Bonnes fêtes de Noël à tous, et que la joie squatte dans votre foyer, qu'elle installe son gros cul dans le canapé et qu'elle n'en décolle plus.

Et Dame pow wow vous embrasse bien fort.
 

Read More
Commis par pow wow on lundi 24 décembre 2012

Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on dimanche 16 décembre 2012

onton pow wow a concocté pour nos amis les chiards à boucles blondes un joli conte de Noël totalement inédit qui ravira les plus exigeants, et même sans doute les chiards plus grands comme ceux qui commencent à avoir du poil à la moustache. Gageons-en. Non, gageons-y. Non, gageons-le. Enfin voilà quoi, gageons.

Il était une fois.

Il était une fois, dans un pays lointain.

En ce royaume fort lointain, vers Marseille par là, le roi était bon et tous ses sujets l'aimaient, car il était bon. Sa femme la reine était bonne aussi, c'est pour cela qu'ils s'étaient mariés, pour faire un roi bon et une reine bonne. C'était un royaume enchanté où la vie était paisible, le roi ne menait point de guerres contre ses voisins, les paysans étaient heureux car ils avaient une bonne terre qui leur fournissait de bonnes victuailles, et dans les allées du royaume il n'y avait même pas de mauvaises herbes, et chte parle de ça on était bien avant le round-up; le château du roi était beau et bien agencé avec du double vitrage et il y avait du sent-bon dans les toilettes. Le pays était prospère et l'on trouvait sur les marchés tout ce dont la population avait besoin, même des cornflakes et du dentifrice avec des lignes rouges.

Le roi et la reine étaient heureux en leur palais, la vie était paisible, mais ils avaient une fille, la
princesse Raymonde, qui s'ennuyait. C'était une belle jeune fille de 18 ans, ses cheveux étaient longs, blonds et situés sur sa tête; c'était une bien jolie fille trapue et râblée, ronde et courte sur pattes avec des muscles saillants et luisants qui trahissaient son goût pour le culturisme et la domination. La princesse Raymonde s'ennuyait donc, et à part filer la laine, broder de grandes tapisseries et soulever de la fonte ou fouetter un homme affublé d'un déguisement, son univers lui semblait restreint et il n'était pas rare qu'on l'entendît certains soirs à sa fenêtre chantonner de doulces complaintes ayant trait à l'hypothétique venue d'un prince charmant qui l'aurait ravie à la pourtant douce attention de ses parents.

Son oncle Gepetto lui avait pourtant fabriqué un pantin de bois pour son noël, pour qu'elle ne s'ennuyât point, mais à chaque noël c'était pareil, l'oncle Gepetto lui offrait un pantin de bois tous les ans et elle commençait à avoir une sacrée collec' de pantins de bois et elle commençait surtout à en avoir plein le cul de tous ces pantins qui n'étaient même pas animés. C'était des bêtes pantins pas animés pour deux sous.

Pour distraire son royaume, le roi eut un jour l'idée d'organiser un grand tournoi où de vaillants chevaliers s'affronteraient en tournoyant pour le plaisir de tous et notamment aussi. Il envoya ses coursiers à travers tout le royaume pour faire savoir qu'un grand tournoi se préparait, et il envoya aussi un de ses plus proches coursiers chez Shopi pour acheter moultes victuailles puisqu'un grand banquet était prévu pour festoyer à l'issue dudit tournoi, où les convives se régaleraient des meilleurs mets comme des pizzas au chorizo, des chips au paprika et du Banga citron. Il demanda aussi à sa fille, le princesse Raymonde, d'aller dans les sous-bois cueillir des baies pour faire des tartes aux baies comme on mange à la cantine le midi au dessert. La princesse Raymonde partit aussitôt avec son panier en osier tressé proprement dans les sous-bois à la recherche de baies pour les tartes comme à la cantine au dessert. À midi. Chemin faisant, elle rencontra la sorcière qui vivait dans les bois, c'était une sorcière méchante et très laide qui faisait des potions magiques très dangereuses comme on reçoit dans les SPAM dans la boitolette à internet pour faire grossir le pénis dans des proportions déraisonnables ou des vitamines chinoises qui te foutent une putain de chiasse pendant une semaine. La princesse Raymonde avait l'innocence et la fraîcheur de sa jeunesse et elle ne se méfia pas et discuta le bout de gras avec la sorcière. Celle-ci tenait dans sa main, qu'elle avait fort crochue, un panier de bananes qu'elle avait ramassées dans les bois et elle tendit à la princesse une banane préalablement empoisonnée au Zyklon B. La princesse mangea la banane avec la peau et tomba dans un profond sommeil comme quand on mange du Zyklon B normalement. La sorcière repartit dans sa maison ranger ses bananes dans son tiroir à bananes et l'on retrouva la princesse endormie profondément dans le sous-bois. On la conduisit dans son lit et tout le monde était très inquiet dans le royaume, elle dormait et l'on ne savait pas si elle se réveillerait un beau jour, ou peut-être une nuit. Le roi et la reine qui étaient bons jusque là étaient quand même tristes car les jours passaient et la princesse ne voulait pas se lever même si on la secouait comme un prunier, elle semblait endormie pour longtemps, elle ronflait très fort et l'on pouvait entendre ses ronflements jusqu'aux confins du royaume, qui était pourtant de belle taille, de là à là.

Puis vint le tournoi, où le roi eut l'idée de proposer aux chevaliers qui avaient répondu à son appel que celui qui gagnerait la queue du Mickey aurait le droit de rouler une gamelle à la princesse pour essayer de la réveiller. Les chevaliers défilèrent au chevet de la princesse et purent se rendre compte de sa très grande beauté, ce qui leur mit la super-gaule à tous car les chevaliers n'étaient pas très sentimentaux en ce temps-là, souvent ils ne pensaient même qu'à bourrer de la bonniche un peu comme DSK, à vrai dire. Les chevaliers se défièrent donc les uns les autres au cours de ce tournoi qui dura plusieurs jours, et le gagnant fut un très jeune et beau chevalier qui avait fait montre d'une terrible adresse et d'un grand courage tout au long des festivités. À l'issue de la cérémonie de clôture du tournoi, le roi lui remit le diplôme de "Meilleur chevalier de tournoi 1442" avec les félicitations du Jury et une bourse de pièces d'or pour s'acheter de nouvelles braies dans les boutiques de luxe du royaume et des collants moule-bite à la mode. Il gagna en outre le droit d'aller taquiner les boyaux de la bouche de la princesse avec sa langue, comme il était promis.

On conduisit ce noble chevalier, qui s'appelait Perceval, vers la couche de la princesse Raymonde. On les laissa tous les deux puis on s'éclipsa, attendant le miracle, fébrilement parlant.

Le chevalier Perceval s'approcha doucement de la princesse endormie, de laquelle émanaient moults ronflements pétaradants, le soleil perçait au travers du voile recouvrant le grand lit de la princesse, il la prit dans ses bras. Il plaqua ses lèvres sur celles de la princesse, le temps s'arrêta alors, on n'entendit plus rien dans tout le royaume, même les oiseaux s'étaient tus, et il lui ramona proprement les amygdales pendant un bon quart d'heure, en y mettant tout son coeur.

Soudain, un miracle se produisit.

Il ne réveilla pas la princesse mais il n'avait plus la super-gaule. Il s'était rendu compte que la princesse n'était pas si belle que ça, et que même vue sous un certain angle, c'était carrément un super-boudin. Le chevalier se releva sans dire un mot, il quitta la chambre de la princesse et s'en alla du royaume sur son cheval, dignement, sans qu'on n'entendît plus jamais parler de lui.

La princesse ne se réveilla jamais, en fait elle mourut, car le Zyklon B c'est pas aussi inoffensif que ça en a l'air, en fin de compte.

FIN

Read More

Voici venu le temps de répondre au courrier que je reçois quotidiennement, que vous m'expédiez par centaines de milliards depuis tous les coins de la galaxie, et ce depuis des années.




Bonjour,

Je m'appelle Nadine, j'ai 29 ans et je suis patineuse sur pneus à la Foire de Tourcoing pour le compte d'une grande multinationale cubaine spécialisée dans la filtration de nouilles au gluten, je lis votre blog depuis au moins dix ans, il m'apporte bien-être et réconfort en toutes circonstances, et je me suis décidée à vous écrire car j'ai un problème. Voilà, il y a cinq ans, dans une soirée au mois de novembre, alors que je vendais pour le compte de ma société des gaufres au beurre de pétoncles lors d'une réunion Tupperware à Chamonix-sur-Seine, j'ai rencontré un garçon, Antoine-Hyppolite, jeune Trouveur en physique des matelas au CNRS, et j'ai eu le coup de foudre. Son père était représentant en chalutiers d'ornement au Luxembourg et sa mère avait fait 3 accidents vasculaires cérébraux, dont deux avec mention très bien. J'ai tout de suite senti que le courant passait entre nous, je lui ai donc envoyé une lettre recommandée pour lui demander de sortir avec moi, ce qu'il a accepté. Tout s'est très bien passé et nous avons vécu des moments de bonheur intense pendant 8 mois, jusqu'à ce que j'apprenne un jour par hasard qu'il avait une tante italienne qui cuisinait le risotto avec une poêle en sapin des Landes ayant appartenu à l'Archiduc François-Ferdinand d'Autriche. Malgré que je lui aie mis plusieurs fois les preuves sous le nez, il nie farouchement et m'accuse à mon tour de faire une collection de parcmètres à gaz dans son dos. Notre relation s'est fortement dégradée et depuis, le facteur a changé et nous recevons le courrier plus tard qu'avant. À la lecture de tout ceci, ma question est la suivante: Vais-je gagner au loto si je valide mes bulletins chez un buraliste atteint de sclérose en plaques, sachant que ces plaques font 1.50m X 0.75m et qu'elles sont stockées dans son garage sur des palettes consignées?

Chère Nadine,

Mon blog est à votre disposition, votre problème est épineux certes, et je vous remercie d'y contribuer. Vous ne précisez pas, dans votre gentil courrier, si le père d'Antoine-Hyppolite est titulaire d'un permis de chasse ou non. C'est important car votre situation n'est pas la même selon qu'on chasse le gibier d'eau dans de l'eau plate ou dans de l'eau gazeuse, la règlementation européenne a changé depuis peu et il convient de s'y conformer sous peine de forte amende. Je vous dirais simplement, pour dénouer cette angoisse qui est la vôtre manifestement, que la solution pourrait consister en un premier temps en l'adhésion à une association de marbriers-plâtriers urophiles, car les associations de ce type peuvent avoir de très grosses réductions sur les places de cinéma. L'inscription dans une école de samba pourrait aussi vous aider à surmonter votre timidité maladive et vous redonner espoir et confiance en vous, ce que les toréros afghans nomment "la esperanza y confianza para la timididad maladiva", selon les textes sacrés encore en vigueur. Vous pouvez aussi essayer l'acupuncture sur un marché médiéval en buvant du vin chaud, ou tout simplement relire les aventures de Tom Sawyer au Mexique éditées sur des draps de coton blancs en vente à la Roudoute au prix de 19 euros la paire avec envoi sous 24H sous réserve d'acceptation du dossier.

Amicalement,

  •  

Cher pow wow,

J'ai 48 ans, bientôt 52, je m'appelle Jean-Chrisostome et je suis soudeur-luthier chez Cofinouga Assurances depuis 18 ans, bientôt 22. Avant ma profession de soudeur-luthier, j'étais dentiste itinérant dans les jardins du château de Versailles, mais une vilaine crise d'urticaire m'a fermé les portes de ce noble métier à tout jamais, et même après. Depuis j'ai sombré dans la boisson, je bois environ 1L d'eau minérale par jour. Ma femme est partie de la maison avec les enfants pour s'installer dans le garage, si bien que je ne vois plus mes enfants que lorsque je sors la voiture. Avant nous avions des projets avec ma femme, nous projetions par exemple d'acheter un nouveau paillasson pour remplacer l'ancien ou d'aller mettre de l'essence dans la voiture, mais ces projets sont tous tombés à l'eau. Après consultation et avis de mon médecin, j'ai tenté de me suicider avec une tarte aux anchoix périmée, j'étais très déprimé et très fatigué, et j'ai raté mon suicide car je n'ai pas réussi à ouvrir l'emballage de la tarte aux anchoix à cause de la fatigue. J'aimerais beaucoup remonter la pente mais je n'habite pas la montagne, que faire dans ma situation?

Cher Jean-Chrisostome,


Votre courrier m'a beaucoup touché et j'ai même arrêté de faire caca tout net en vous lisant, tellement j'étais ému. Certes votre situation est difficile, mais vous allez rebondir comme n'importe laquelle des personnes dans votre situation présentant un peu de volonté le ferait, sinon c'est qu'on est une lopette, un raté, une merde bonne pour la déchèterie, un rebut de l'humanité bon à foutre aux ordures; ne perdez donc pas espoir ni confiance même si l'on sent que vous êtes au bout du rouleau. Sortez, amusez-vous, débouchez une bonne bouteille de vin plutôt qu'une bonne bouteille de gaz, repensez à toutes ces belles années passées avec votre femme, passez-vous vos vieux films de vacances, profitez de tous ces bons souvenirs pour conjurer les années noires qui vous attendent. C'est toujours le premier pas qui coûte, et lorsqu'on est au bord du précipice, faire le premier pas dans la bonne direction met souvent fin à tous ses problèmes. Un peu de courage Jean-Chrisostome !

Amicalement,

  •  

Bonjour Monsieur pow wow,

Je écris vous car j'ai problèmes. Je roumain, je nommer Pavel, je 44 ans, je 7 enfants et je vivre caravane près périphérique. Je pas travail, travail difficile trouver avec police toujours attraper, toujours frapper, toujours prison pour pas travail. Situation moi difficile, pas papiers, préfecture pas donner papier pourtant déposer demande asile conforme, moi très misère pas pouvoir nourrir enfants, moi malade tuberculose, moi pas pouvoir hôpital, hôpital police arrêté, très dur France pouvoir manger et soigner, tu pouvoir aider téléphoner préfecture pour dire moi gentil? Tu parlé facile moi pas comprendre bien français pas difficile parler s'il vous plaît pitié.

Cher Pavel,


Qu'ouïs-je ! Qu'entends-je ! Que ne me dis-tu là Pavel ! Rassure-toi, je ne vais point t'abreuver ni t'estourbir de formules absconses, de termes superfétatoires ainsi que de circonlocutions abstraites, de charabia et d'embrouillamini disgracieux, parsembleu ! J'entends bien ici ta doulce complainte mon bon ami, bien vaigniez ici chez le damelot de ces lieux, te voilà en cestes endroit parvenu, t'enquérant que mon bon vouloir estoit à bon escient employé pour soulager moultes épines en tes pieds fichées gent damoiseau, que se puisse épancher par ma dextre main ta faim d'un brouet apétissant par toi mérité. Certes, les hommes du prévôt estoient des maroufles, des gens de pacotille tourmentant les jouvenceaux et leurs damoiselles de par eux mariés aux icelles, mais sache cher Pavel que de ta situation lacrimable je n'en puis ni ho ni jo.

Amicalement,

Cherchez pas les commentaires à droite du blog, ils ont disparu, leur saloperie de widget de merde ne fonctionne plus.

Read More

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Read More
Commis par pow wow on vendredi 23 novembre 2012

                                               Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Read More
Commis par pow wow on mercredi 21 novembre 2012

Ça y est, ils ont flingué mon beau blog que j'aimais bien comme il était nom d'une pipette. 

Nonobstant.

Je l'avais construit patiemment, j'avais tripoté le code avec amour, et je l'ai tellement tripoté que je n'ai plus le code de départ, ce template provenant de et n'existant plus chez Wordpress, et je n'avais pas sauvé l'original, comme un con. Ça c'est tout moi. Quand y a un con quelque part, je suis jamais loin t'inquiète pas. Donc c'est le bordel pour retrouver où c'est qu'ça frischtouille aujourd'hui sans le modèle original comme qui dirait. Et en plus c'est certainement pas grand-chose. Chiotte.

Ça m'apprendra. 

D'un autre côté, vu que je vais devoir appliquer un nouveau template, un template nouveau serais-je tenté de dire avec des trémolos dans la voix, ça va m'aider à parfaire ma connaissance de tripotage de codes bruts de blogs tous azimuts, on ne tripote jamais assez, dans la vie.

C'est au pied du mur qu'on voit que le cordonnier est le plus mal chaussé, et l'habit ne fait pas le bonheur mais il y contribue.

Je vais donc devoir m'attaquer à un nouveau template, ça va prendre le temps que ça va prendre, on n'est pas rendus les zamis. Mais soyez patients, vous êtes encore jeunes, et la patience n'étant pas l'apanage de la jeunesse, vous allez devoir apprendre, au fond de vous-mêmes, à vous contrôler. Bande de petits scarabées va.

Ah oui j'en profite pour dire que j'ai dû supprimer mon autre blog qui me pompait trop de crédit d'espace Blogger passe que les photos ça pompe méchant de la place et je n'aurais bientôt plus eu d'espace pour celui-là (c'est 9 ou 10 gigas d'espace je crois), et je les avais fait sur le même compte. Pour bien faire, faudrait que j'ouvre un autre compte pour faire un blog séparé, puis je me dis que comme je ne suis déjà plus au taquet sur celui-ci en fait c'est complètement con d'en ouvrir un autre pour ne pas beaucoup l'alimenter non plus.

Qu'est-ce que je peux être con quand même.

Des fois.

Bon en fait, après regardage de trucs divers, faudrait que vous me disiez si chez vous ça chie aussi parce qu'il se pourrait bien que ça vienne de chez moi. Alors chez moi, le blog a un gros bandeau noir à la place du titre, voilà, disez-moi. Merci. 

Bréquigne news ! 
Ah ben c'est revenu, donc tant pis, je me faisais un plaisir à l'idée de refaire un nouveau template, bon ben vivement un crash définitif alors. Prions mes amis.

Read More
Commis par pow wow on mardi 20 novembre 2012

Mais non mais non, je ne vous oublie pas.

C'est juste que je suis occupé. Enfin pas trop mais un peu. Par exemple ces jours derniers j'ai rangé du bordel. Enfin moi je trouve que j'ai rangé du bordel mais Dame pow wow trouve que j'ai déplacé du bordel, voire juste éparpillé du bordel. Oui mais on peut pas tout avoir en même temps. L'ancien coin où il y avait du bordel est maintenant bien rangé. Après faudra juste ranger d'autres coins en déplaçant à nouveau, mais y a pas le feu, comme on dit entre amis dans les soirées déguisées, le monde ne s'est pas fait en un jour. Dame pow wow ne comprend rien à rien, c'est pas d'aujourd'hui. Par exemple j'ai une pile de réveil à changer, eh ben elle croit que ça se fait comme ça hop d'un coup, on enlève la pile on remet une pile et pis voilà. Eh ben non ma bonne dame, oui on pourrait c'est vrai, mais où serait le plaisir de laisser traîner plusieurs jours? 

Pour autant, ai-je une grosse propension à la procrastination comme on pourrait le croire si on l'écoutait? Eh bien non, je n'ai pas une grosse propension à la procrastination, j'ai une tendance à la procrastination normale; avec moi ça va pas traîner pendant un mois et demi pour changer cette pile de réveil, mais juste pendant trois semaines, le temps de se retourner correctement. La précipitation ne mène à rien, et l'on pourrait se tromper. Rien ne sert de foncer tête baissée de manière irréfléchie, puis de se tromper en mettant le côté + sur le côté -.

Et puis Dame pow wow a tendance à oublier que je suis un grand invalide maintenant, je ne peux plus tout faire comme avant. Avant, changer une pile m'aurait pris dix jours seulement. J'aurais torché ça à la vitesse de l'éclair. Maintenant, comme je tourne au ralenti à cause des médicaments, les temps de réaction et d'action sont allongés, comme moi toute la journée. Dame pow wow oublie que voilà tout juste un an, j'étais dans un lit d'hôpital à me shooter à la morphine. Et pour rien au monde je n'aurais envie d'y retourner en me faisant une autre rupture de l'aorte, ce qui est toujours possible, une redissection ça s'appellerait. Peut-être pas nécessairement en changeant un pile mais vaut mieux se méfier. Pas tenter le diable. Et ne rien foutre, pour mettre toutes les chances de mon côté.  

C'est donc pour cette raison que je ne me hâte plus, et sur le blog non plus, par voie de conséquence. Je trouve que c'est bien, un ou deux ou trois billets par mois, ça permet de réfléchir à on sait pas quoi et de prendre son temps. Il faut prendre son temps. Il faut prendre tout son temps, et le savourer, car plus les jours passent et moins de temps il nous reste. Alors hein.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 31 octobre 2012

Saloperies de putain de bordel de merde de liens publicitaires à la con!

Depuis aujourd'hui, des liens publicitaires s'affichent en mots-clés dans mes billets, je vous INTERDIS de cliquer sur ces saloperies, je ne sais pas quoi faire pour désactiver ces trucs car en plus de n'avoir pas de compte pour la monétisation permettant l'activation ou la désactivation de ces pubs, j'ai un CSS de blog qui ne provient pas de blogger, qui ne rentre pas dans le cadre et que j'ai dû adapter en le bricolant un peu, ce qui ne me donne pas toutes les fonctionnalités blogger normales.

Je vous annonce d'ores et déjà soit l'arrêt du blog si ça continue, soit mon expatriation chez un autre hébergeur mais putain ça fait chier de tout recommencer ailleurs. Merde.

Vos conseils sont les bienvenus.

Mise à jour: Bon ça y est, c'est réparé grâce au courage extraordinaire, à la clairvoyance éclairée et à la ténacité sans faille d'un commentateur anonyme que je remercie chaleureusement ! 

Read More
Commis par pow wow on mercredi 10 octobre 2012

Voici un petit sondage qui porte sur un questionnaire: Est-ce que le récent billet sur la signification des rêves vous a plu et est-ce que vous aimeriez en lire d'autres du même tonneau? Est-ce que vous avez bien compris la question? Répondez à la question en cliquant sur les trucs à cliquer, je crois que vous pouvez cliquer sur plusieurs réponses mais déconnez pas, faites un essai avant. Oui enfin démerdez-vous quoi. 


Merci à tous d'avoir participé à ce sondage d'une valeur scientifique indéniable.

Voici les résultats: 137 votes.

Oui: 61%
Hein? : 31%
Où ça? : 9%
Quoi? : 7%
Non : 2%

Oui je sais ça fait 110% mais j'ai affaire à un certain nombre de gens passablement déséquilibrés pour qui j'ai néanmoins de la compassion car je suis un être bon.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 27 septembre 2012


'est terrifiant.


Vous ne trouverez peut-être pas ça si terrifiant que ça mais moi si, parce que j'ai fait des études, et avec les études on acquiert des connaissances et de la lucidité. Toi tu acquiers ce que tu veux, moi j'ai acquis des connaissances et de la lucidité c'est tout. Toi tu fais ce que tu veux, je ne te blâme pas. Mais tu mériterais une bonne trempe quand même si par hasard tu n'as pas acquis un minimum de connaissances, chte préviens. J'aime mettre des trempes, c'est un hobby.

Ce qui est terrifiant, présentement, et dont je veux vous entretenir ce jour d'hui, alors que nous attaquons un automne qui s'annonce pluvieux et froid comme un été super-pourri - l'automne est propice à la réflexion car on s'achemine vers la fin de l'année et on n'a plus rien à foutre, on a tout foutu pendant les six mois de beau temps et maintenant on a fini tout ce qu'on avait à foutre, on a dépensé tout notre quota de trucs à foutre comme griller des saucisses et on n'a plus qu'à attendre le redémarrage du beau temps; et certains vont plus vite que d'autres et ils foutent tout ce qu'ils ont à foutre en deux mois, si bien qu'au mois d'avril leur année est terminée - est de la plus haute importance. 

Oui, j'ai pas peur de dire que l'automne est propice à la réflexion, les questions sur la vie et la mort par exemple, et plus particulièrement sur la mort car il fait moche au dehors, les souliers sont tout crottés par exemple, c'est un signe qu'il fait mauvais temps au dehors, et qu'il est temps de réfléchir sur la mort. Car si le mauvais temps est propice pour penser à la mort, le beau temps n'est pas propice pour autant à penser à la vie, quand il fait beau temps on n'a pas envie de penser, on a juste envie de mettre pleins de bermudas tout le temps. C'est bizarre comme mot le mot bermuda, ça fait penser à une véranda parce que ça finit pareil, mais sans toute la structure en verre et le châssis en alu ou en poutres de dimensions usuelles. Par exemple, on pourrait se trouver un jeu pour l'hiver qui consisterait à trouver tous les mots finissant par da, comme de mettre un bermuda dans une des vérandas de plusieurs oppida au Canada. Oui mais bon, vous faites chier putain, on jouera un autre jour bordel, des vrais gamins putain!

Ordoncques ce que je voulais dire et paf nous y voilà, c'est que je suis terrifié car j'ai découvert que je n'étais pas Jésus. Beaucoup de fous se prennent pour Jésus, moi je ne peux pas car je sais que je ne suis pas Jésus. Et je suis même son contraire. Et qui est le contraire de Jésus? C'est son compère le Diable. Donc en tant que fou d'honnête constitution, je peux me prendre pour le Diable si j'veux, mais pas pour Jésus. 

Je vous explique.

Mais si mais si, ne partez pas voyons.

Comment me suis-je rendu compte que je n'étais pas Jésus? Déjà je ne supporterais pas d'être cloué en slip toute la journée au-dessus d'un lit, ça c'est clair, et étant un peu colérique à mes heures, si j'étais cloué en slip au-dessus d'un lit je finirais par envoyer péter tout le monde, et Jésus n'envoyait pas tout péter, à part les marchands du temple. À la rigueur faudrait-il me clouer en slip dans une boutique de marchands du temple ou à la Foire de Paris au pire pour que je remplisse honorablement la fonction dévolue à tout prophète cloué en slip de bonne facture. 

"- Chérie! Chérie! Arrête tout de suite! STOP!

-Quoi encore?

-Je...je ne suis pas Jésus, voilà... tu sais tout maintenant.

-Comment ça tu n'es pas Jésus?

-Oui je viens de te le dire, je ne suis pas Jésus, c'est simple à comprendre quand même merde, arrête de me contredire tout le temps!

-Mais...pourquoi tu me dis ça?

-Mais... je te dis ça parce que je suis honnête, on ne s'est jamais rien caché toi et moi, eh ben voilà...c'est la vérité, je ne suis pas Jésus.

-Oui, et?

-Et...ben voilà c'est tout...je suis honnête et je préfère te le dire. Avant que tu ne l'apprennes par les voisins."

Je ne suis pas Jésus, c'est vrai, et on peut le déplorer, sinon avec moi il y aurait la paix dans le monde, à grands coups de pompes dans le cul s'il le fallait. Mais non. Encore une preuve que je ne suis pas Jésus, c'est que Jésus changeait l'eau en pinard. Il achetait une caisse d'eau minérale; un claquement des doigts, un peu de poudre de perlinpinpin, un tour de passe-passe et hop il te faisait péter une caisse de Côte-Rôtie Guigal à tomber par terre. Le top. Moi c'est le contraire, je transforme le pinard en eau. Je bois du pinard, je peux en boire autant que je veux, mon corps reste composé à soixante-cinq % d'eau, y a pas à chier, pas une trace de pinard dans les veines, je transforme le pinard en eau. Pire, quand j'en bois beaucoup, je transforme le pinard en pisse. 

Putain, je suis pas Jésus.

Je suis sûr que Jésus pissait de la Côte-Rôtie, ou à tout le moins un grand pinard top classe, c'est le minimum syndical. Si t'es fils de Dieu dans la vie, c'est forcé que tu pisses mieux que les autres. Tu fais un concours de qui pisse le plus haut et le plus loin avec un légionnaire romain, un vieux bouc du sanhédrin et un apôtre, eh ben t'es le fils de Dieu, c'est toi qui pisses le plus haut, le plus loin, et tu pisses au moins un grand Sauternes, sinon c'est pas la peine laisse tomber. J'irais pas jusqu'à dire que tu chies du caviar, ça on sait pas, mais le fils de Dieu c'est le fils de Dieu quand même, bordel! T'es le fils de Dieu, c'est toi qui voles le plus haut et le plus loin, c'est toi qui pécho toutes les super-meufs, c'est toi le King!

Bon en tous cas je suis pas Jésus, je suis peut-être le diable alors.

À moins que je sois Napoléon, faut que je me penche sur la question. 

Read More

Tout le monde rêve. 

Tout le monde rêve sans savoir la signification profonde de ce qu'il a rêvé. Au terme de longues années d'études et en partenariat avec l'Université de Columbia, je vous présente le résultat de mes recherches aujourd'hui; la science permet maintenant de décoder le message de nos rêves grâce à la neurobiologie. je suis fier de vous présenter ces interprétations qui sont scientifiquement vérifiées.


Abbaye: Rêver qu'on détruit une abbaye à coups de truite arc-en-ciel: votre soeur vend ses charmes à Macao.

Alchimiste: Rêver qu'on épluche un alchimiste borgne avec un économe pour gaucher: votre voisine du dessus est enceinte. Rêver qu'on épluche un alchimiste borgne avec un économe pour droitier: votre gouvernement s'apprête à légiférer sur le transport des saucisses aux herbes.

Amiante: Rêver qu'on trempe des plaques d'amiante dans du café au lait dans un blockhaus surélevé: contrat frauduleux.

Beurre: Rêver qu'on pêche des rascasses sous plastique dans une piscine de beurre: on se répand en commérages sur vous. Rêver qu'on marche sur un trottoir beurré le dimanche: cambriolage.

Blanquette: Rêver qu'on rembourse son crédit de voiture avec de la blanquette de veau en conserves d' 1.5L : mort d'un ami proche pour refus de priorité dans un accident d'ascenseur.

Buffet: Rêver qu'on assiste à une course de buffets Henri II à Longchamp: déception amoureuse. Rêver qu'on mâche un buffet breton dans la salle d'attente du dentiste: migraines sévères.

Cérumen: Rêver qu'on cuisine un rôti de veau au cérumen de cadavre: perte de l'ouïe probable dans les deux ans. Rêver qu'on boit du cérumen liquide avec une paille dans l'oreille d'une personne âgée: court-circuit d'un chauffe-eau acheté d'occasion.

Chaudière: Rêver qu'on fait une demande en mariage à une chaudière à gaz: héritage d'un oncle du Quercy. Rêver qu'on fait une demande en mariage à une chaudière au fioul: corne sous les pieds.

Chaussures: Rêver qu'on s'achète une paire de chaussures en zinc avec des gouttières: divorce compliqué. Rêver qu'on cire ses chaussures avec de la pâte d'amandes bio: mycose des pieds.

Défibrillateur: Rêver qu'on fait l'amour à un défibrillateur made in China en phase de charge: entorse au poignet gauche.

Dentiste: Rêver qu'on enduit d'huile d'olive espagnole un dentiste saoul de Montbéliard: vous construirez un mur d'enceinte de 8m75 de hauteur autour de votre maison dans l'année qui vient.

Échalote: Rêver qu'on gobe deux kilos d'échalotes au sirop d'érable en feuilletant une revue de mécanique: achat d'une maison dans le Berry.

Excrément: Rêver qu'on commande des excréments de hannetons sur un lit de framboises dans un restaurant du guide Michelin: secret de famille. Rêver qu'on fabrique des bijoux en excréments d'alpaga: vous rencontrerez l'amour dans un autobus lors d'un pèlerinage à Lourdes ou à Saint-Tropez.

Feu: Rêver qu'on fait un feu de camp avec des croûtes de psoriasis et de l'essence: naissance d'un enfant mâle virilement pourvu.

Forêt: Rêver qu'on repeint une forêt de chênes en bleu marine le jour de Pâques: gain important à la loterie. Rêver qu'on se promène avec une forêt de tilleuls rue de Rivoli à Paris: flatulences gênantes.

Gant: Rêver qu'on discute de politique avec une paire de gants à seize doigts: problèmes gastriques.

Géranium: Rêver qu'on est attaqué à la fourche par un géranium hybride en colère: problème de boisson.

Hélicoptère: Rêver qu'on sale et qu'on poivre généreusement un hélicoptère de la gendarmerie après une avalanche dans le Poitou: graves tensions dans un pays de l'ex-URSS.

Hélicon: Rêver qu'on assiste à un vol d'hélicons sur les bords de la Loire: vous serez bientôt chef d'escadrille.

Icare: Rêver qu'on est Icare et qu'on coupe son transpondeur pour aller délibérément s'encastrer dans une tour du World Trade Center en barbapapa: ennuis en justice pour une question d'argent.

Jupe: Rêver qu'on cuisine un gratin de jupe et pommes de terre dans un four crématoire en osier pour l'anniversaire de son grand-père mort en juin 1923 d'une méningite rénale: vous deviendrez un grand prothésiste mammaire chez les amish.

Koala: Rêver qu'on est accordeur de koalas géants pendant les soldes d'été dans une grande entreprise de plomberie-patisserie: tension artérielle.

Lanterne: Rêver qu'on reprise une vieille lanterne à pétrole de houille en fil d'Ecosse: brouille entre frères et soeurs imminente pour une question de cornemuse. Rêver qu'une lanterne vous invite à danser un slow au bal des pompiers de Fréjus: Rhumatismes à l'abdomen.

Lit: Rêver qu'on est au lit avec un banc de méduses priapiques: proposition de travail à ne pas décliner. Rêver qu'on dort dans un lit-congélateur avec un bac à légumes hypocondriaque: voyage en chameau dans l'Europe du nord.

Lycanthrope: Rêver qu'un lycanthrope vous prend la tension puis vous fait une mammographie sur une route nationale: asthénie générale. Rêver qu'un lycanthrope vous prend la tension puis vous fait une coloscopie au bord d'un étang poissonneux: vigueur sexuelle.

Melon: Rêver qu'on embrasse des melons de Cavaillon pendant un opéra de Wagner: hausse du prix de l'essence. Rêver qu'on embrasse des melons charentais pendant un opéra de Verdi: enlèvement d'un journaliste transsexuel au Burkina-Faso.

Moutarde: Rêver qu'on regarde un film de 18 heures sur la traite des pots de moutardes dans la vallée de Chevreuse au XVIIIème siècle: fatigue nerveuse.

Nodosité: Rêver qu'on achète un paquet de 800g de nodosités au sucre pour les offrir à sa mère malade: changement de temps. Rêver qu'on est une nodosité de 10m de haut escaladant le mont Ventoux par temps de pluie: sécheresse dans le Finistère.

Nihilisme: Rêver qu'on écoute une conférence sur le nihilisme des poissons-chat dans le détroit d'Ormuz en buvant du saké aux pruneaux: acte de vandalisme sur une tondeuse à gaz.

Nue-propriété: Rêver qu'on regarde une nue-propriété par le trou d'une serrure Louis XVI en étant en érection: digestion difficile.

Obélisque: Rêver qu'on lèche un obélisque en granit plastifié pendant le ramadan: déconvenue sentimentale. Rêver qu'on apprivoise un obélisque puis qu'on l'emmène voir des lions rasés au zoo de Thoiry un mardi: augmentation des prix du gaz.

Oignon: Rêver qu'on fréquente une bande d'oignons rouges contre l'avis de ses parents: problèmes oculaires. Rêver qu'on cueille des oignons avec les pieds sur la place de la Concorde pendant un marathon: deuil.

Pédoncule: Rêver qu'une bande de pédoncules alsaciens font une virée à moto dans les Alpes: accident de train causé par un vol de rails sur la ligne Strasbourg-Jargeau.

Placard: Rêver qu'on ouvre un placard bleu pervenche en mâchant une chaussette bicolore: mariage d'argent.

Poteau: Rêver qu'on stérilise un poteau électrique dans l'eau bouillante: vous mangerez des moules-frites deux jours après la prochaine pleine lune.

Princesse: Rêver qu'on se rend au mariage d'une princesse avec un faisan dans chaque poche et une redingote en peau de merlu: fracture du tibia.

Quota: Rêver qu'on est amoureux d'un quota de pêche et qu'on lui offre un bouquet de violettes en acier galvanisé : tromperie sur l'achat d'une pastèque polonaise.

Rillettes: Rêver qu'on se baigne dans de la rillette arabo-andalouse: problèmes d'érection. Rêver qu'on achète des rillettes frelatées au service contentieux de la préfecture du Doubs: scolarité difficile d'un enfant roux sous les bras et blond sous les pieds.

Rotonde: rêver qu'on achète un rouleau de 7m de rotonde agricole fumigène sur le marché de Noël de la Rochelle après une inondation: cors aux pieds.

Rutabaga: Rêver qu'on offre un bouquet de rutabagas de qualité militaire à un évêque aux pieds plats: héritage retardé d'au moins un quart d'heure un vendredi. Rêver qu'on chante "La madelon" avec une bande de rutabagas slovènes à l'Alcazar: odeurs corporelles.

Salade: Rêver qu'on écrit un opéra en trente-six actes sur une feuille de salade avec un chalumeau: bonne fortune au casino d'Aix-les-Bains. Rêver qu'on mange de la salade avec une tronçonneuse dans chaque main et un casque de moto non-homologué: amour sans lendemain.

Singe: Rêver qu'on repeint un singe arboricole mordoré aux couleurs de l'Union Jack: tracasseries fiscales. Rêver qu'on repasse un singe à la patemouille avec de l'hydroxyde de plomb musical en fond sonore: discussions stériles avec un facteur bègue.

Statue: Rêver qu'on déboulonne une statue de Staline avec les pieds dans un parc d'attractions: votre tante a un ongle incarné.

Tisane: Rêver qu'on construit une station de métro avec des sachets de tisane périmée depuis six mois: cancer du pancréas. Rêver qu'on apprend à lire le swahili à un sachet de tisane sans papiers: commerce fructueux.

Tracteur: Rêver qu'on cuit un tracteur de 600 chevaux à la vapeur: vous serez chauve avant la fin du mois.

Tulipe: Rêver qu'on opère une tulipe de la prostate sous anesthésie sur un coin de table au restaurant: amours déçues. Rêver qu'on offre du café moulu à une tulipe dans le besoin: acte de charité.

Urêtre: Rêver qu'on tapisse l'urêtre d'un policier corrompu avec de la moquette en laine: beau temps pour une semaine.

Ustensile: Rêver qu'on signe un pacte d'amitié avec un ustensile sur un parchemin puis qu'on se roule dans du jaune d'oeuf en signe de contentement: voyage en Moldavie orientale.

Vipère: Rêver qu'on offre un carton de vipères lubriques à un éclusier de la Ciotat en période de reproduction: malfonction d'un appareil électro-ménager.

Wagon: Rêver qu'on insulte un wagon de marchandises pendant le carnaval de Dunkerque: mésentente.

Xénophobe: Rêver qu'on attrape un xénophobe au lasso pour le livrer à un troupeau d'escargots barbares du Tibet: déjeuner entre amis.

Yodler: Rêver qu'on yodle au micro du grand prix de Magny-Cours pendant que des ouvriers salafistes déguisés en charcutiers refont le goudron de la piste d'envol des voitures: grosse fatigue.

Zorro: Rêver qu'on mange des prunes avec Zorro: esprit malicieux. Rêver qu'on attache Zorro à un poteau de téléphone puis qu'on lui ôte son pantalon et son slip pour lui faire une circoncision en signe d'amitié: fausse promesse. Rêver qu'on attaque le repaire de Zorro avec un canon à poireaux: religiosité.

Read More
Commis par pow wow on lundi 10 septembre 2012

Ça ne semble gêner personne cette histoire de Cannonball qui se déroule aujourd'hui, une course de voitures se déroulant sur nos routes, de Saint-Malo jusqu'à Barcelone, pratiquée par des gens riches au volant de puissantes voitures hors de prix, chaque année. 

Cette course est "non-officielle", elle implique de rallier deux points en un temps record, et pour arriver dans le temps imparti, cela nécessite de rouler en moyenne à 140km/h, au-delà de la vitesse autorisée donc. Cette course ne devrait-elle pas être interdite officiellement? On interdit bien des apéros Facebook et d'autres réunions moins dangereuses, au motif de prévention de troubles à l'ordre public, de non-respect de conditions de sécurité, de mise en danger de la vie d'autrui etc, toutes ces conditions étant réunies ici. Eh bien non, cette course n'est pas interdite, pourtant elle n'est pas encadrée, elle est "non-officielle", présente de nombreux risques de mise en danger des automobilistes, et dont le but est clairement de commettre des infractions routières jugées pourtant gravissimes pour le français moyen, voire pour le français en voie de paupérisation.

En l'espèce, il s'agit d'un honteux privilège de classe toléré, on mobilise un grand nombre de "forces de l'ordre" (interdit de rire) aux frais du contribuable pour que s'ébattent le mieux possible une bande de gens riches en mal de sensations. Les "forces de l'ordre", ces hommes de main de la mafia dirigeante, n'ont pourtant de cesse de nous brimer pour un dépassement de la vitesse autorisée de 2 km/h, je ne vous apprends rien. 

Le pire et le plus difficile à comprendre est que de nombreux badauds viennent s'émerveiller au bord des routes à la vue de ces grosses bagnoles, à reluquer avec envie ce qu'une bande de privilégiés peut faire en toute impunité, et qu'on leur refuserait à eux sans ménagement et par la force s'il leur prenait l'idée de défier l'autorité. Retrait de permis, confiscation des véhicules et présentation devant un juge dans la journée. 

On pourrait penser qu'un gouvernement "de gauche" aurait à coeur d'interdire un tel privilège de classe, dangereux et médiatisé, en période d'austérité et de répression tous azimuts. 

Oui mais on a dit un gouvernement de gauche, vous suivez pas ce qu'on dit, on est dans l'élitisme absolu là tout de suite.

En attendant, continuez à bien payer vos contraventions dans le temps imparti braves contribuables, sinon c'est la "justice" qui s'occupera de vous.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 6 septembre 2012

Comme j'ai rien d'autre à foutre et que je souhaite faire du présent blog du 100% made in pow wow pure premium, j'ai créé pas plus tard que y a tout à l'heure un autre blog pour y présenter des trucs notables que je présentais ici jusqu'ici, ou que je présentais là jusque-là (tu choisis ta formule gagnante en tapant 1 ou 2 au 6113 (anciennement CHATELET 18-34), appel surtaxé à 9.35 euros la minute de 10 secondes). Vous allez vous dire mais qu'il est con il a un blog et il fait un blog de chambre d'amis comme si y avait pas la place ici ouais mais des blogs j'en fais mille si j'veux et d'autre part je suis pas loin de distribuer du bourre-pif en veux-tu en voilà donc fais bien attention à ce que tu vas penser dans ton for du dedans.

Sinon tu peux aller voir la chambre d'amis, je suppose que tu vas trouver que la déco est à chier mais t'en fais pas, j'ai l'habitude.



Bon tu vas sûrement trouver qu'y a pas grand-chose dans la chambre d'amis pour l'instant mais les peintures sont encore fraîches et tu mets pas tes doigts sales partout, t'es gentil.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 31 août 2012


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Read More
Commis par pow wow on mardi 28 août 2012


n entend de ces trucs parfois.



Parfois on n'entend rien, on est dans une pièce insonorisée avec des boules Quiès et un casque de musique sans musique sur les oreilles, eh ben on n'entend rien, même avec le silence monté au maximum pour entendre mieux. Si une personne est à côté de nous et qu'elle parle, on ne l'entend pas. Pour l'entendre, il faut monter le son de la personne à 22, au moins. Si on ne l'entend toujours pas, elle devra enregistrer sa conversation sur un DVD, le mettre dans une platine et ainsi on pourra l'entendre avec le casque. C'est plus direct que si elle envoyait un message téléphoné. La complication est le frein de la simplicité. Oui mais lorsqu'on enlève ses boules Quiès et son casque, parfois on entend de ces trucs quand même.

Parfois, quelqu'un vous dit, sans ménagement, alors que la conversation jusque là était amicale, ouverte, intéressante et féconde, que le chien est le meilleur ami de l'homme. Paf comme ça. Sans prévenir, sans précaution, la personne a envie de clore la discussion de façon abrupte, et pour ce faire, elle synthétise en quelques secondes toute l'histoire de la philosophie par cette phrase définitive qui résume, il est vrai, toute la pensée de Platon, Marx, Hegel, Socrate, Nietzsche, Descartes ou Didier Super: le chien est le meilleur ami de l'homme. Or ceci est faux, le chien n'est pas le meilleur ami de l'homme, comme nous allons le démontrer pas plus tard que tout de suite car on s'en fout, on a le temps, on est en vacances et les merguez sont même pas décongelées (c'est madame pow wow qui vient de me dire ça, je sais pas quoi lui répondre à part que je m'en fous royalement, mais la connaissant elle va mal le prendre étant de nature foncièrement acariâtre, donc je vais faire le mort) .

Si le chien est le meilleur ami de l'homme, l'inverse n'est pas toujours vrai, l'homme n'est pas toujours le meilleur ami du chien, il peut même devenir son pire cauchemar.


Le meilleur ami de l'homme, comme vous l'aviez constaté, est depuis la nuit des temps: le château d'eau. Sans eau, point de vie sur Terre. Si la vie sur terre a pu éclore grâce à la panspermie, c'est-à-dire au fait qu'une ou plusieurs comètes puissent débarquer sur terre avec leurs valises bourrées de bactéries, comme de vulgaires chinois débarquant à Roissy avec la grippe aviaire, rien n'eût pu être possible sans la complicité de l'eau; l'eau et les bactéries s'entendant comme larrons en foire, même dans une mini-flaque, pour que la vie se développe de manière exubérante, faut pas les pousser beaucoup ces deux-là rhâlala. Vous pouvez essayer, achetez une mini-flaque sur eBay, une valise, une comète et un bon kilo de bactéries au marché, mélangez le tout dans une casserole et mettez sur un feu tiède, et vous verrez la vie apparaître, en touillant bien. N'essayez de créer la vie qu'à partir de produits frais, vous n'obtiendrez rien avec de la comète en boîte, des bactéries surgelées et une mini-flaque déshydratée en sachet. Moi je dis ça c'est pour vous hein.

 Ami lecteur, tu peux aussi recréer la vie avec la "poudre de vie" du magazine Pif gadget, qui n'est en fait que du sperme de Dominique Strauss-Kahn déshydraté. Mélangée avec un peu d'eau, tu recréeras la semence bienfaitrice qui a déclenché bon nombre d'explosions des saveurs en bouche parmi la gent féminine ayant eu la chance de croiser la route de Domi-la-biroute-ambulante.


Il faut savoir que de tous temps et même avant, l'homme a cherché à stocker de l'eau pour subvenir à ses besoins essentiels comme laver sa bagnole par exemple, et pour ce faire il a construit des monuments plus ou moins chiadés architecturalement parlant pour y stocker le précieux liquide. C'est pas con au fond, il ne pouvait pas éternellement aller remplir son verre à la rivière, car d'autres font pipi dedans, des gens mal élevés dont certains s'appellent forcément Jean-Jacques, statistiquement parlant et pour prendre un repère concret. Il fallait  donc toujours remplir son verre en amont des Jean-Jacques, ou parquer les Jean-Jacques dans les estuaires, mais la solution était discriminatoire même si personne ne porte les Jean-Jacques dans son coeur à vrai dire car personne n'a oublié le rôle qu'ont joué les Jean-Jacques (statistiquement parlant, toujours) dans la déportation des juifs pendant les secondes échauffourées interdépartementales du Jura et du Loiret (39-45), et elle était difficile à mettre en oeuvre -la solution- car elle requérait plein de choses dont on n'a rien à foutre ici présentement et sur lesquelles on aurait tort de s'appesantir, qui est un verbe pronominal.  Donc bon.

 Un Jean-Jacques parmi d'autres se cachant dans une ruelle quasiment sombre; des Jean-Jacques tous plus détestables les uns que les autres, soit pour leur rôle joué dans la déportation des juifs, soit pour leur rôle joué dans l'aggravation du chômage (toujours statistiquement), soit comme pédophiles (toujours statistiquement). Attention, qu'on ne se méprenne pas, il ne s'agit pas ici de stigmatiser bêtement les Jean-Jacques, il s'agit simplement de les désigner comme boucs-émissaires afin de les attraper tous pour les conduire à la guillotine.


Toujours est-il que l'homme, malgré sa tendance naturelle appuyée à procrastiner pour tout et rien, a donc entrepris cette tâche énorme qui consiste à bâtir des monuments pour préserver les biens de la communauté à savoir: l'eau, le grain, les putes. On distingue communément deux sortes de châteaux d'eau, les châteaux d'eau pleins et les châteaux d'eau pas pleins. Alors que dans les pays riches les châteaux d'eau sont pleins toute l'année, dans les pays pauvres ils sont souvent vides dès le quinze du mois et des fois même vers le dix, ce qui explique l'exode des populations des régions arides vers les régions pluvieuses, c'est ce qu'on appelle dans le jargon scientifique la désertification des déserts. L'homme s'est toujours attaché à vivre près des points d'eau, c'est une constante forte dans l'histoire de l'humanité, et lorsqu'il n'y aura plus d'eau potable, l'homme s'attachera à regretter méchamment d'avoir fait autant de conneries. Bien sûr il restera toujours l'eau en bouteilles et les crèmes hydratantes, mais c'est faire preuve d'une courte vue que d'analyser les choses en ces termes.

 La construction des châteaux d'eau ne fut pas tout de suite une franche réussite. Les premiers châteaux d'eau n'étaient pas étanches et fuyaient de partout et ça flanquait toute l'eau par terre et il fallait ensuite passer la serpillère. La notion d'étanchéité est apparue avec la découverte du caoutchouc, du goudron et du bathyscaphe du commandant Cousteau.


Le meilleur ami de l'homme reste donc le château d'eau, on en conviendra tous au terme de ce brillant exposé, et il convient de reconnaître malgré tout que le chien arrive juste derrière, si on est de dos, sinon il arrive de face. Et il est aussi vrai de dire que l'histoire du chien va de pair avec celle du château d'eau dans l'histoire de l'homme, ayant domestiqué les deux et les ayant façonnés après des millénaires de savants croisements. En cela réside le génie de l'homme, il a réussi à miniaturiser l'ancêtre du loup à force d'hybridation et de manipulations génétiques pour en faire son compagnon de tous les jours, en même temps qu'il a brillamment réussi à miniaturiser le château d'eau par les mêmes procédés pour en faire son compagnon de tous les jours.



Read More
Commis par pow wow on samedi 18 août 2012

Read More
Commis par pow wow on mardi 14 août 2012

Il y a de super-belles vidéos chez Viméo, je vais en mettre une çà et là de temps en temps, si vous voulez la voir en grand chez eux (ça mérite le détour), cliquez sur "Viméo".


Read More
Commis par pow wow on vendredi 10 août 2012


 Cliquer sur l'image pour lire les trucs écrits en tout petit

Read More
Commis par pow wow on mardi 7 août 2012

Read More
Commis par pow wow on samedi 4 août 2012

Prochainement sur ce blog merveilleux , les aventures totalement inédites, jamais publiées, de:


De l'aventure avec un grand V! De l'action très remuante! Un suspense insoutenable!

Des héros au regard si doux! Des noirs de Harlem habillés en mauve! Des charcutiers interlopes! Des gros pistolets! Des femmes séduisantes! Des méchants pas gentils! Des décors de rêve! Une ambiance électrique!

Read More
Commis par pow wow on dimanche 29 juillet 2012


Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on jeudi 19 juillet 2012

Read More

omme vous. 




Pareil.

Je suis comme vous, comme tout un chacun et comme toute une chacune, la crise frappe mon foyer. Les temps sont durs, mais c'est le temps de la lucidité. Lorsque les temps sont au plein emploi, à la prospérité et à l'abondance, on ne ressent pas les effets de la crise, c'est toujours comme ça, les gens sont alors loin des réalités, ils consomment, se divertissent et vont par exemple à la pistache pour exhiber leur aisance sociale et leur stature. Plus tu es aisé et plus tu sautes haut du plongeoir car en hauteur l'air se raréfie et il n'y a que les gens les plus aisés qui peuvent se payer des combinaisons à oxygène pour sauter du grand plongeoir. Les plus pauvres se cantonnent dans la pataugeoire avec les enfants car les enfants sont pauvres par nature, il n'y a rien de plus déshérité qu'un nouveau-né qui naît tout nu, sans chaussures ni ressources financières; l'état naturel de l'enfant nouveau-né est précaire car il débarque les poches vides sans même savoir où il va manger ce soir, ni s'il y aura du dessert. Car on use parfois de ce subterfuge pour faire naître les enfants en leur promettant du dessert s'ils sortent sans faire d'histoires, mais cette ruse s'use avec le temps. 

 Les policiers du RAID avaient promis du dessert à Mohamed Merah s'il sortait sans faire d'histoires mais malheureusement, l'islamiste fanatique est plutôt fromage, comme type. Plutôt que la douceur et la tendresse d'un petit suisse ou d'une crème caramel, il préfèrera la brutalité et la rusticité d'un Maroilles. L'islamiste fanatique est sans concession.


Le plein emploi et l'abondance sont donc des leurres destinés à cacher à la population que tout va mal, comme on l'a vu. La crise est donc le temps de la révélation. Pour corréler cette affirmation avec une métaphore littéraire et pour l'expliquer à nos plus jeunes lecteurs en faisant un parallèle qu'ils pourront comprendre malgré leur quotient intellectuel très peu élevé, disons que la vie est un roman policier. Mais si. Le début du roman ressemble à l'apprentissage de la vie, on apprend tout du roman petit à petit comme on apprend à marcher, à baver, à cavaler à quatre pattes dans les poils de chien. Puis vient le corps du roman, période de plein emploi et d'abondance. Abondance de mots, abondance de phrases, abondance de chapitres, c'est une période faste où tout nous sourit; les situations, les dialogues et les personnages sont riches. Trente chapitres, c'est trente glorieuses. Mon dieu comme l'analogie est belle. Puis vient le dernier chapitre qui est le temps de la révélation, autrement dit de la crise comme évoqué plus haut. Et la crise nous apprend qui a tué Mademoiselle Rose. Était-ce avec la clé anglaise dans la véranda? Était-ce avec le chandelier dans la bibliothèque? Bon en fait cette analogie est complètement conne, laissons-la tomber, c'était une mauvaise idée.

Cette femme épanouie - quoique à lunettes - est en pleine période d'abondance romanesque, au coeur du roman vers la quinzième glorieuse, bien avant le dénouement-crise final qui lui révèlera qui a eu la peau du chagrin. Était-ce avec le chandelier, était-ce avec la véranda? Le mystère demeure encore total, à ce stade de lecture.


Une fois fait ce constat, nous devons tout mettre en oeuvre pour chercher des solutions afin de pallier les effets néfastes de la crise, c'est l'objet de ce billet. Ce blog a une vocation depuis son origine: apporter des solutions concrètes à des problèmes concrets de personnes concrètes que nous ne connaissons pourtant pas, c'est la définition même de l'altruisme. Ou presque. L'altruisme c'est penser à l'autre, mais l'autre est un je comme disait Rimbôt , donc l'altruisme n'est qu'un égoïsme tourné vers l'autre. Oui mais bon, arrêtons de philosopher deux minutes et redevenons sérieux. Ce blog a été conçu dans l'idée de rendre service disais-je, et je ne compte plus les lettres que je reçois par paquets entiers de la poste, du lundi au samedi inclus, à pieds à cheval et en voiture pour me remercier de mon action apaisante sur le quotidien des gens, tous plus innombrables les uns que les autres. Et de plus en plus innombrables, à tel point qu'il est devenu difficile de les compter.

Dorénavant, je reçois chaque semaine des centaines de milliers de lettres du monde entier, en plus de mon courrier. J'ai dû embaucher quatre secrétaires à quart-temps pour traiter ce volume de données brutes impressionnant, et puis pour varier les plaisirs aussi, c'est vrai.


Alors que notre pouvoir d'achat est en baisse et que le prix des matières premières, deuxières et troisières s'envolent vers des sommets situés en hauteur, la nécessité de changer nos modes de consommation est devenue impérative, pour des raisons de coût autant que pour des raisons d'argent. Il n'est pas rare de voir une petite famille n'avoir plus les moyens de se chauffer correctement. Les gens hésitent à mettre de l'essence dans leur cheminée. Les gens hésitent à mettre du gaz dans leurs radiateurs. Les gens hésitent à mettre du charbon dans leur chauffe-eau. Aujourd'hui, se chauffer devient un luxe, et bientôt seuls les plus riches pourront chauffer leur appartement à 60°C toute l'année. Il existe cependant une solution pour se chauffer presque gratuitement, contre une maigre obole. Il suffit de se convertir au christianisme pour se chauffer à l'Esprit Saint. Une fois que vous êtes abonnés au christianisme, un compte est ouvert à votre nom et vous recevez l'Esprit Saint environ cinq jours plus tard, le temps que les techniciens ouvrent votre ligne et procèdent aux connexions divines. 

L'Esprit Saint est plutôt orienté chauffage collectif de ville, mais des solutions existent pour l'habitat isolé, renseignez-vous auprès de votre conseiller Dieu du ciel-EDF.


L'Esprit Saint possède de nombreux avantages. L'Esprit Saint n'est pas indexé sur le prix du pétrole; lorsque le cours du baril de brut s'envole à Wall Street, le cours du baril d'Esprit Saint reste stable, c'est tout l'intérêt d'avoir déconnecté ces deux énergies dont les cours sont maintenant totalement distincts l'un de l'autre. L'approvisionnement en Esprit Saint est simple et échappe aux tensions géopolitiques internationales, puisque aucun supertanker d'Esprit Saint ne transite par le détroit d'Ormuz et que les plus grands gisements connus d'Esprit Saint ne se trouvent pas au Babouchistan. L'emploi de l'Esprit Saint est des plus agréables pour toute la famille, pour la cuisine comme pour le chauffage, et aucune mesure environnementale ne vient à l'encontre de son usage qui est propre, renouvelable et sans émissions de gaz à effet de serre. Cependant, l'utilisation normale de l'Esprit Saint requiert tout de même quelques précautions d'usage. Les émanations de l'Esprit Saint étant sans odeur et indétectables, il ne faut par exemple jamais se coucher avec l'Esprit Saint allumé dans la pièce où l'on dort.

Le christianisme est simple d'utilisation, le rouge c'est pour l'eau chaude, le bleu pour l'eau froide.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 12 juillet 2012

Read More







 Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on mardi 10 juillet 2012

es grandes théories naissent des grandes intuitions. 




Tout le monde vous le dira. Demandez à tout le monde, il vous le dira.

Allez chez n'importe quel tout le monde, frappez à son huis de jour comme de nuit, tambourinez sans relâche mais de façon polie, et lorsque tout le monde ouvrira, posez-lui la question: "Excusez-moi de vous déranger à 4 heures du matin, oui mais de quoi naissent les grandes théories s'il vous plaît?"

Tout le monde vous répondra: "Des grandes intuitions." D'autres tout le monde vous répondront: "Dégage connard ou je lâche le clébard." Tout le monde n'a pas le réveil facile il est vrai.

Le temps s'accélère. Ne dit-on pas communément dans les discussions de café autant que dans celles des cercles d'intellectuels qui fument de fines cigarettes du bout des doigts que le temps s'accélère? Si bien sûr, et j'ai même commencé le paragraphe avec cette phrase. Si vous ne me croyez pas, tapez "le temps s'accélère + fmr ides" dans Google et vous verrez que le moteur de recherche vous redirigera ici, mais attendez que j'aie posté le billet quand même, sinon vous me prendrez pour un menteur. 

Le temps s'accélère, tout va de plus en plus vite. La Terre tourne autour du Soleil à 30 km/s, le système solaire file à 230 km/s dans la galaxie, et le groupe de galaxies dans lequel nous nous trouvons, le superamas de la Vierge, file à 627 km/s vers le superamas de l'Hydre-Centaure, à 200 millions d'années-lumière d'ici, et pourtant on n'est même pas décoiffés. Pourquoi? Grâce à la laque. Une légère pression sur le vaporisateur dès le matin devant sa glace, dès son café avalé et avant de partir au bureau et hop, les lois de la cinétique s'annihilent automatiquement dans un discret et aérien brouillard collant agrémenté d'un effluve entêtant de solvants purement chimiques pour le coup.

 Einstein n'a pas intégré la laque dans ses équations, c'est un composant essentiel qui manque à ses théories, qui pourtant le valaient bien.


J'ai bien réfléchi au pourquoi du comment et j'ai trouvé. Si le temps s'est accéléré aujourd'hui, c'est parce qu'on s'est coupés les cheveux. Les cheveux offraient une trop grande résistance à l'air qu'il y a dans l'espace dans les temps anciens, c'est pour cela qu'on va plus vite maintenant. Dans les années 80, les jeunes avaient les cheveux longs, les punks avaient des crêtes d'iroquois sur la tête ou des épis divers, les femmes étaient capillairement vêtues d'impressionnants brushings comme dans la série Dallas, toutes ces têtes choucroutement pourvues ralentissaient la Terre. Une cause entraînant un effet, et l'effet étant que la Terre va plus vite, j'en ai déduit naturellement que la Terre offrait moins de résistance au vent et que c'était fort logiquement dû à l'épaisseur de nos cheveux qui avait drastiquement diminué. Toute autre explication est formellement exclue au terme de mes longues années de recherche.

Une haie de punks se donnant la main du pôle nord au pôle sud et tournés perpendiculairement à la direction que prenait la Terre dans l'espace aurait pu réduire sa vitesse de 28,63%, selon toute vraisemblance.


"-Chéri, tu peux descendre la poubelle s'il te plaît?

-Désolé ma chérie je ne peux pas t'aider. J'aurais pourtant aimé, crois-moi sur parole.

-Ah bon et pourquoi tu ne peux pas le faire?

-Parce qu'on est dans le superamas de la Vierge figure-toi.

-Oui et donc?

-Eh ben je n'ai envie de rater ça pour rien au monde. C'est un truc qu'on ne voit qu'une fois dans sa vie. 

-Mais on est dans le superamas de la Vierge depuis des millions d'années probablement!

-Peut-être mais on n'a pas été prévenus. Maintenant qu'on le sait, on va pas rater ça."

 Le superamas de l'Hydre-Centaure est visible même de nuit puisque les galaxies sont allumées nuit et jour du lundi au dimanche sans interruption.


Maintenant, à l'heure d'aujourd'hui, nous avons le choix il est vrai. Si l'on veut rejoindre le superamas de L'Hydre-Centaure encore plus vite pour par exemple faire un amas encore plus gros pour voir ce que ça fait un super-gros superamas, on doit supprimer toute résistance capillaire, aussi minime soit-elle. Des solutions existent et elles sont à la portée de chacun d'entre nous. Il nous suffit de réfléchir à ce qu'on peut faire pour se plaquer les cheveux le plus possible. Pour quelques euros, le bonnet de bain est une bonne solution. L'humanité en bonnet de bain ira plus vite, les grandes découvertes ne peuvent pas attendre comme on pourrait attendre un bus qui ne viendrait finalement jamais car il serait détourné par un islamiste. Il faut savoir ce qu'on veut, soit on fait de grandes découvertes tous habillés de bonnets de bain, soit on se laisse détourner par des islamistes en bus. 

Le style capillaire dit "Cholombian Style" est aussi une bonne solution qui confère à son porteur la grâce et l'esthétique que ne procure pas le port du bonnet de bain, il faut bien l'avouer. 

Au terme de ces exaltantes découvertes et perspectives, on regrettera que l'Humanité n'eut pas plus tôt cette intuition géniale qui me revient de droit; que dans la communauté scientifique on ne se soit guère mobilisé pour déterminer pourquoi la Terre allait plutôt moins vite que si elle allait plus vite, et pourquoi on a laissé aux coiffeurs le soin de coiffer, étant donné que les coiffeurs sont les plus mal chaussés et qu'il eût été plus judicieux de confier cette tâche primordiale autant qu'essentielle aux scientifiques qui étaient plus à même de  comprendre les tenants et les aboutissants de la structure capillaire humaine comme un frein puissant à son émancipation. 

Si Einstein avait connu la laque et avait compris son rôle dans le freinage de la Terre, sa face en aurait été changée. Oui, à la Terre aussi oui bien sûr.

 

Read More
Commis par pow wow on samedi 7 juillet 2012
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif