comme le peuple éponyme), trop de questions, je gamberge trop, je crois que c'est un défaut, pourquoi je me relaxe pas putain, à me détendre, à penser à rien, si le corps va pas bien, l'esprit est en surchauffe, je voudrais un peu de rééquilibrage, y  a un bug dans l'operating system ou quoi bordel? Je comprends pas ces amplitudes, le différentiel énorme entre l'esprit et le corps, j'ai l'impression d'être un esprit vivace dans une carcasse usée, c'est vrai que j'ai fait pas mal d'excès en tous genres, mais quand même putain, j'ai l'impression d'avoir trente ans de plus.

Le truc qui me fait gamberger (que je vous essplique) c'est le cheminement des évènements. Ma mère meurt brutalement pour des raisons qui n'auraient jamais dû se passer, j'encaisse mal le choc, un mois plus tard j'atterris à l'hosto une première fois pour une fibrillation auriculaire paroxystique (cherchez vous-mêmes), je reste une semaine en soins intensifs puis je passe en cardio normale puis je sors. Je rentre chez moi, le soir-même, ma fille part à l'hôpital pour accoucher d'un beau garçon, on est heureux, une vie est partie, une vie arrive, c'est la vie. Un mois plus tard, je réchappe de la dissection sur le fil du rasoir. Statistiquement, et concrètement, j'aurais dû mourir aussi.

Pis non. Paf.

À quoi ça rime tout ça? C'est quoi le message? Parce qu'évidemment, je ne me satisfais pas de l'explication rationnelle qui me dirait que ce ne sont que des coïncidences (évidemment), je vois des liens, je vois un fil, je vois des choses qui nous sont supérieures et invisibles, je sens des guides, des obstacles, des moments-clés, comme une énigme à découvrir, je me sens avoir une bonne étoile tout de même (comme on dit), je me sens non pas surveillé mais parfois appuyé, parfois soutenu, là je me suis senti sauvé, in extremis, par je ne sais qui, je ne sais quoi, mais je voudrais comprendre. Putain je donnerais tout pour comprendre.

Je veux pas mourir.

Je ne me suis pas accompli encore.

Il me reste des trucs importants à faire, je veux les faire, je veux découvrir, je veux comprendre, avant de partir, j'y ai droit merde, je demande solennellement à ce qu'on me foute la paix un certain temps, là-haut, autour ou ailleurs. Laissez-moi souffler, laissez-moi voir, laissez-moi vivre, laissez-moi tranquille.

Y a des choses à comprendre je veux bien, mais y a des façons de faire tout de même.

Faudrait arrêter de me secouer comme ça, sinon pépère y va se fâcher.

Nan mais putain quoi.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 18 décembre 2011

Ah oui alors vous avez remarqué.

Que c'est calme sur le blog depuis un certain temps.

Vous êtes perspicace. C'est bien. Du moins c'est déjà ça.

C'est que ces derniers mois, j'ai vécu des aventures extraordinaires. À 200 à l'heure, comme dans les films. J'ai déployé des gros moyens, même un hélicoptère! Pour faire mes aventures.

Bon c'est pas moi qui conduisait l'hélico, c'est des pilotes du SAMU. Bon j'ai pas fait des cascades comme Belmondo, j'étais pas en forme, pis j'étais coincé dans un carcan qui m'empêchait de faire le moindre mouvement, parce que ma grosse aorte était sur le point de péter. Une dissection aortique, ça s'appelle. Connaissais pas. Pis j'étais dans le potage et perfusé de partout, j'ai à peine vu qu'on se posait à l'hôpital Trousseau de Tours, alors les cascades j'ai pensé que ça ferait too much. Pis si y avait pétage y avait mourage direct, c'était grave, les médecins m'ont conseillé de rester calme, c'est pas con.

"-Faut tenir le coup Monsieur pow wow, à Tours on est en train de préparer votre opération! Ça va?"

Tu parles si ça va. Il est marrant lui. Je connais même pas une boîte sympa à Tours.

8h d'opération. Un bout d'aorte en plastoc. Réanimation. Quelques jours de soins intensifs à Tours, puis retour au CHR d'Orléans une dizaine de jours, puis 5 semaines de convalescence dans un centre de rééducation-réadaptation cardiaque, puis me revoilà.

Petite forme évidemment, vous attendez pas à des feux d'artifice.

Voilà, c'est pour situer, pour ceux qui savions pas.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 15 décembre 2011

Read More
Commis par pow wow on vendredi 30 septembre 2011



                                                         Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on mercredi 21 septembre 2011

n n'est pas près d'oublier.




On n'oubliera jamais.

Combien cette journée fut belle.

Ça commémore à tout va. Aujourd'hui, des milliers de tours s'effondrent à la télé et des milliers d'avions s'enfoncent dans des bâtiments en béton, ça fait un sujet de discussion pendant le repas dominical, les conspirationnistes extrémistes vont se chicaner la gueule avec les extrémistes anti-conspirationnistes, chacun des deux camps s'étant réfugié depuis longtemps dans son extrême pour fustiger les mensonges de l'autre, tant et si bien que plus personne ne dit la vérité. D'ailleurs on ne cherche plus la vérité, on cherche a avoir raison, c'est tout.

Pas sur Cuisine TV. Sur Cuisine TV, c'est l'heure de la tarte aux girolles.

Qui nous rappelle combien cette journée, qui finit étrangement, fut belle. Il avait fait beau et chaud, le beau temps avait alterné avec quelques averses, et dans les sous-bois le sol était humide, ça sentait l'humus chaud, et la vie foisonnait, étant entendu que la vie foisonne quand elle veut elle est assez grande, mais particulièrement lorsqu'il fait chaud et humide.

Avec mon fils nous fîmes une récolte de girolles proprement extraordinaire, ce jour-là.

Je ne me déciderai jamais de savoir si je crois la version officielle ou la version conspirationniste.

Il y a des arguments pour et des arguments contre qui font qu'on n'arrive pas à y voir clair du tout.

C'est vrai qu'il y a de gros doutes dans la version officielle.

Dans la version officielle, si j'ai trouvé autant de girolles ce jour-là, c'est que c'était mon jour de chance. Miraculeusement, les gros cons de chasseurs présents habituellement dans les environs avaient disparu ce jour-là, sûrement pour aller traquer le chevreuil sur d'autres territoires. Ce qui nous laissa le champ libre. Or les gros cons de chasseurs sont à demeure sur ces terres champignogènes, et pas habitués à laisser leur place. On trouva de la girolle en grande quantité donc, et ce sur des terrains qui n'avaient pas habituellement non plus la caractéristique d'y voir pousser de la girolle, qu'on trouvait d'ordinaire plutôt sur des terrains sablonneux tout de bruyère et de fougères recouverts. Coïncidence supplémentaire, ces terrains d'habitude sujets à inondation n'étaient plus inondés, l'eau s'était résorbée en une nuit seulement.

Officiellement, toutes ces conjonctions d'évènements, en plus de l'alternance de la pluie et du beau temps, firent qu'on ramena une belle récolte. La version officielle ne tient pas une seconde.

Dans la version conspirationniste, si l'on s'en revint les bras chargés de paniers garnis de champignons ce jour-là, c'est que la nuit précédente, des lutins des services secrets eurent pour mission de planter des girolles partout où nous étions censés prospecter, ce qui aurait laissé supposer une complicité au sein de la famille, leur permettant de connaître notre itinéraire exact. Et si les terrains visités n'étaient plus inondés, c'est qu'on avait fait venir des pompes dans la nuit pour absorber toute l'eau en excédent. Pareil pour les chasseurs, la version conspirationniste soutient que les chasseurs ont été retenus par des services gouvernementaux dans un endroit secret avec du vin en grande quantité pour les détourner de leur funeste hobby. Or chacun sait que le chasseur n'est pas porté sur la bouteille, et s'il a en temps normal les oreilles et le nez rouges et le teint violacé, c'est qu'il se lève tôt et doit affronter le froid pour aller taquiner le canard, qui n'a comme différence d'avec le chasseur qu'une seule voyelle, un "a" à la place d'un "o", c'est tout con.

On le voit, les choses et les théories différentes sont bien embrouillées, difficile de se faire un avis.

Dix ans plus tard, aujourd'hui dimanche 11 septembre 2011, c'est encore un temps à champignons.

Comme quoi finalement, ces évènements n'ont pas bouleversé grand chose.

Du point de vue des champignons, déjà.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 11 septembre 2011

Cette fois j'ai pu prendre une photo.

Je vous avais parlé une fois de chemtrails, ici-même .

Je ne sais toujours pas de quoi il s'agit, ce vendredi soir à 20 heures, en sortant dans le jardin, voilà ce que j'ai pu voir.

Je précise à nouveau que cela se passe à moyenne ou basse altitude. Étant ouvert à toutes les hypothèses, j'attends de pied ferme les explications rassurantes des rationalistes qui ne vont pas manquer d'arriver, puisque tout à une explication rationnelle (ouf, on a eu peur). Merci d'avance, ça m'aiderait bien. Je précise que la dernière fois, les traces étaient similaires, mais orientées différemment, à peu près perpendiculairement à cette fois-ci, mais au même endroit.

Ah oui euhhh sinon euhhh oui...je précise à nouveau  que c'est toujours pratiquement au-dessus de chez moi, et que...y a toujours pas plus d'avions qui passent au-dessus de chez moi, que je ne suis toujours pas situé au-dessous d'un couloir aérien, bref qu'aucun avion de ligne ne passe à cet endroit ni n'ose nous survoler. Jamais. Ah bah oui ça complique du coup. Ah bah c'est con alors.

        
                                                   Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More
Commis par pow wow on samedi 10 septembre 2011










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on mercredi 7 septembre 2011

Une belle vidéo envoyée par Gemp, à regarder en plein écran:

Read More
Commis par pow wow on mercredi 24 août 2011

Read More
Commis par pow wow on vendredi 19 août 2011

Ma môman est partie hier soir. Dans ses affaires, j'ai trouvé un recueil de poèmes qu'elle avait écrits des années durant. 

En voici un:

Un printemps, la vie.

Un printemps qui passe, que nul ne rattrape, 
Dans un tourbillon d'odeur et d'oiseaux,
Un été s'enfuit, un automne qui passe
baignés de couleurs, jonchés de roseaux.

Les jours ont filé au cours de l'onde
Du petit ruisseau chantant sous le bois,
Un hiver arrive en amenant l'ombre
Des longues soirées où l'ennui est roi.

Les mois, les saisons, les années aussi
Emportent la vie, ne laissant de bien,
Q'un semblant d'été, qu'un souffle de vie,
Et les cheveux blancs d'un été indien.

A-B. Bernard
1928-2011

Je t'aimais, ma môman.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 14 août 2011

Juste un petit billet car je suis emmerdé jusqu'aux dents avec mon pécé, en attendant j'accède à internet sur un petit eeePC mais c'est la taille schtroumpf niveau clavier, heureusement j'ai pu brancher un grand écran pour ne pas perdre cinq dixièmes à chaque oeil, oui bon bref, certains d'entre vous ont reçu LE livre, chouette, les avis sont bons sur la qualité, n'hésitez pas à les faire partager à vos collègues internautes dans les commentaires pour donner envie! Merci!

Ah oui, j'en profite pour dire que je ne pourrai pas ni proposer de vidéos pour l'instant ni regarder vos liens vidéos, parce que sur mon petit pc de secours j'ai 130  mégas d'espace disponible et je ne peux donc pas télécharger quoi que ce soit.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 12 août 2011

Bon j'ai eu des emmerdes d'ordi ces derniers jours, bon donc là je fais simple, je mets juste ma belle fausse Une du Figaro faite pour le concours d'Arrêt sur images, c'est tout pour aujourd'hui:


                                                   Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Read More
Commis par pow wow on mercredi 10 août 2011

'ai le grand plaisir de vous présenter cette image, là à droite ouiii lààà c'est çaaa voilààà.


Vous vous dites "mais qu'est-ce qu'il raconte ce con, non mais qu'il est con", hein je vous connais hein.

Il s'agit d'un recueil de billets que je publie chez Lulu.com, billets que j'ai renommés "chroniques" parce que j'avais envie et paf.

Il contient 26 chroniques, dont 20 déjà publiées sur ce blog et 6 inédites, rassemblées dans ce brillant ouvrage. Je dois vous dire que c'est un essai, si ça marche un peu y a d'autres choses qui verront peut-être le jour, complètement inédites celles-là, bref on verra.

Oui mais vous vous dites sûrement "mais pourquoi en faire un livre, non mais qu'il est con çui-là", eh ben pour en faire un livre, pour en avoir un exemplaire chez moi déjà, comme ça pour être content.

Ah oui mais vous vous dites aussi "Ah mais je savais pas qu'il s'appelait Luc Scott-Addy non mais il est encore plus con que chcroyais hein", eh ben moi non plus je savais pas, en fait c'est un pseudo subtil soufflé par notre amie Cigale grecque que je remercie au passage.

Alors c'est donc un premier ouvrage, j'ai dû laisser passer quelques fautes, soyez indulgents (si vous l'achetez), c'est la première fois que j'utilise ce service chez Lulu.com, certains auteurs connus ont commencé chez eux, donc je me dis que la qualité doit être satisfaisante, je sais pas encore (passe que je l'ai pas encore, ça explique).

Faites-le connaître, diffusez la bonne parole, soutenez la création bordel, merci. Pensez à vos achats de Noël par exemple, c'est dans un mois deux mois bientôt.

Sinon chte parle pu.

C'est là que ça se passe, 150 pages plaquées or 24 carats:


Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Djobi djoba comme on dit chez nous.

Read More
Commis par pow wow on samedi 6 août 2011

Read More
Commis par pow wow on vendredi 5 août 2011

Rhââââ!

Oui, parfaitement!

Rhâ.

Pendant ces deux mois de relâche, je m'étais dit vas-y tranquille mon pépère, ça va être le calme sur le blog, va pas te casser quelque chose, détends-toi un peu boudiou. Oui mais rhalala, depuis le concours de Unes du Firago proposé par Arrêt sur images, y a plein de monde qui vient voir ici, on se croirait à Saint Tropét ma parole! 

J'ai l'impression d'être le Mont Saint-Michel.

Dis-donc lecteur, t'as pas bientôt un peu fini de venir chez moi oui?

J'avais donc envie de me laisser aller un peu, pis ça me démange de remettre le paquet en même temps; le blog ça se passe jamais comme tu le penses, des fois tu fais un truc super, tu penses que ça va marcher génial, pis t'as trois péquins en goguette qui viennent te voir, alors là crois-moi que t'as besoin d'un remontant pour te remonter, et pis d'autres fois tu fais rien pis t'as cinquante cars de japonais qui débarquent chez toi dans la journée! Du coup t'as besoin de te remonter aussi. En fait je me demande si j'ai pas besoin de me remonter en permanence, ça expliquerait en grande partie cette appétence pour les boissons alcoolisées, nan c'est une piste je sais pas.

Je dois étudier très précisément cette hypothèse, et un bon verre de rosé frais m'aidera à élargir mon champ d'hypothèses et de perspectives, et une fois bien beurré je ferai plein de tableaux et de diagrammes en patate, la science et les statistiques ça c'est mon truc ça.  J'ai toute la rigueur scientifique nécessaire - y a-t-il quelqu'un pour en douter? - pour mener à bien ces travaux, croyez-moi. Avec des cacahuètes et des chippes pour éponger un peu, parce que lorsque j'ai le cornet un peu torpillé sur les bords et du brouillard devant les yeux, je statistifie mal si j'éponge pas un peu, je sais pas vous.

Ah oui mais je vais devoir attendre l'apéro pour entreprendre ces exaltantes recherches scientifiques, sinon y a madame pow wow qui va encore m'emmerder, là déjà je vois elle tourne autour de moi l'air de rien (faites comme si vous voyiez rien), parce que j'ai sorti des verres et un tire-bouchon, comme ça par hasard, pour les aérer. Là je vois bien que si je sors le prétexte que tiens, j'étudierais bien les contraintes subies par le bouchon en liège lors de sa pénétration par le tire-bouchon moi, eh ben elle va jamais le croire, elle est d'une méfiance nan mais c'est rien de le dire, faut toujours user de stratagèmes avec elle, sinon elle croit que t'es un poivrot. 

N'importe quoi hein!

Donc pour passer le temps (en attendant l'apéro), j'ai décidé d'écrire un petit billet sur le blog, ce qui a pour effet d'alimenter le blog, ce qui est bien, et d'autre part ce qui a pour effet de me calmer les nerfs nan passe que là elle tourne elle tourne et faut que je fasse semblant de rien sinon y a des meubles qui vont voler. 

Ah merde, elle approche, faites l'air de rien:

"- Tu fais quoi mon chéri?

-Meuuuh jeeee...maiiiis pas du tout, mais alors là tu te trompes complètement, j'écrivais un billet scientifique pour le blog et j'ai même pas envie de boire un coup de rosé bien frais, tu me connais bien mal, ah la la ces procès gratuits que tu me fais en permanence hein!

-Mais j'ai rien dit, je cherche le mètre, tu l'as pas vu?

-Ah euuuh...non je n'ai paaaas...vu le mètre, tu sais, moi je suis pas un manuel, je suis un intellectuel, excuse-moi hein.

-J'en ai besoin pour mesurer quelque chose.

-Ah oui dis-donc, ça c'est original alors, tu as besoin d'un mètre pour mesurer, j'aurais jamais pensé.

-Il est pas dans les tiroirs du bureau là?

-Noooon...non non non, y a RIEN dans les tiroirs du bureau, tu peux fouiller mais c'est pas la peine, y a RIEN dedans, surtout dans le grand.

-Bon je vais regarder, on sait jamais.

-Mais noooon enfin, puisque je te DIS qu'il n'y a RIEN, j'ai dit tu peux fouiller pour faire une figure de style c'est tout, ah la la toi faut rien te dire, tu prends tout au premier degré alors toi!

-Oui ben je regarde si j'ai envie, il doit bien être quelque part ce mètre, tiens pousse-toi un peu...Tiens, elle fait quoi cette bouteille de rosé dans le grand tiroir, là?

-Une...quoi? Une...bouteille tu dis? Tu vois une bouteille toi? Aaaah mais oui, maintenant que tu l'dis, effectivement je...constate comme toi de visu...qu'il y a bien...une sorte de récipient en verre...rempli d'une espèce de liquide...rosé...Tu sais, il se passe des choses très bizarres dans cette maison, hier j'ai entendu des bruits bizarres dans le grenier, si ça se trouve c'est hanté c'est pour ça, ça explique, plus besoin de chercher c'est bon, on a trouvé. 

-Ah bon, les fantômes boivent du rosé?

-Maiiiis...de ce que je sache, il n'y a RIEN aujourd'hui qui puisse démontrer le contraire, c'est pas parce qu'on n'a jamais pris en flagrant délit un fantôme en train de se déboîter la glotte que ça n'est pas possible, faut toujours que tu doutes toi hein, t'as pas l'esprit scientifique chte signale, le VRAI scientifique il doute JAMAIS, jamais jamais jamais, il est carré, il sait ce qu'il y a dans les livres, il connaît tout, y peut pas se tromper, y a pas de place pour le doute chez nous autres, les scientifiques! Alors toi alors hein, tu ferais douter un régiment de dubitatifs!

-Bon ben je vais ranger cette bouteille, le rosé n'est jamais aussi bien qu'au frigo, ça c'est scientifique aussi.

-Ouiii mais noooon, si tu l'enlèves, comment veux-tu qu'on en attrape un? C'est sa cachette. Y va venir voir là, t'inquiète pas, tu peux aller faire autre chose, je te JURE que je vais pas la quitter des yeux, cette bouteille!

-Oui bon ben en attendant, tu va venir m'aider à mesurer pour des rideaux.

-Ah naaan mais des rideaux...nan mais nan...attends...t'as l'occasion de rencontrer le paranormal, une expérience unique, et toi tu penses rideaux? Excuse-moi si je n'adhère pas COM-PLÈ-TE-MENT à ta représentation du monde tout en dentelle et en frou-frou hein!"

Le jour où les femmes comprendront la science, on aura fait un grand pas, chte l'dis.

Ça m'étonne pas que tout aille si mal.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 3 août 2011










Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Read More
Commis par pow wow on lundi 1 août 2011

Read More

Allez hop, un petit coup de Joe Satriani, ça peut pas faire de mal:

Read More
Commis par pow wow on samedi 30 juillet 2011


a y est!



J'ai des invitations à offrir à mes lecteurs.

Vous vous dites enfin, il nous offre quelque chose ce crevard de pow wow!

Il était temps, après presque un an et demi de blogage intensif, que l'on se rapproche vous et moi, afin de faire plus ample connaissance.

C'est normal après tout, boudiou.

J'ai eu pas mal de monde jusqu'ici, et devant le succès interplanétaire grandissant de ce blog, je me devais de décider quelque chose de concret et d'évènementiel pour formaliser ce succès, que je vous dois mes amis.

Comme je vous aime.

Si je pouvais, je vous ferais des bisous.

Surtout si parmi vous, y a des blondes d'un mètre quatre-vingts, mais passons.

Quoi de plus naturel donc, pour vous remercier, que de vous inviter pour une rencontre.

Oui mé j'avais pas assez de thunes pour organiser une réception dans un grand thôtel parisien comme le Crillon, c'est beau le Crillon, y a du marbre et des dorures toutes dorées partout chépassitavu, j'aimerais habiter au Crillon, et que même, le propriétaire du Crillon vienne me voir un jour et me dise "tiens pow wow, tu l'as bien mérité, je te donne mon Crillon à moi, installe-toi à demeure, tu es chez toi maintenant, tu pourras même traîner en chaussettes dans le grand hall, personne te dira rien, et même si des slips à toi traînent derrière une colonne en marbre, tu t'en fous t'es chez toi!". Oui mé personne me donne jamais rien à moi, et il va couler de l'eau sous les pontons avant qu'une âme charitable me donne son Crillon.

J'avais pas assez de thunes non plus pour faire une grande réception sur un yauchte tout blanc profilé comme un fer à repasser, amarré dans le port de Monaco. On aurait été bien. On se serait mis quasiment tous à poil et on se serait tripoté discrètement les uns les autres, mon rêve. On aurait largué les amarres pis on serait allé en pleine mer pour boire des cocktails avec des parapluies et du Champomy pour les enfants. Mais on tripote pas les enfants, je vous préviens, je serai intraitable sur ce point-là, pas touche. Après avoir devisé et rigolé de concert comme des malades au soleil, on se serait attablé à midi heure locale pour déguster des fruits de mer comme du surimi Herta par exemple, avec de la maillot de Super U. Comme ç'aurait été chouette. On aurait passé une belle journée.

Pas assez de thunes non plus pour vous inviter dans une galerie à un cocktail, où j'aurais pu en plus vous présenter quelques toiles de ma fabrication. Mais j'en n'ai pas assez pour faire une expo, et je ne pouvais pas non plus vous inviter à une réception au rayon peinture chez Casto, car même si y a tout ce qu'il faut là-bas, on se serait fait jarreter à coups de pompes dans le cul au bout d'un moment, c'est humain, le vendeur de chez Casto il est là pour vendre ses merdes, pas pour s'habiller en pingouin à gants blancs pour nous distribuer des petits fours, qu'on trouve au rayon électro-ménager chez Casto.

J'avais encore moins de thunes pour vous emmener pendant une semaine sur un paquebot de croisière (en plus, ceux que je dessine faut se méfier, c'est du léger, montez jamais dedans) sur le Nil pour aller contempler la révolution égyptienne par exemple, ou aux caraïbes pour aller planquer vos lingots, ou en Floride pour aller faire du shopping dans les boutiques de cocaïne. En plus j'ai le mal de mer, et j'aurais passé une semaine dans ma cabine à dégobiller dans des petits sacs, et à envoyer chier tout le monde en demandant qu'on me foute la paix, bordel quoi à la fin.

Non, je ne pouvais envisager toutes ces réjouissances sans aller braquer la Poste à côté de chez moi, et ils me connaissent à la Poste à côté de chez moi. Y a une caméra en plus. Et j'ai qu'une arbalète avec des flèches en mousse pour les enfants, à la maison.

J'ai dû faire plus simple, à mon grand regret.

Mais une invitation reste une invitation, foi de pow wow!

C'est pourquoi je vous invite ce samedi qui vient, vers midi, à découvrir Gmail.

Il sont gentils chez Gmail.

Ils m'ont envoyé cinquante invitations à offrir à des gens pour qu'ils découvrent leur messagerie à Gmail. Pour s'écrire si jamais on a des trucs à se dire. C'est pourquoi je vous invite chez Gmail. Pis si y a pas assez d'invitations, y a votre moteur de recherche, dans lequel vous tapez "gmail", et vous tomberez chez Gmail, sans avoir besoin d'invitation.

Je fais ce que je peux hein.

Je t'invite donc, ami lecteur, à m'envoyer un nimèle pour me demander une invitation pour m'envoyer des zimèles.

Pis si y en a qui sont pas contents, vous savez à quoi je vous invite?

Read More
Commis par pow wow on jeudi 28 juillet 2011

J'ai eu plein de visites aujourd'hui, grâce à un lien donné sur @si .

Alors contrairement à ce que tu pourrais penser, nouvel(le) arrivant(e), et contrairement aux apparences, ceci n'est pas un blog consacré aux ovnis, rassure-toi. J'en cause çà et là, quand y a pas d'autres sujets qui me viennent. C'est ça ou je scanne mes listes de courses ou mes relevés de banque. 

Si tu reviens y voir au fil du temps, ou la journée plutôt, je préfère, tu découvriras que ce blog est extraordinaire, n'ayons pas peur des mots. Oui mais ma femme est en train de me dire que j'exagère comme d'habitude; alors celle-là, pour te casser une ambiance elle est balèze chte garantis. Sache, ami(e) nouvel(le) arrivante(e), qu'il ne faut JAMAIS écouter ce que dit ma femme, et si elle te prend à part sur MON BLOG pour te débiner des âneries sur moi, envoie-moi un nimèle de dénonciation et je prendrai les mesures nécessaires pour faire cesser ces nuisances.

Sache, ami(e) nouvel(le) arrivant(e), que c'est en se serrant les coudes qu'on arrivera à bout de ma femme, l'union fait la force comme chacun le sait. Et on sera pas trop de plein de monde pour lui faire rendre gorge. 

Bon sinon, sache aussi que tu vas assister d'ici peu à la conception d'un panneau de bois tout de mosaïque vêtu, en live, quasiment. Le léger différé de quelques jours provient du fait que mon blog est transmis par un vieux satellite russe, c'est ce qu'il y avait de moins cher hein, évidemment c'est un vieux satellite à lampes, faut le temps que ça chauffe, mais une fois que c'est parti ça dépote. C'est ce que m'a dit le vendeur. Il m'a dit aussi que c'est un ancien satellite de défense encore chargé de douze têtes nucléaires tactiques, trop coûteux à démanteler, mai bon, selon lui, y a qu'un tout petit risque que ton adresse IP, grâce à la géolocalisation, fasse désignation de cible.

Mais on n'a rien sans rien. Tu crois tout de même pas que t'allais pouvoir venir comme ça, hop, et vas-y que je vais et que je viens à ma guise, et vas-y que chte débarque à toute heure du jour ou de la nuit, non?

C'est marrant quand même, les gens tu leur donnes ça, et ils veulent ça! (fais le geste toi-même sur tes petits bras dodus, tu verras aussi que ce blog est un blog interactif).

Read More
Commis par pow wow on lundi 25 juillet 2011

Juste une chanson, c'est dimanche, et le dimanche c'est soit messe soit chanson:

Read More
Commis par pow wow on dimanche 24 juillet 2011

Read More
Commis par pow wow on jeudi 21 juillet 2011


e débat est lancé.

Chaque fois qu'un couvercle de cinquante tonnes saute comme un bouchon de champagne en un lieu plaisant et giboyeux de la planète, vous avez remarqué, ça relance le débat.

C'est marrant.

Enfin, le débat c'est vite dit.

C'est surtout les anti qui voudraient bien débattre.

Parce que pour les pro, c'est plié, y-a-pas-plus-sûr que le nucléaire si on les écoute, le nucléaire c'est l'avenir.

Ils n'ont pas tort, cela dit.

Parce que l'avenir est devant nous, et qu'est-ce qui nous attend devant nous, eh ben la mort. Notre avenir, c'est la mort.

La vie, c'est le passé, toujours.

Quand on y réfléchit, la vie, notre vie, c'est ce qu'on a vécu, pas ce qu'on va vivre, regardé à un instant T. Non, un instant I. On ne sait pas jusqu'à quand on va vivre, fais pas le malin, ce n'est que pure hypothèse, une probabilité, rien que le fruit du hasard, une chimère, un espoir peut-être, mais rien de tangible. Alors que ce qu'on a vécu, c'était le réel, le matériel et le palpable. La vie ce n'est pas ce qu'on aura peut-être, c'est ce qu'on a eu. Les rires et les pleurs, ils sont du passé pour qu'on les ait vécus.

Il faut remettre de l'ordre dans les têtes nom didiou, à coups de trique au besoin faites-moi confiance, et renverser les notions communément admises dans notre système de pensée à la con.

Bon en fait faut tout chambouler, patatras.

Bon en fait faut tout bien secouer, pour faire réfléchir, pour qu'on se remette en question, pour des champions. Qu'on croit être.

L'avenir, ça a une valeur positive quand t'y penses (si tu penses), et le passé une valeur négative, dans l'inconscient (le bien nommé) collectif. L'avenir c'est rose et riant et top-moumoute et pavé de pavés pavants, et le passé c'est bof et beurk et caca. Or aucun processus n'est infini, il y a un début et une fin, et plus on avance plus on va vers le fin, je vous apprends rien j'espère, sinon allez vous inscrire aux Assedic, vous verrez qu'à un moment y a une fin. Oui mais alors mais dis-donc, pourquoi, lorsqu'on pense à l'avenir, imagine-t-on que c'est l'infini qui s'ouvre à nous, la perspective du mieux, de la paix et de l'accomplissement de la civilisation, collectivement, alors que chaque pas de plus nous amène à une fin inexorable et apocalyptique?

Parce qu'on est des cons.

On a pigé que dalle à que dalle.

C'est normal tu vas me dire, on sait même pas déjà comment le dentifrice sort avec des rayures. Bleues. Ou rouges. Ou les deux.

On devrait s'inquiéter de l'avenir et être rassurés du passé. Le passé c'est l'acquis, le futur l'inconnu. Or aujourd'hui, on le voit du point de vue technologique surtout, on renie notre héritage, le savoir des anciens, on veut gommer le passé, l'annihiler, carrément, et se jeter la tête la première dans le progrès hypothétique, sans même un bonnet de bain.

Décrétons dès à présent, aujourd'hui-même, sur ce blog de haute tenue qui fait la fierté de ma concierge, que nous renversons officiellement ce processus, que nous inscrivons dans le marbre des tablettes de nos écrans en plastique, et qu'en raison des pouvoirs qui nous sont conférés, l'avenir devient le passé.

Paf.

Et zou.

Et que nous nous tournons fièrement dès aujourd'hui pour regarder droit devant nous vers le passé.

Devons-nous sortir du nucléaire?

Non, car l'avenir est derrière nous, et de fait, tout danger est écarté.

Sans préjuger aucunement du fait qu'en plus, j'ai la conviction qu'Einstein s'est trompé, et qu'on découvrira un jour que le temps ne s'écoule pas du passé vers l'avenir, mais dans plusieurs directions en même temps, sans jamais se toucher, c'est bien foutu n'empêche.

J'ai fait de la physique en lisant Pif gadget, et je vous parlerai bientôt de ma théorie révolutionnaire qui dit que l'univers n'est courbe que dans les virages.

Mais oublions les théories d'Einstein pour l'heure, c'est déjà de l'avenir.

Read More
Commis par pow wow on mardi 19 juillet 2011










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on dimanche 17 juillet 2011

Read More

Read More
Commis par pow wow on vendredi 15 juillet 2011


'est bizarre.


J'ai remarqué qu' en terme d'audience sur le blog, il y a des différences flagrantes entre les billets.

J'ai remarqué surtout que lorsqu' il y a un billet avec l'image d'une belle fille, il est beaucoup consulté.

Voilà, quoiqu'on en dise et quoiqu'on s'en défende avec véhémence, dès qu'il y a de la meuf à mater, on n'est plus très regardant sur rien. Je serais vous, j'aurais honte. Faites pas ceux qui comprennent pas hein.

Bien entendu, vous me connaissez et ce n'est pas mon genre de céder à cette facilité, pour faire de l'audience.

J'ai des valeurs plus classiques et plus morales que ça, c'est pourquoi je préfère vous montrer des photos de famille, ça me correspond plus, j'ai une vision et une philosophie de vie qui m'interdisent de tomber dans le vulgaire et le facile, je suis doué d'une conscience supérieure, bon j'ai été gâté par la nature faut dire, or donc il m'est impossible de faire comme les autres, et de tomber aussi bas pour la course à l'audience.

Je préfère, dans le strict respect des hauts préceptes chrétiens et moraux qu'on m'a inculqués à coup de trique, vous présenter les membres de ma famille, comme ma soeur par exemple, en gage de moralité. Vous avez le droit sacré de connaître ma famille, toute ma famille, et ma soeurette Georgette en est un des membres les plus éminents et distingués.

Là c'était un dimanche chez ma mémé, on faisait un tir au pigeon pour se passer le temps.

Je vous présenterai toute ma famille.

Accrochez-vous, je vous présenterai bientôt ma mémé.

Faudra aussi que je vous cause des requêtes sur les moteurs de recherche par lesquelles on arrive chez moi, vous verrez, c'est chelou parfois, et intéressant tout de même pour sonder l'âme humaine.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 8 juillet 2011

Read More

Je vous l'avais dit, cet été chez tonton pow wow, c'est documentaires à gogo! On reprendra le rythme normal à la rentrée, pour l'heure, étanchons notre soif de curiosité et de savoir.

Je l'ai enfin trouvé, pour vous le proposer, alors là chuis content t'imagine même pas, ami lecteur!

The corporation, un des docs les plus indispensables à regarder qui soient, définitivement:

Read More
Commis par pow wow on mardi 5 juillet 2011

Voici un documentaire intéressant et éclairant sur le problème du droit d'auteur - la propriété intellectuelle -  à l'heure d'internet et des échanges dématérialisés et mondialisés de la culture.

Où l'on comprend que sous couvert de défense de la culture et de ses auteurs, c'est en fait un tout autre processus qui est à l'oeuvre, à l'heure d' Hadopi, Loppsi et bientôt ACTA.

Copier c'est voler, ça détruit des emplois et empêche des gens de vivre de leurs créations, nous dit-on.

Avec internet, c'est en fait un nouveau monde et une révolution intellectuelle qui est née, et qui dit révolution intellectuelle dit révolution tout court, puisque la structuration des idées, de l'échange, de la diffusion et de la réception de ces idées est totalement nouvelle, et structure le monde d'une manière totalement nouvelle elle aussi.

Et qui va bien sûr à l'encontre de ceux qui n'ont pas envie de voir leur pouvoir leur échapper, ni que les choses changent dans leur vieux modèle de monde verrouillé, et encore moins de voir que le discours n'est plus vertical et descend des élites vers le peuple mais devient horizontal, vient de chacun et s'échange facilement, c'est l'émancipation intellectuelle des peuples. Émancipation intellectuelle qui ne peut que conduire à l'émancipation tout court, c'est inéluctable.

Ces nouvelles lois en vigueur et d'autres plus dures encore en préparation, outre qu'elles corrompent l'esprit des lois de la démocratie, la guerre du copyright qu'on nous prépare, c'est la guerre contre le citoyen, c'est la guerre contre la liberté.

Il faut dire qu'internet est une opportunité incroyable et inespérée de tuer les libertés. Rien n'a offert cette possibilité dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent, et la "propriété intellectuelle" - concept le plus immatériel et flou qui se puisse imaginer -est devenue une arme qui nous concerne tous au quotidien, ils l'ont bien compris et fourbissent leurs armes.

Le citoyen était un citoyen avant tout jusqu'ici, et il avait des droits prévus dans sa constitution et ses lois, censées le protéger. Un basculement de son statut protégé est en cours, avec l'aide de ces lois iniques. Le citoyen enfreint maintenant chaque jour les lois sur le copyright, vous et moi, pas seulement ceux qui téléchargent et partagent les films ou la musique comme on le pense, mais tous ceux qui regardent, simplement qui ne font que regarder, sur Youtube, partout ailleurs, à la télé même, un contenu piraté, dupliqué, copié, sans autorisation, même sans le savoir. Grâce à ACTA, vous serez (êtes) de fait coupables de recel de contrefaçon, au minimum.

Voici comment l'on peut faire passer de citoyenne à délinquante une population juste par le jeu de textes, puisque l'usage d'internet et de la contrefaçon est entré dans les moeurs sans même qu'on en ait eu conscience, et sans même que la notion de culpabilité, de fraude ou de vol ne nous effleure l'esprit, surtout chez les plus jeunes. C'est d'une perversité hors norme. Et comment faire basculer de délinquante à criminelle une même population entière? Toujours par le jeu des textes et des concepts, en estimant que ces faits sont gravissimes et en les considérant comme des crimes ou du terrorisme, en durcissant les lois et les peines. En faisant des lois d'exception la norme, qui touchent tout un chacun puisque dans les faits nous enfreignons tous ces lois. Aux USA, on entend déjà certaines voix considérer qu'on doit punir les pirates et la contrefaçon de la peine de mort.

Qui dit terrorisme et crimes dit lois d'exception, et qui dit lois d'exception dit restriction de libertés et répression féroce. Ce qui est bien avec les lois sur les crimes les plus graves et le terrorisme, c'est qu'on peut s'affranchir de tout pour s'occuper de vous. Finies les procédures, finies les heures où les flics ne peuvent pas rentrer chez vous, vous ne bénéficiez plus d'aucune protection, puisque vous êtes un criminel, un terroriste.

Le documentaire ne traite pas de cet aspect pessimiste de la finalité de ces lois, mais pour moi il me parait évident d'en imaginer la suite, surtout lorsqu'on regarde en arrière depuis dix ans, aux USA déjà mais chez nous aussi, en ne prenant que l'exemple des "terroristes" de Tarnac.

Oui, ils nous ont déjà déclaré la guerre, sans même qu'on le sache, ils utilisent des lois comme instruments de guerre auxquels on ne peut rien opposer, c'est la guerre idéale pour l'agresseur, celle qui place l'agressé sans moyen de défense aucun, c'est le combat le plus fourbe et le plus retors qu'on nous ait déclaré depuis longtemps.

Va pas falloir mollir les gazelles et filles, mais on a des avantages, dont celui du nombre n'est pas des moindres.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 3 juillet 2011

Read More
Commis par pow wow on samedi 2 juillet 2011

Ouais je suis très en colère.

Ça m'arrive pas souvent.

Ma mère est une personne âgée de 83 ans, petite et très faible.

Elle est la voisine d'un pauvre type qui la harcèle, un grand baraqué de vingt ans de moins, un emmerdeur fini, une pauvre merde en vérité. On essaie de se démener pour la changer d'endroit, on a alerté les services sociaux, parce qu'en quelques mois de temps sa santé s'est dégradée spectaculairement, à cause de ça.

Il y a plus d'un mois, on apprend qu'elle est chez les flics, pour y déposer plainte. Mais elle ne nous en dit pas beaucoup plus, elle n'est pas du genre à s'épancher, et on pense que c'est pour ce harcèlement. Puis on arrive à mettre la main sur le PV, où l'on s'aperçoit que le bonhomme l'a escroquée de 7000 ou 8000 euros, et surtout...elle porte plainte pour des agressions sexuelles. À 83 ans.

Branle-bas de combat.

Les flics nous disent que ça y est c'est bon, la plainte est partie chez le procureur de la République, il n'y a plus qu'à attendre...que tous les services sont débordés partout. Dans la foulée, mes soeurs et moi écrivons de notre côté au procureur pour nous plaindre et pour demander une certaine célérité, au vu de l'état de faiblesse et de fragilité de notre mère. Depuis...invariablement le discours est le même, ça suit son cours.

Ça suit son cours...

Puis il y a trois jours, ma mère est retrouvée inanimée chez elle, elle a pris une surdose de médicaments, volontairement, parce qu'elle n'en peut plus. Elle est à l'hôpital depuis lors, elle a pris un sacré coup.

Aujourd'hui, bien fâché, j'appelle le tribunal pour leur demander où en est son affaire, on me répond que ma mère va devoir attendre, ils ont cinq mois de retard sur tous les dossiers. Je leur fais part de la situation et leur dis qu'elle ne va pas pouvoir attendre, et leur dis que je suis en train de faire un courrier au Canard enchaîné pour leur relater notre histoire. Que si rien ne se passe, je porterai plainte contre l'état auprès de leur ministère et que je compte médiatiser cette affaire. Réaction: Je m'occupe de votre dossier monsieur et cet après-midi il est sur le bureau du procureur.

J'ai jamais voté, je l'ai déjà dit.

Depuis un moment ça me démangeait, je voterai en 2012. Écologie ou Mélenchon, je ne sais pas encore.

En tous cas je souhaite que la clique des riches profiteurs qui nous vole et dépèce notre pays soit balayée à grand coups de pied dans le cul.

Je n'en veux pas à la justice, je sais q'ils sont débordés et qu'ils font ce qu'ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, avec des bouts de ficelle.

J'en veux plus aux flics, qui sont aux ordres de la mafia sans broncher. Ça tire dans les villes à la kalachnikov, et chez moi, ils se mettent à sept ou huit sur des petites routes où passent les tracteurs...des fois qu'un dangereux agriculteur se promènerait avec des pneus lisses, une bonne contredanse et ce serait un crime de résolu! Je les vois à la télé gazer des personnes âgées sans défense à Anduze, je les vois frapper à bras raccourcis sur leurs frères et leurs soeurs qui sont mécontents, je les vois par escadrons entiers défendre le petit président qui roule des mécaniques, je me dis que ça ne va plus aller loin dans cette outrance.

Numérotez vos abattis messieurs de la mafia, le vent de la révolte s'est levé.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 1 juillet 2011

L'été c'est le temps de la musique et des concerts, ça tombe bien, c'est l'été c'est pour ça. Comme par hasard. L'été c'est aussi le temps où l'on ouvre son Télé Settejourre et l'on constate avec dépit qu'ils vont nous refourguer des conneries tout l'été justement, comme d'habitude, la 7 ème compagnie en tête (mais où est-elle donc passée?), pis les grands feuilletons de l'été avec une belle héroïne et un tueur maniaque, pis Fantômas, pis toussa. Bon, c'est cool à regarder si on a huit ans. Après on sature vite.

Autant dire que pour les deux mois à venir, tu peux éteindre ta télé et la donner à un pauvre, tonton pow wow va pallier à cette effrayante sous-culture sur son beau blog international, et ça commence aujourd'hui.

Grâce à tonton pow wow, l'été ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir!


Read More
Commis par pow wow on jeudi 30 juin 2011















Non c'est juste comme ça, je souhaite livrer à la sagacité de ta réflexion neuronale cette photo prise par la sonde Mars Global Surveyor, voilà c'est tout. Pour rêver un peu. Si ça te dit.

Avec tous les paramètres de l'image sur le site de la NASA:


Clique sur l'image pour l'agrandir, et imprime-la en plein d'exemplaires si tu veux te faire des lés de papier peint, on sait jamais, ça peut être joli.

Read More
Commis par pow wow on lundi 27 juin 2011

Voici qu'est quasiment venu le temps de la grande transhumance humaine annuelle, les troupeaux du nord s'apprêtent à rejoindre les estives au sud, qui ne sont pas de verts pâturages montagnards dans ce cas présent mais de vastes étendues sablées pleines de mégots de cigarettes et de crottes de chiens et de préservatifs dans les dunes, et c'est paradoxalement sur ces terrains très pauvres du point de vue nutritionnel que le contribuable va faire du bon lait pour la traite de la rentrée, youkaïdi se dit alors le politicien véreux (pléonasme) au pouvoir .

Considérant que l'internaute lambada n'a plus besoin de moi en cette période pré-valise-fermeture des volets-arrosage des plantes-croquettes à mémé et a déjà la tête et l'esprit dans la grande bleue pourrie de micro-particules de plastique et d'hydrocarbures, ben oui t'es pas sans le savoir, considérant tout plein de trucs me concernant,  le présent blog ne ferme pas cet été, mais à partir d'aujourd'hui il va être alimenté (voire sous-alimenté) de manière...fluctuante, au gré des pleins de choses qui animent ma morne et pénible existence.

Toutefois, sache, ami internaute lambada, que je mets à profit ce temps de répit pour faire quelque chose qui, si ça se passe bien, si tout marche bien (c'est pas gagné), verra le jour d'ici peu, sur ce blog, sous tes grands zyeux zesbaudis (comme Dominique). Ta ta ta je ne dis rien de plus, tu dois patienter ami internaute, peut-être pour que dalle, je le répète, mais tu t'en fous tu seras tout bronzé même entre les fesses, quoiqu'il en soit.

Bon bronzage, ami internaute lambada, bon herpès génital, bon staphylocoque, bon bain d'algues vertes, bon Escherichia coli, bonne brûlure de méduse, et n'oublie pas de venir cliquer frénétiquement de temps à autres sur ton site préféré, non pas le blog de Loïc Le Meur arrête tes conn', nan je parlais de celui-ci.

Read More

Oui oui je suis toujours là t'inquiète, bon ben là chuis un peu fatigué tu vois, j'ai même pas encore lu le Canard de cette semaine c'est un signe qui ne trompe pas ça, puisque c'est le seul et unique journal papier issu de chez le dealer de pipolades que j'achète toutes les semaines et que je lis.

On change quand même.

Fut un temps où, chez le dealer de pipolades, j'achetais Pif Gadget et Mickey, le journal de Tintin, Pilote etc.

Puis est venue ma période Marvel avec les Strange et compagnie.

Puis est arrivée une période Fluide, Hara Kiri, des revues avec des filles sans beaucoup de ressources vestimentaires.

Puis les journaux, Fluide toujours, Charlie, revues avec des filles encore plus défavorisées vestimentairement parlant.

Puis j'ai lâché les journaux rapidement, j'avais l'impression de lire des "Elle" au masculin, et d'acheter surtout de la pub. Les revues de filles aussi j'ai arrêté. Sont restés le Canard et Fluide (moins souvent maintenant).

Reste le Canard. Et j'ai même plus le temps de le lire. Alors que du temps, si tu regardes bien, j'en manque pas. Et si tu regardes autrement, si j'en manque. Le temps est un mystère. Le temps n'existe pas. Tout ça c'est des chimères, tout ça c'est de l'illusion. Faut que je trouve, parce que je cherche. Parce que ça me taraude. Parce que je sens que ce n'est pas ça qu'il faut voir. Parce que ça me fait chier d'être dans le faux. D'être à côté. C'est pourtant là mais je ne vois pas, parce que je ne suis pas encore apte à voir. Mais j'y viens. On progresse. Pas à pas, dans le noir comme qui dirait. La seule chose que j'ai comprise, c'est qu'on cherche, et que tout est en nous. On a toutes les réponses, elles sont en nous. Mais cryptées et cachées. C'est une chasse au trésor.

C'est pour ça que j'ai pas le temps, t'es marrant toi aussi.

Voilà, un billet pour rien, par manque d'inspiration, parce que j'ai pas le temps.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 24 juin 2011










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on mercredi 22 juin 2011

on, vous avez bien lu.



Enfin oui, vous avez bien lu.

En tous les cas vous avez bien lu, votre récepteur visuel computique n'est pas déréglé et ses fonctions ne sont pas altérées, arrêtez de paniquer.

Point ne rêves-tu, ami internaute.

J'en ai reçu une preuve indirecte. Et flagrante.

Que les grands hommes et femmes, les stars, les vedettes, les pipeulle, ne disparaissent pas, ne meurent pas.

Ils/elles vivent incognito dans d'autres pays.

Ah oui mais alors vous allez me dire "oui mais dis-donc pow wow, qui te rend si hardi de troubler notre breuvage vas-y dis-le un peu pour voir si t'es cap?"

Ha ha ha, que fais-je nonchalamment et l'air détaché, l'air supérieur.

En guise de réponse, et sûr de mon bon droit.

C'est que samedi, en ouvrant une boîte mèle qui me sert quasiment pas, je découvre que j'ai reçu un e-mail de phishing.

Classique, mais pas complètement.

Classique parce que c'est du phishing.

Moins classique déjà parce que c'est signé...Louis XIV.

J'ai reçu un e-mail de Louis XIV.

Parfaitement.

Chuis trop balèze comme type.

Regardez la capture d'écran (cliquez dessus), je vous mens pas.

Malgré le fait qu'il se camoufle maladroitement sous le ridicule et ô combien stupide patronyme de Fabrice André, je reconnais évidemment tout de suite sa signature au Louis, je suis pas allé à l'école pour que dalle. T'es gentil Louis mais je suis pas un agneau tout frais moulé, tu vois.

Ding dong!

"-Bien le bonjour messieurs de la soldatesque gendarmée, je viens vous voir céans parce que je voudrais déposer une plainte sivouplé messieurs de la gendarmesque soldatée.

-Oui monsieur, de quoi s'agit-il?

-D'une plainte. D'un dépôt de plainte que je voudrais faire sivouplé messieurs les pandores bleutés.

-Oui d'accord, mais de quoi s'agit-il exactement?

-Je voudrais porter plainte. Faire une plainte. Déposer un récit oral plaintif. Allez sivouplé.

-Porter plainte pour quoi?

-Pour une tentative de vol ou d'escroquerie, j'ai été agressé.

-Ah bon, et vous savez qui est l'agresseur? Vous le connaissez?

-Ah bah ça oui pardi, ah bah tiens si j'le connais tu penses, même que vous le connaissez aussi, tout le monde le connaît!

-Ah bon mais de qui s'agit-il?

-C'est Louis XIV.

-Comment ça Louis XIV?

-J'ai été agressé par Louis XIV sur internet.

-Mmmmm...vous êtes suivi par un médecin monsieur?

-Non je vais très bien figurez-vous, c'est que j'ai reçu un e-mail de phishing, une tentative d'escroquerie si vous voulez, passe qu'on veut que je me connecte sur un faux site pour obtenir de vraies informations, bancaires notamment. Notez que c'est un faux site mais en même temps un vrai site, passe que sinon si c'était un faux site je tomberais sur une page blanche comme quand le chat débranche internet des fois ça arrive et y se prend une taule dans la foulée, mais je ne veux pas porter plainte contre mon chat évidemment, c'est une saloperie de chat mais pas un escroc, ah ça non. Signé Louis XIV. Le mail.

-Récapitulons, vous dites que vous avez reçu un phishing signé de Louis XIV?

-Ah bah voilà c'est exactement ça, ah bah vous faut pas vous espiquer longtemps vous alors!

-Oui mais c'est pas le vrai Louis XIV monsieur.

-Comment vous savez? Vous avez pas vu le mail!

-Tout le monde peut signer Louis XIV enfin, n'importe quel escroc!

-Non, pas avec sa vraie signature à Louis XIV! Et vous quand vous allez au supermarché, acheter des calamars et du Bonbel, vous payez par chèque, vous signez Louis XIV vous? Vous êtes un escroc vous aussi c'est ça? Ou des pâtes et du fromage aussi c'est possible aussi y a plein de combinaisons.

-Oui mais enfin ce n'est pas le vrai Louis XIV, il est mort le vrai Louis XIV!

-Ou de la viande et des cornichons aussi. Comment vous savez qu'il est mort, vous l'avez vu? Et Benne Ladenne, vous l'avez vu mort? Et Michaël Djaquessonne? Et Elvisse? Et Keurte Quobaigne? Et Djimme Morriçaunne? C'est un complot tout ça! A la réflexion vous avez raison, je vais porter plainte contre X pour complot international!

-Je ne peux pas recevoir votre plainte monsieur, elle n'est pas suffisamment étayée.

-Comment ça elle n'est pas suffisamment téteillée? Ça veut dire quoi ça téteillé? Et vous attendez quoi, qu'il y ait des morts pour intervenir, comme d'habitude?

-Écoutez monsieur, veuillez sortir d'ici sinon je vais être dans l'obligation de vous appréhender pour outrage.

-Mais je ne cherche pas à vous outrer, rassurez-vous. Et je me retire la tête haute monsieur de la gendarmesque soldatée, mais sachez que j'ai des droits et j'entends les faire respecter! Et veuillez me donner le cric de votre Kangoo bleu qui est garé devant je vous prie, je vais reprendre une roue qui m'appartient en tant que contribuable! Opopopopop on s'dépêche une-deux une-deuuuux!"


Oh la la, y z'ont pas d'humour les gendarmes.

De la bleutée maréchaussée .

Read More
Commis par pow wow on lundi 20 juin 2011

Read More

n est à la moitié de l'année, il est temps de faire un bilan d'étape de cette année particulière.

Oui je sais, encore une poignée de jours avant qu'on soit réellement à mi-parcours, commence pas à m'agacer, j'ai quelques jours d'avance c'est pas la mort on va pas pinailler.

Et puis je suis un visionnaire, je vois les choses avant qu'elles n'arrivent, par exemple quand mon gros toutou me gave en faisant des bêtises, je sais d'avance que je vais lui botter le cul, et ça loupe pas, généralement.

Ça avait bien commencé pourtant, un peu fort même dans certains pays arabes, on aurait dû se douter que ça n'allait pas durer ah la la qu'est-ce qu'on est naïfs quand même, ça fait des dizaines d'années que les mauvaises nouvelles s'accumulent, on n'aurait pas dû comme ça croire que paf, ça y est, c'est fini, youpi youkaïdi, guème ovaire pour les méchants, ça se rosit à l'horizon, sonnez hautbois, résonnez machins.

Parfaitement, des machins qui font du bruit musical, je sais ce que j'dis.

Forguettite (là je continue sur le début de mon billet, non chte dis c'est tout).

Déjà à titre personnel, j'ai rarement eu autant d'emmerdes en si peu de temps, depuis le début de l'année donc, c'est toujours en cours notez bien on lâche pas l'affaire comme ça nous autres, et y a même d'autres trucs qui se profilent à l'horizon, dont je serai probablement forcé de vous parler, puisqu'à l'évidence il y a un moment où que je sera obligé de lâcher le blog quelques temps.

Vous aurez alors tout le temps de réviser.

Donc on récapitule pour les absents, on a eu, en six mois:

-Des débuts de révolution qui ont vite tourné en une sanglante répression.

-Une catastrophe nucléaire qu'on en avait bien besoin pour souffler un chouille faut avouer.

-Une situation financière mondiale qui est toujours au bord du gouffre.

-Kivoussavez qui s'est mis en tête de nous ruiner pour tuer son ancien meilleur ami, un sinistre clown échevelé à lunettes noires dénommé Mouammar Kadhafi.

-Une grave sécheresse qui est totalement en phase avec celle de nos porte-monnaies, c'est bien foutu notez.

-Des médias vendus qui aiment jouer à nous faire peur en faisant des sondages bidon donnant gagnante pour une élection prochaine la filleule d'un parrain de Pigalle.

-Des ministres suceurs de pieds, d'autres pédophiles.

-Des graines germées agressives et pas gentilles.

-Des steaks hachés pourris.

Faudrait mélanger tout ça pour varier les plaisirs, voire pour tenter d'améliorer la situation. Les trucs sont là, c'est juste que c'est pas arrivé dans le bon ordre et pis voilà, comme le tiercé, c'est jamais sur nous que ça tombe, la bonne combinaison.

-Entamer une sanglante répression envers les médias vendus.

-Un début de révolution dans nos porte-monnaies.

-Envoyer nos graines germées à Fukushima pour tuer les bactéries (bien que Fukushima viendra plus probablement à

nous et éradiquera méthodiquement et très efficacement toutes les bactéries européennes, dans un premier temps).

-Des ministres suceurs qui humidifient les pieds de leurs collaboratrices qui sont frappés d'une grave sécheresse.

-Kivoussavez ruiné, au bord du gouffre.

-Bombarder Kadhafi avec des steaks allemands pourris, pour qu'il attrape au moins la chiasse si on n'arrive pas à le tuer.

Je sais pas si vous avez remarqué.

On n'est encore qu'à la moitié de l'année.

Tiens bon camarade.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 19 juin 2011

Bon ben r'garde voir dans les onglets là au-dessus, si t'es pas trop bête tu en trouveras un qui s'appelle Dicopowwow, bon ben je crois que c'est clair hein, ça se passe de commentaire, tu veux pas chte fasse un dessin aussi?

Read More
Commis par pow wow on samedi 18 juin 2011

Un grand morceau dans mon Panthéon musical personnel à moi:


Read More

Aujourd'hui bande de veinards, un petit concours autour du livre de Luc Ferry, Apprendre à vivre (avec 6500 euros par mois sans travailler) .

Avec de nombreux lots, au moins un déjà d'une.

1er prix: Un poste bien rémunéré en CDI au  CAS (Conseil d'Analyse de la Société), la planque de Luc Ferry.

Autres prix: On verra, on n'en n'est pas là.

Dans cette introduction à son livre, Luc Ferry nous livre quelques fortes paroles, normal, il est philosophe de gouvernement. J'ai rajouté quelques morceaux de phrases dans son petit bout de texte, à toi de les retrouver tous, ami(e) lecteurtrice.

<< Je me propose, vite fait entre deux cours à l'Université, de vous raconter ici l’histoire de la philosophie, pas toute bien sûr car je suis overbooké niveau taf, mais ses cinq plus grands moments. Afin de la rendre accessible à tous, même aux galeux du RSA, j’exposerai ces pensées de façon claire en donnant des noms cette fois-ci, sans le moindre jargon ni élément de langage du gouvernement mais en allant à l’essentiel, à ce qu’elles ont chaque fois de plus profond et de plus passionnant, je le sais, j'ai lu des livres là-dessus alors tatata! Avec cette histoire orale nous aborderons ce qu’est vraiment la philosophie, la vraie, celle de droite et du capitalisme, comment elle éclaire de façon irremplaçable les multiples interrogations qui portent sur la façon dont nous pourrions ou devrions conduire nos existences, et quand je dis conduire nos existences, je ne veux pas dire conduire dans mon coupé Jaguar à 60 000 euros. >>

Luc Ferry

Accessoirement, on notera cette très drôle présentation du philosophe-rentier de la République par ses éditeurs (j'ai mis en gras les passages rigolos):

Luc Ferry n’est pas de ces philosophes qui prétendent se consacrer à l’absolu de la pensée en fuyant le monde dans lequel ils vivent. Sa démarche en est justement l’opposé : celle d’un homme qui s’est servi de cette matière réflexive pour affronter le réel (rires). Luc Ferry fait ainsi partie des rares philosophes qui ont accepté d’endosser les fonctions politiques les plus ingrates (rires) et les plus nécessaires à la nation (rires). Cette confrontation avec le réel (rires) est toute la richesse de Luc Ferry (rires) et confère à sa réflexion un caractère particulier : la synthèse inédite de l’action (rires) et de la réflexion (rires). Celui-ci offre aujourd’hui au lecteur le moins préparé (rires) les grandes visions du monde (rires) ayant marqué l’histoire de la pensée, dans un ton volontairement clair et une proximité qui font de ce livre un véritable instrument didactique au service de l’histoire de la pensée.
Patrick Frémeaux et Olivier Orban, les éditeurs

Quelques témoignages de lecteurs:

Ginette F, blanchisseuse. : "Grâce aux ouvrages de Luc Ferry, j'ai retrouvé la confiance en moi et je ne bégaye plus en public. Merci!"

Pierre-Antoine G., plombier : "Avec la martingale philosophique de Luc Ferry, j'ai gagné deux fois au tiercé et je me suis acheté un Zodiac, mon rêve!"

Jack L., artiste-acteur: "Enculé."

Michel N., avocat : "Après plusieurs échecs auprès de marabouts, j'ai lu Luc Ferry et mes problèmes d'érection ont disparu, les livres de Luc Ferry ont vraiment des propriétés surnaturelles!"

Josette C., retraitée : "J'avais les jambes lourdes et des douleurs articulaires, des frictions aux endroits douloureux avec les ouvrages de Mr. Ferry ont fait disparaître tous ces désagréments, merci beaucoup!"

Dominique S-K., patron : "Avec le livre de Luc Ferry monté en pendentif, je séduis bien plus de femmes qu'avant!"

Read More
Commis par pow wow on jeudi 16 juin 2011
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif