Coup de frein sur le blog. Ben oui, ça me prend vraiment beaucoup de temps, et malgré toute ma bonne volonté, le temps n'est pas extensible. Enfin si, mais pas vu de chez nous. Je vais continuer à l'alimenter, mais moins régulièrement, j'ai pas mal d'activités et plein de choses à faire qui attendent, et malgré les compteurs qui me disent qu'il y a des visites, j'ai un peu l'impression de parler dans le vide, et finalement c'est frustrant, l'enthousiasme n'est pas au rendez-vous.

Bon, ça a duré deux mois plein pot, ce n'est pas le bon rythme manifestement. Et je n'ai pas les moyens d'embaucher trois philippins dans ma cave pour faire des billets. Enculés de philippins. On peut pas leur faire confiance, ils ont ça dans le sang, c'est plus fort qu'eux.

Merci à la dizaine de personnes (Oblivion, alainb, pompastel, Sgd, Mon Nombril, Fan, poisson, Mébahel, Djac, Captainhaka) qui ont fait l'effort de laisser des commentaires régulièrement, je leur en suis reconnaissant.

Sihiou sounne les zamis, don't worry, be happy!

Read More
Commis par pow wow on vendredi 30 avril 2010

Read More
Commis par pow wow on jeudi 29 avril 2010




J'ai vu hier soir le film de Michaël Moore, Capitalism: a love story.

Le film est intéressant et confirme ce qu'on savait déjà, à savoir que nos démocraties sont pourries et vérolées de l'intérieur par un système financier criminel qui vole et les citoyens et leurs états.

On y parle de "coup d'état financier" savamment organisé concernant le renflouement des banques à hauteur de 700 milliards de dollars après la faillite de Lehman Brothers et compagnie, par le département du Trésor américain. On apprend qu'Henry Paulson qui met en place le système de sauvetage est un ancien PDG de Goldman Sachs, dont la fortune personnelle est de plus ou moins 700 millions de dollars. On apprend que le département du Trésor sous l'ère Bush compte...onze anciens dirigeants de Goldman Sachs.

On apprend que les milieux financiers prennent peur de l'avènement d'Obama. Qu'ils mettent la main au pot. Et que le principal donateur de la campagne d'Obama...est Goldman Sachs.

On apprend surtout (en tombant de sa chaise) que de grandes multinationales, dont le groupe Nestlé aux USA, prennent des polices d'assurance-vie sur leurs employés et touchent des revenus non imposables à la mort de ceux-ci. Que Wal-Mart a souscrit 350 000 polices d'assurance sur ses employés, et que plus les employés meurent jeunes, plus les entreprises touchent d'argent. Leur intérêt revient donc à ce que leurs employés meurent jeunes. Des polices d'assurances dénommées "polices des gueux morts" (dead peasant policies) dans le milieu de l'assurance et sur les contrats...Qu'un employé de Wal-Mart a dû payer environ 40 000 dollars de soins médicaux et d'enterrement pour sa femme, pendant que Wal-Mart touchait 80 000 dollars de l'assurance...

On entend dire sans complexe dans ce doc que le capitalisme est plus important que la démocratie.

On entend enfin un économiste dire à la fin que le capitalisme est un mal et qu'on ne peut pas réglementer le mal.

Un doc à voir, pas très réjouissant.

Bande annonce:


Read More

Ils nous font suer avec leurs burqas et leurs niqabs, tous autant qu'ils sont.

Autant ceux qui veulent l'imposer que ceux qui s'en saisissent à la moindre occasion pour ne pas traiter d'autres sujets bien plus graves.

L'interdire ou pas l'interdire, on s'en fout pour l'instant, là n'est pas le problème aujourd'hui.

J'ai trouvé LA solution pour régler ce problème, afin qu'on puisse passer à autre chose (par exemple...au hasard...le sauvetage de l'Europe).

Bon, en dehors de savoir si la burqa est une avancée pour les femmes ou pas, ce dont les experts débattent aujourd'hui, rappelons que cette question est surtout un effet de mode à l'occidentale avant tout. Je lisais récemment dans Burqa Magazine que ce vêtement est en réalité une mini-jupe qui tombe un peu sur les mollets et qui remonte bien haut, c'est juste un PROBLEME DE TAILLE.

Faites l'expérience.

Prenez une petite fille. Bon démerdez-vous, trouvez-en une où vous voulez, c'est pas mon problème. Sortez une jupe longue à vous, et mettez-la à la petite fille. Que constate-t-on? Eh bien on constate rien du tout si comme moi on n'a pas de jupe longue je vous l'accorde, mais sinon, quand on a une jupe longue disponible, que constate-t-on? Eh bien on constate rien du tout si on n'a pas de petite fille sous la main, mais là avouez que vous le faites exprès et que vous faites tout pour ruiner ma démonstration, c'est dégueulasse ce genre de procédés, je viens pas vous emmerder sur vos blogs moi, pour contester vos billets ou traîner des pieds et tout faire pour faire foirer le truc. M'en fous je vais aller manger des pépitos, je vous préviens.

Lorsqu'enfin, on a tous les ingrédients réunis, que constate-t-on merde à la fin? Eh ben mais oui voilà, on constate que la jupe n'est pas du tout adaptée à une petite taille, et qu'elle ressemble de fait à une burqa un peu oui d'accord mais imaginons, oui avec moi faut pas mal imaginer, je vous préviens. Tout ça pour dire quoi? Mais j'en sais rien, je m'en fous moi de la burqa, c'est pas moi qui ai décidé d'en parler!

Ah ben si.

Oui mais c'est pas moi qui ai commencé je vous signale ti nanananère.

Oui donc, mon cerveau génial a trouvé la solution cette nuit, parce que la nuit je travaille du ciboulot aussi, je suis pas aux trente-cinq heures du cerveau moi. Mon temps de cerveau humain n'est pas disponible, et je ne suis pas ouvert à Ariel-lave-plus-blanc et Petit-futé-c'est-plus-musclé.

La solution, c'est la COMBINAISON SADO-MASO EN LATEX:
























Elle réconcilie les exigences les plus pointues.

Bon puis ça a un petit côté Batman et super-héros américains, ce qui n'est pas fait pour déplaire aux enfants.

Exigence d'inconfort d'abord. Les deux tenues sont inconfortables. Me demandez pas comment je le sais, J'IMAGINE.

Ensuite la combinaison latex fait une burqa très sexy, qui allie généreusement les exigences moyen-âgeuses et rétrogrades d'un monde hors d'âge et en voie de décivilisation d'un côté, à un autre monde qui se veut moderne et high-tech et qui prend la dépravation pour le signe le plus tangible de la liberté, qui est censée éclairer le monde. Ne faites pas une moue dubitative, je vous vois par votre webcam et je sais très bien ce que je dis, enfin des fois, normalement. Attention, j'ai encore des pépitos.

Les deux concepts respectent en tout cas l'idée fondamentale de la soumission d'un être à un autre. Au fait, 2000 burqas en France, et combien de combinaisons latex? C'est peut-être plus difficile à comptabiliser, parce qu'on me dit dans l'oreillette que c'est souvent un loisir de riches et de puissants qui siègent plus souvent dans les milieux aisés que dans des boucheries hallal.

La matière plastique va tout révolutionner. Finie la vieille combinaison sado-maso en tissu, bonjour la burqa en plastique!

Non mais, c'est qui qui trouve des solutions ici?

Read More
Commis par pow wow on mercredi 28 avril 2010

Read More
Commis par pow wow on mardi 27 avril 2010

Allez, il fallait bien que je consente à faire un effort un jour.

Première photo, quatre frères et soeurs, moi je suis le tout piti (vous noterez que le rendu est un peu flou, c'est normal, la photo est un peu floue):

















Deuxième photo, moi plus grand à l'oral du BAC:
















Bon ce sera tout me concernant, le reste c'est des photos pornos.

Read More




Moi non.

Comme tout le monde, j'ai des peurs, elles sont courantes et je connaissais leurs noms. Enfin presque.

Je savais que j'étais claustrophobe, acrophobe (peur des hauteurs avec vertiges) et un peu ochlophobe (peur de la foule).

Bon ça va, y a pire que moi on dirait. J'ai recherché sur internet, il y a des peurs complètement folles, il y a de quoi avoir peur. Le monde est peuplés de frappadingues. J'ai pas tout listé, juste les peurs complètement débiles, sinon c'est pas drôle, vous en conviendrez, c'est plus rigolo de se moquer des peurs complètement connes:

Achmophobie - Peur des aiguilles et des objets pointus
Acnophobie - peur de l'acné
Aérophobie - peur des courants d'air
Ailurophobie - Peur des chats
Alektorophobie - peur du poulet
Alopophobie - peur des chauves
Anatidaephobie - peur fictionnelle qu'un canard est en train de vous regarder
Anuptaphobie - Peur de rester célibataire
Apopathodiaphulatophobie - Peur d'être constipé ou de la constipation en elle-même
Apopathophobie - peur de déféquer
Arénaphobie - Peur du sable
Asthénophobie - Peur de la faiblesse
Balsamophobie - peur des pommades
Batrachophobie - peur des grenouilles
Bédéphobie - peur de bandes dessinées
Blennophobie - peur de la viscosité
Buticulaphobie - peur des bouteilles
Butyrophobie - peur du beurre
Calcéophobie - peur des chaussures
Caligynephobie - peur des femmes aux formes voluptueuses
Campanophobie - peur des clochers, des cloches
Capillophobie - peur des cheveux
Carpophobie - peur des fruits
Cerebrumophobie - peur de son cerveau
Cervalophobie - peur de la bière
Chalcophobie - peur du cuivre
Cherophobie - peur de la joie
Chronomentrophobie - peur des horloges
Circophobie - peur du cirque
Conchiliophobie - peur des coquillages
Coulrophobie - Peur des clowns
Cumulophobie - Peur des nuages
Cuniculophobie - peur des lapins
Dicophobie - peur des dictionnaires
Fiscaphobie - peur des impôts
Galactophobie - Peur du lait
Glosophobie - peur d'être atteint d'une maladie de la langue
Gymnophobie - Peur de la nudité
Gynéphobie - Peur des femmes
Hexakosioihexekontahexaphobie - Peur du nombre 666
Iconomécanophobie - peur des appareils photo
Idéophobie - peur des idées
Lachanophobie - Peur des légumes
Oicophobie - peur des maisons
Phobophobie - Peur d'avoir peur
Plangonophobie - Peur des poupées
Potophobie - peur de boire
Saccharophobie - peur du sucre
Trichophobie - peur des poils
Vélociphobie - peur des vélos
Xylophobie - peur du bois

Ouf, ça fait du bien de constater qu'on est normal, avec nos petites phobies de rien du tout!

Read More

Read More
Commis par pow wow on lundi 26 avril 2010

Ma vraie passion. C'est mon métier de départ, je ne le pratique plus aujourd'hui professionnellement puisque je fais du dessin industriel dans l'agencement de magasins, décoration de villas ou bateaux de croisière, et plein d'autres conneries comme les décors d'Eurodisney etc. Je ne le pratique plus que pour moi et mes proches. J'ai appris le métier avec un Meilleur Ouvrier de France (récompensé en 1986) qui m'a appris le goût du travail bien fait.

Un de mes premiers meubles, une table Louis XV (je suis pas peu fier du dessin de mon pied Louis XV qui m'a demandé des jours de dessin, il y a des règles de base très strictes à suivre pour le tracer puis une courbe à interpréter selon son goût):







Cliquez sur les images pour agrandir.

















Ma première marquèterie (un peu hésitante) sur le dessus (noyer, ébène, citronnier, sycomore blanc, sycomore vert, satiné, acajou pommelé, bois de rose, bois de violette):


Read More




Hier il faisait beau.

Alors des amis nous ont invité à la pêche.

Je sais pas si vous connaissez, y a rien de plus chiant et de plus con que la pêche, à part la chasse bien sûr.

C'est pas que je n'aime pas le poisson, évidemment que j'adore ça même, ici on est dans une région de châteaux et d'étangs, c'est un patrimoine exceptionnel qui regorge d'espèces toutes aussi exceptionnelles. Alors quand on se tape un brochet énorme ou un sandre magnifique à cinq ou six, avec un beurre blanc et du Sancerre blanc (par exemple), j'approuve à cent pour cent, c'est qu'on a le bec fin par ici.

Pareil pour de la friture de poisson-chat, c'est connu ici, c'est pourri d'arêtes, mais d'une finesse de chair et de goût hors du commun. Les anguilles itou, un délice. Une matelote d'anguilles, mmmmm.

Mais de là à les tuer, il y a un pas que je n'aime pas franchir.

Déjà que j'ai de la peine quand je tue une araignée, des fourmis ou une guêpe, alors du poisson ou pire, du gibier, non vraiment, c'est pas du boulot pour moi.

Bon on y est allés.

Déjà, faut aimer le matos, parce qu'il y a des tas et des dizaines de matériels et techniques différentes, c'est plus du loisir c'est de l'horlogerie voire un passe-temps de maniaque psychopathe, faut une épaisseur de fil suivant chépakoi, du poids de plomb très précis pour chépakoi non plus, en fait faut plein de matériel adapté à plein de paramètres, t'es venu pour te détendre et tu te croirais venu à un cours de maths-physique-biologie-chimie, et toi t'as rien révisé comme un con. Le prof t'avait rien dit.

Les boulettes d'appât, eh ben c'est pas bon, moi je croyais que c'était des boulettes de viande pour le déjeûner si bien que j'ai voulu faire des brochettes de boulettes d'appât, et j'ai trouvé ça bizarre puisqu'on avait prévu du poulet rôti. Bon je n'en ai mangé qu'une barquette, c'est pas la mort, faut pas déconner, y avait pas de quoi m'engueuler. N'empêche que c'est pas bon. Du coup j'ai voulu les lancer dans l'eau parce que j'ai compris qu'il fallait les lancer dans l'eau, c'est là la finalité de ces fameuses boulettes. Sauf qu'il ne faut pas balancer tout d'un seul coup, parce que ça a un côté bombardement de la Luftwaffe qui fait fuir le poiscaille. Les poiscailles n'aiment pas la Luftwaffe, trop de mauvais souvenirs.

Du coup j'ai lancé tout l'appât d'un seul coup, au mauvais endroit et à la mauvaise distance.Bon il commençait à me faire chier avec ses boulettes d'appât, alors je suis allé me promener. J'ai rencontré d'autres gens bien plus gentils.

Pour engager la conversation d'un ton urbain et plaisant, je disais:

"-Bonjour, alors, ça mord?"

Quand on me répondait non, je disais:

"-Bien fait pour vous, nous ça mord, quand on n'est pas doué on reste chez soi, vous n'y connaissez rien ça se voit tout de suite."

Quand on me répondait oui merci, je disais:

"-Bon ben bougez pas, on va venir s'installer ici parce que nous ça mord pas, c'est gentil de partager votre coin."

Je me suis fait jeter de partout parce que je regardais leurs bourriches et leur disais:

"-Faut les remettre à l'eau, c'est vous qui prenez tout et il en faut pour tout le monde, vous n'avez pas le droit de tout prendre c'est interdit."

Quand j'ai eu fini ma balade apéritive après avoir exaspéré les 9/10èmes de la population environnante, je suis retourné voir les boulets, mais ça mordait pas, par contre moi j'avais les crocs. On a mangé tranquille peinard, puis je me suis dit qu'après manger, j'allais essayer quand même, pour ne pas mourir idiot. Sitôt le café avalé, j'ai préparé une canne et comme un pro, j'ai envoyé le fil en arrière pour faire de l'élan. Mais au moment de lancer ça a bloqué parce que mon hameçon s'est pris dans la joue du petit des amis, derrière moi. J'étais content d'avoir une touche quand même, alors je l'ai ferré. Il pleurait et sa mère hurlait, alors j'ai mouliné pour le ramener vers moi et le détacher. Il se débattait comme une belle carpe, et j'ai dit que ce serait sûrement ma plus belle prise de la journée.

Ça a tourné court finalement, nos amis ne sont plus nos amis, à l'heure d'aujourd'hui.

M'en fous, j'en connais plein d'autres.

Qui veulent m'emmener à la chasse.

(Je précise, pour ceux qui lisent au premier degré et m'envoient un mail ensuite, que je ne suis pas un monstre, la preuve, je ne suis pas allé à la pêche hier.)

Read More

Read More
Commis par pow wow on samedi 24 avril 2010




Il y a des jours comme ça où tout vous sourit.

Des jours où tout le monde (ou presque) vous sourit.

Comme hier.

C'est vrai, il y avait du soleil, l'atmosphère était printanière, je me suis rendu chez quelques commerçants que je côtoie régulièrement, puis dans un centre commercial pas loin de chez moi.

J'ai trouvé hier que les gens me souriaient plus que d'habitude. Sûrement grâce à ce beau temps qui pointait, les jours qui s'adoucissent et rallongent, des regards qui se tournent vers vous, ça discute ça sourit ça murmure. On a alors le sentiment heureux d'attirer encore les regards, et ça soulage, pour toutes les fois où l'on se pose des questions. Oui, des fois on s'en pose des questions, bon pas trop souvent, un peu angoissé, un peu inquiet, sur ce corps qui change, plaît-on encore? Rien de tel alors que de plonger le nez dans un pot de Nutella pour faire disparaître ses angoisses, au moins de manière passagère.

A la boulangerie, la boulangère a bien souri comme d'habitude, peut-être un peu plus que d'habitude, et les petites vendeuses aussi, elles souriaient drôlement. J'étais content, j'ai mis ça sur le compte de mon charme naturel.

Au bureau de tabac aussi ça souriait hier, c'est dingue comme les gens sont heureux d'aller acheter leur futur cancer au prix fort.

Je suis allé rendre visite à un papi qui m'a vendu des asperges blanches et fraîches grosses comme l'avant-bras, un délice pour le soir-même, avec de la crème fraîche, du vinaigre, du sel et du poivre.... Lui n'a pas ri spécialement. Mon charme n'opère pas sur tout le monde faut dire, puis je dois dire que je suis assez satisfait de ne pas taper dans l'oeil des vieux fermiers en général, bon je critique pas, mais bon c'est mieux comme ça, je trouve.

Je suis ensuite allé dans une jardinerie faire le plein de fleurs, de plantes, de graines et de tas de trucs divers et variés comme chaque année en cette saison, j'adore ces endroits, sous d'immenses verrières, où la profusion de verdure vous donne un sentiment de sérénité et de plénitude, avec en plus des gens qui sourient plus que d'habitude encore une fois, ah ben là j'étais bien, je serais bien resté des heures.

Puis je suis arrivé à la maison.

Les chiens ont fait la méga-fête comme toujours lorsqu'on s'absente ne serait-ce que dix minutes, bon ça a été une sacrée belle journée, tout le monde était content de me voir. Le monde est peuplé de gens gentils quand même, souvent on se plaint de voir des gens tristes et agressifs, eh ben je peux vous dire que non, c'est pas vrai du tout, dès que le printemps et les rayons de soleil se pointent, les gens deviennent sympas.

J'ai défait mes courses et mes affaires tranquille, je respirais la bonne humeur, j'avais un sentiment de joie et de félicité.

Puis je suis allé dans la salle de bain.

Dans laquelle il y a un grand miroir.

En fait j'avais la braguette grande ouverte avec le slip et le bazar tout bien voyant comme y faut.

J'ai fermé les volets, je suis descendu à la cave et j'ai attendu la nuit et que tout le monde dorme pour ressortir.

Les gens ne sont pas gentils. Le monde est peuplé de gros cons.

Vivement qu'il pleuve, qu'il vente et qu'il neige.

Putain de sale journée à la con.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 23 avril 2010




OVNI 2: Le retour.

La deuxième fois, c'était le 2 mai 1990, près de Chécy dans le Loiret.

Il était 21h, le patelin était calme car de mémoire, c'était un soir de finale de coupe de quelque chose, et comme on n'est pas football à la maison, on n'était pas devant la télé.

On était chez ma mère, ma mère donc, mon frère et moi. Après dîner, je suis allé dans le jardin et j'ai discuté avec mon frangin qui était à la fenêtre de son atelier. Il faisait beau, jour évidemment, pas de nuages ni de vent, rien du tout.

A un moment, mon frère m'a dit:

"-Regarde, c'est quoi ça?", m'indiquant le ciel vers le fond du jardin.

Un objet approchait. L'observaton a duré cinq bonnes minutes, peut-être un peu plus, du moment où on l'a vu s'approcher, jusqu'à ce qu'il passe juste au-dessus de la maison puis qu'il s'éloigne et qu'on le perde de vue naturellement.

C'était un objet un peu hémisphérique, comme une soucoupe bombée et renversée, le côté bombé au-dessus. D'aspect métallique, gris, sans inscription ou relief, mais avec des éclats de lumière qui devaient en fait être les reflets du soleil. Il est passé très lentement, de manière rectiligne et très doucement, très bas sur l'horizon et dans le silence absolu. Arrivé au-dessus de la maison, j'ai évalué qu'il devait faire dans les 10m d'envergure environ, et on le voyait de la grosseur d'un ballon de foot qu'on tient à bout de bras, c'est difficile d'évaluer sa hauteur que je situe aux alentours de 300m, mais c'était relativement imposant.

Le dessous de l'engin était plat et plein, sauf qu'il possédait des sortes de tubes dirigés de différentes longueur vers le bas, et il m'a semblé en voir bouger mais sans certitude, en tous cas la forme générale de l'engin a fait dire à ma mère:

"-On dirait une grosse méduse."

Une fois qu'il a passé la maison, je me suis précipité à l'intérieur pour chercher des jumelles et une boussole. On l' ainsi regardé dans les jumelles jusqu'à ce qu'il disparaisse.

On a hésité, avant d'appeler la gendarmerie, de peur de passer pour des crétins, puis je leur ai demandé au téléphone:

"-Ça vous intéresse un témoignage d'observation d'ovni qui est passé hier soir à .... ?

-Oui oui, bien sûr."

Nous nous y sommes donc rendus et c'est là qu'on a appris qu'il y avait un organisme qui se chargeait spécifiquement de cela avec les gendarmes, que des procédures très définies et très strictes sont mises en place en tel cas, et que tout ça est pris au sérieux.

Ils nous ont demandé d'attendre, on a attendu une bonne demi-heure le temps qu'ils passent quelques coups de téléphone, puis ils nous ont dit qu'ils étaient intéressés et nous ont auditionné séparément.

La page du GEIPAN qui situe notre affaire:

c'est là

Le PDF du Procès-verbal de gendarmerie:

C'est ici

Read More
Commis par pow wow on jeudi 22 avril 2010




Un million d'euros.

C'est le prix que coûte La grand consult', un site imaginé par Thierry Saussez et lancé par le SIG (Service d'Information du Gouvernement) pour consulter les "jeunes" sur des sujets variés, sur la plateforme de blogs Skyrock.

Problème: le gouvernement doit-il communiquer avec les jeunes internautes en français, ce qui pourrait sembler être une de ses missions, celle de promouvoir la langue de notre pays, ou doit-il parler le "jeune" en français massacré, fautes d'orthographes ou de grammaire comprises? Le jeune Français ne parle-t-il jamais français? Est-il normal de ramener toute la jeunesse française au rang d'une bande de crétins incultes, voire cupides?

Le gouvernement a choisi la deuxième solution, au motif que s'il proposait un site "classique", les jeunes n'iraient pas. Le gouvernement pense donc que les "jeunes" ne parlent que le "jeune", n'acceptent la communication que si on leur parle "jeune", cela semble plus un parti-pris qu'une réalité, mais le gouvernement est notoirement loin des réalités.

Cela offre plus sûrement d'autres possibilités. Le gouvernement pense qu'il vaut mieux toucher un large public de façon médiocre plutôt qu'un public peut-être plus restreint mais de façon plus qualitative. D'une certaine manière, c'est effectivement cohérent et dans la pleine continuité du contenu et du discours de la politique de nicolas Sarkozy. Accessoirement, cette manière de communiquer permet au gouvernement de s'affranchir d'une certaine rigueur pourtant pour le moins nécessaire dès lors qu'il s'agit de sondage. Questions approximatives, réponses limitées dans le choix et dans la forme, cela devrait donner en toute logique un grand crû de statistiques.

A sondage succinct, approximatif et médiocre, statistiques succinctes, approximatives et médiocres. Pour un million d'euros, donc.

Quelques exemples:

Le racket, t'y penses en allant en cours?

-Grave, ça fait flipper
-Vite fait, mais ça m'empêche pas de dormir
-Trop pas

Est-ce que tes frères et soeurs te mettent la pression?

-Grave
-Vite fait
-Pas du tout
-J'en ai pas (sic)

Trouver du taf pour toi, c'est...

-chaud
-Faisable
-Fastoche
-J'en ai jamais cherché (sic)

Si t'avais une baguette magique, tu demanderais quoi?

-Des frites
-Plein de fric
-Une victoire des Bleus au Mondial
-La paix dans le monde
-L'immortalité
-Avoir un physique de top modèle (sic)
-Un boulot
-Une femme ou un mari

Qu'est-ce qui te motive dans la vie?

-L'argent
-Le succès
-La famille
-Les potes
-L'amour
-La Coupe du Monde
-Ma passion
-Autre

Interdire le téléchargement illégal, tu trouves ça comment?

-Normal
-Abusé (sic)
-J'en pense rien

Avoir son/sa petit(e) ami(e) dans ton établissement, c'est...

-Trop cool
-Trop relou
-On en reparle quand j'aurais quelqu'un

Ton premier salaire, c'est ambiance...

-Ça y est, je suis riche
-Ouf, je vais pouvoir rembourser mes crédits
-Il manque un zéro!
-J'y suis pas encore

T'aurais besoin de quoi pour réaliser tes rêves?

-Qu'on te file du fric
-Qu'on croie en toi
-Qu'on te laisse partir aux USA
-Qu'on te laisse tranquille
-Autre

Le "fric" est une valeur bien présente dans ce site. Plein de fric. Comme un million d'euros?

Le fric, la richesse, le succès, les top-models, ils ont calqué leur sondage sur quelqu'un en particulier ou bien c'est censé représenter les aspirations de tout le monde?

Ce billet vous a-t-il plu?

-Grave à donf
-vite fait
-Trop relou
-T'es pas près de gagner plein de fric et de niquer du top-model avec ton blog
-Casse-toi pauv' con

Read More
Commis par pow wow on mercredi 21 avril 2010



Tiens Alain, rien que pour te montrer ce que "rock" veut dire ( du rock c'est pas que des cheveux), dire qu'il faut refaire ton éducation du début...;o)

Read More
Commis par pow wow on mardi 20 avril 2010

Read More




C'est bizarre les femmes.

Ça ne nous comprend jamais, nous les hommes.

Des fois tu veux faire un cadeau à une femme parce que tu l'aimes et hop, elle te fout une fessée!

Ah ben elle est bonne celle-là!

Un exemple:

Quand j'étais petit, vers cinq-six ans, j'étais amoureux grave de ma maîtresse. Bon je sais pas, elle devait avoir quelque-chose de spécial, en tous cas j'aurais voulu me marier avec elle pour la vie. Bon elle avait un mari, mais je me sentais en mesure d'éliminer le rival qui ne me faisait pas peur, je sentais qu'il était possible de le neutraliser par exemple en l'étranglant avec un collier de nouilles. C'était peut-être pour ça d'ailleurs que la maîtresse nous faisait faire des colliers de nouilles. C'était peut-être un appel subtil à l'en débarrasser, de son pompier de mari à la con. Oui, en plus, il était pompier, il faisait tout pour m'emmerder parce que c'était ce que je voulais faire quand je serais plus grand. Voilà, c'était genre le méga-boulet le type, et moi j'étais prêt à tout pour séduire sa femme. Je me disais que peut-être qu'elle me ferait par exemple des steaks hachés avec des frites, parce qu'avec ma mère c'était plutôt foie et choux de Bruxelles, tu vois le genre.

Un jour, la maîtresse, qui avait toujours des super-idées de maîtresse, nous annonça qu'on allait construire un grand château-fort pour mettre dans le fond de la classe. Un château-fort en pâte à papier, bon je te dis pas, c'est bien une idée de maîtresse, les vikings n'avaient pas intérêt à débouler et à nous attaquer, parce qu'en deux coups de massue le château rendrait l'âme, et on ne pourrait même pas se défendre en leur jetant de l'huile bouillante, ça aurait fait fondre le château. C'est con pour un château-fort. Mais bon.

Elle nous demanda donc d'amener des tonnes de journaux et tout ce qui pourrait être utile à la construction d'un édifice digne d'Auguste Bartholdi ou de Gustave Eiffel, carrément pas moins, on n'était pas des jean-foutre je vous signale, on avait la patate. J'en parlai donc à ma mère qui trouva une magnifique occasion de se débarrasser de pleins de trucs encombrants, et l'idée nous vint que les barils de lessives cylindriques qui se faisaient à l'époque conviendraient magnifiquement pour faire des donjons. Oaaaah la trop bonne idée.

J'étais pas peu fier, dès le lendemain, de pouvoir emmener un baril de lessive à ma maîtresse, et j'étais sûr et certain que ce cadeau lui irait droit au coeur et qu'elle trouverait du coup que son mari ne présentait plus le moindre intérêt à part pour éteindre un feu de barbecue peut-être, qu'elle ne pourrait plus faire semblant de m'ignorer plus longtemps, que son coeur allait parler et qu'enfin, j'allais pouvoir la mander en épousailles. La bougresse. Tudieuuu.

J'ai dû dormir avec mon baril de lessive, de peur qu'un voleur ou quelconque malandrin de passage ne vienne subrepticement me délester de ce précieux trésor avant qu'il n'arrive aux pieds de ma Princesse, et tout aurait été foutu par terre à cause d'un voleur amateur de barils de lessive vides, avouez que ç'aurait été con et que l'amour tient à peu de choses parfois, surtout quand on aime les steaks hachés et les frites. En plus j'aurais eu l'air d'un con chez les flics, je vous dis pas:

"-Ouinnnnnn, oui messieurs les policiers, j'ai fait l'objet d'une sordide agression, chez moi en pleine nuit, ils étaient plusieurs et ils m'ont neutralisé avec des colliers de nouilles qui étaient en préparation sur mon chevet pour le mari de ma maîtresse, non mais putain, quand est-ce que vous allez vous décider à karchériser toute cette racaille bordel de merde?

-Ils vous ont volé quelque-chose monsieur?

-Oui, un baril de lessive vide. c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup, ouinnnnn!


-Calmez-vous monsieur. Tenez, prenez mon pouce."

Le lendemain matin, ma grande soeur m'accompagna à l'école car le baril n'était pas loin d'être aussi grand que moi, et j'étais résolument guilleret, mes noces approchaient à chaque pas, je comptais à rebours les pas qui restaient entre ma Belle et moi, ça allait être le plus beau jour de ma vie (encore un coup, faut dire qu'étant petit, les plus beaux jours de ma vie se comptaient à la pelle. J'allais m'acheter des bonbecs et paf, c'était le plus beau jour de ma vie. Je me pétais la gueule à vélo, je me relevais, j'étais pas mort, paf, c'était le plus beau jour de ma vie, etc).

Arrivés devant l'école, à l'entrée, ma soeur me donna mon sublime présent et s'en alla. J'allais rentrer, d'ailleurs je rentrai (c'est bien foutu le scénar) et des copains fondirent sur moi comme des mouches sur...du liquide sucré (ouf), essayant de tripoter mon baril, voire essayer de me le prendre. En un clin d'oeil, je jaugeai la situation. Devant moi, se tenait une horde de gnomes monstrueux et de trolls vilains s'apprêtant à déferler sur moi pour voler mon bien précieux, une foule hostile et compacte. Au loin, sous le préau, ma bien-aimée qui papotait avec une collègue. Je n'entrevis qu'une solution: foncer dans le tas et arriver jusqu'à ma promise, le plus vite possible. Je me résolus donc à foncer dans la meute, et mon baril était vraiment précieux, puisqu'il me servit à foutre des coups de baril à tout le monde pour avancer et me frayer un chemin, avec l'acharnement et la détermination du croisé coupant de la tête de Maure par paquets de quinze.

J'imagine la scène vue depuis la maîtresse. Elle a dû voir juste une meute de petits monstres s'agglutiner autour de quelque-chose qui fendait la foule vers elle avec un baril de lessive tournoyant et virevoltant dans les airs, des "ping" des "paf" des "aïe" et des "ouille".

Avec la rage du forcené, j'arrivai enfin aux pieds de ma maîtresse et je lui offris mon beau baril, complètement défoncé.

Eh ben croyez-le si vous voulez, moi j'étais transi d'amour, et elle, elle m'engueula et me ficha une fessée, sous le fallacieux prétexte que j'avais mis au tapis la moitié de la cour d'école.

Allez comprendre les femmes, vous.

Read More



Allez zou, j'ai décidé de mettre des vidéos de Joe Satriani, parce qu'il n'y a pas tout sur Deezer, et il faut bien faire connaître le plus grand et le plus doué des guitaristes. En plus, je suppose que vous n' en avez rien à péter que je rajoute ça, vous ça vous lèse pas, et moi comme j'écoute ça souvent, ça me permet de ne pas aller très loin plutôt que de farfouiller dans mes CD, et de l'avoir toujours sous la main, sans chercher. Bon vous avez compris? Ouais vous vous en foutez? Je le savais...

N'empêche écoutez, vous allez découvrir ce que le mot génie veut dire, je veux dire mis à part quand vous lisez mes textes, avouez qu'autant de génies (je n'oublie pas Aimi Kobayashi bien sûr qui nous met tous une longueur dans la vue) réunis sur un seul blog c'est franchement un beau cadeau. Comment que j'me la pète.

Read More
Commis par pow wow on lundi 19 avril 2010




Une (deuxième) tentative de mise en décor (d'après modèle) par bibi du début de la divine comédie de Dante.

Cliquare en el brouzouf para augmentare la picturetta.

Read More




Il vous embête vous, ce nuage?

Déjà c'est joli je trouve, y a des phénomènes naturels qui sont pas jojos c'est vrai, genre des coulées de boue par exemple ou des tremblements de terre, mais les volcans, c'est un sacré spectacle!

On n'a pas de Yellowstone dans le coin, on a droit à une compensation tout de même. Les Américains avaient bien le parc Disney en Floride, et paf, nous on s'est construit le nôtre, c'est normal que les Américains n'aient pas TOUT chez eux. Là pareil, le Stromboli ou le Vésuve sont un peu mous du genou, du coup ça fait pas de mal d'avoir un volcan à portée de poumons qui puisse nous ruiner la santé si on a envie. Bon on est loin c'est vrai, mais en se renforçant et en crachotant ses nuées pendant des années, il pourrait bien nous faire voir la vie en gris si c'est un facétieux. Et le gris c'est joli, ça va bien avec le rose par exemple. C'est important de conserver un certain sens de l'esthétisme, même dans les situations désespérées.

Et je voudrais pas dire, mais la situation n'est pas loin d'être désespérée. Pour nous les hommes.

Y a qu'en effet, on est un peu anachroniques dans cet univers, on dirait que rien n'est fait pour nous, et si l'idée que la vie puisse se développer un peu partout dans l'univers n'est pas saugrenue, je pense que ce ne sont plutôt que des organismes élémentaires, super-costauds et vraiment basiques qui peuvent vivre, survivre et résister dans cet enfer à long terme.

Nous on fait un peu pâle figure, avec nos portables, nos voitures avec des rétroviseurs électriques, des radars de recul et des essuie-glaces qui se mettent tout seul en route quand il pleut (ça me fait beaucoup rire ces "inventions" complètement connes). La vie, quand elle tombe quelque part, n'a de cesse que de s'implanter profondément et se renforcer, et nous on se ramollit en confiant nos vies à des gadgets en plastique.

C'est pas logique, on pense économies d'énergie, on va finir par traquer le moindre watt qui fuit chez nous, faut bien éteindre la lumière et la télé en veille, et l'univers tout entier n'est qu'une débauche d'énergie juste ahurissante, même pas imaginable, comme ça juste pour rien, juste pour faire des trucs qui se tournent les uns autour des autres, qui naissent et qui meurent dans des orgies d'énergie dantesques. Le moindre petit minuscule astéroïde de quelques dizaines de mètres qui s'écrase sur le coin de notre tronche, et c'est un phénomène équivalent à plusieurs dizaines ou centaines de bombes atomiques. Non, ça colle pas avec nos barils de lessive, notre aspirateur à poussière et nos beurriers électriques (je vous jure que ça existe).

Aujourd'hui, un petit volcan minable tousse un peu, et les dégâts en cascade sur l'économie vont peut-être être catastrophiques. En plus l'humain plus que moyen gémit à la télé qu'il ne peut plus se promener en avion, c'est ballot ma bonne dame, et qu'il va devoir faire de longs trajets en bus pour se rendre là où il veut, et parfois payer des suppléments. On entendait ce week-end des gens dire que c'était "un vrai cauchemar".

"Un vrai cauchemar".

Comment c'est possible d'avoir aussi peu le sens des réalités, et dire des choses aussi énormes le plus naturellement du monde?

Read More




Voici les désormais fameuses tesselles de verre dont je parlais, notamment à Poisson.

Carré 2x2cm
Carré 1x1cm
Rectangle 2x20cm
Carré 10x10cm.

Epaisseur 3mm.

J'en ai en proportion variable dans une trentaine de coloris différents.

Voilà.

De rien.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 18 avril 2010




Vous n'imaginez pas la vie d'un blogueur influent.

Je fais partie des blogueurs influents de la blogoboule.

Sinon je ne vous en parlerais pas, vous me connaissez. Vous connaissez ma discrétion maintenant.

Je vous parlerais d'autre chose, de la pluie et du beau temps, de la manière de cuire une côte d'agneau au gas-oil, de la façon dont on débouche le siphon du lavabo de la salle de bain au calibre 12, ou comment on fait des double-rideaux avec des bouchons de Fanta, comment on fait disparaître une grand-mère avec de l'acide sulfurique, enfin bref, toutes ces choses banales à mille lieues de la vie trépidante du blogueur influent. Comme moi. Oui, je suis un blogueur influent. Je sais, je l'ai déjà dit, mais et d'une, je fais c'que j'veux sur mon blog c'est pas le vôtre, et de deux ça fait toujours une phrase en plus, je suis payé à la phrase, et plus avec certains mots-clés.

C'est pas de gaieté de coeur croyez-moi, mais il est de mon devoir de vous informer de la vie des grands de ce monde dont je fais partie. Oui, je suis un blogueur influent (et hop, 10 euros de mieux). Oh bien sûr, je sais ce que vous pensez. Vous allez me dire "oui mais et alors donc?". voyez, je vous l'avais dit, vous êtes d'un prévisible...

Ahhhh, vous n'imaginez pas ma vie depuis un mois et demi, maintenant que je suis un blogueur influent (je vous laisse calculer). On me réclame partout, à cor et à cri. Ma vie n'est plus que mondanités. De Paris à Monaco, Milan, Genève, Los angeles, Tarnac, New York, Tokyo, La Ferté St Aubin, Rome, Rio, Londres, oui bon enfin je vais pas faire toutes les capitales, prenez un atlas ça ira plus vite. Je le disais à Barack pas plus tard que mardi dernier, "tu sais vieux, la vie devient un enfer quand on est, comme moi, un blogueur influent" (vous les voyez les golden testicles en cours de formation?).

C'est qu'il faut tenir le rythme croyez-moi, et avoir l'estomac solide. Ah c'est pas tête de veau et bière comme avec pépé Chirac, c'est révolu ce temps-là, avec la nouvelle génération tous crocs dehors, c'est caviar à tous les étages, Dom Pérignon à flot, top models pour la détente et j'en passe.

J'ai mis une photo de l'intérieur de mon Falcon 50 pour que vous vous rendiez compte. Oui, peut-être qu'on dirait pas, mais c'est l'intérieur d'un Falcon 50. Si si. Pourquoi je mentirais d'abord? On le verrait tout de suite si je mmentais, jj'aurais lees doiggts quii trremblent, allors heein voous voyez c''est rienn que dde la méddisance. Vous êêtes méchannts c'esst pas possssible, j'ai jjamis vu dess gens mééchants pareiils.

Vous apprécierez en premier lieu l'ambiance qui respire le luxe, c'est notre lot quand on est un blogueur influent (tiens, faut que je commande un catalogue de yachts moi). Au premier plan, vous avez un bureau luxueux en bois de conforama véritable, quasiment une pièce de musée. Notez la lampe Louis XI qu'un élu dont je tairai le nom m'a chouré au mobilier national. Vous passerez sur les boitiers de CD qui contiennet les secrets d'états que l'on me confie, des codes nucléaires en pagaille, des scandales financiers ou sexuels en veux-tu en voilà, des listings de compte bancaires qui contiennent des noms de personnalités françaises, listings que je vais remettre à Renaud Van Ruymbeke la semaine prochaine, enfin bref, la routine quoi. Rien de bien sensationnel quand on est un blogueur influent (vous prendriez les lavabos en marbre ou en plaqué 24 carats pour le yacht, vous? Moi j'hésite).

Vous noterez aussi que plus on est côté, plus on a d'écrans d'ordi. Comme les restaus une, deux ou trois étoiles, moi je suis un blogueur trois écrans au Michelin. Mieux y a pas, cherchez pas. Ce sont des écrans Hermès en cristal de Baccarat, normal, on n'a pas des goûts de chiottes quand on est trois écrans au Michelin. On a un rang à tenir, merde.

Telle que vous voyez la photo au moment où elle est prise, c'est à dire là devant vos yeux zesbaubis, nous sommes en route à 10000 pieds et des bananes (de haut, pas de large soyez pas bêtes) vers Moscou où m'attend dans sa datcha le président Medvedev, mon nouvel ami, pour une partie fine avec des top models russes, Irina, Radada, Svetlana, Loubianka, Igorégrichka, bref que du lourd. Je ferai des photos rien que pour vous, petits veinards. C'est qui qui va se régaler les yeux, même si vous n'êtes pas des blogueurs influents (ça compte quand même soyez pas inquiets) (50 ou 100m de long pour le yacht, vous en pensez quoi?)?

Bon je vous laisse, le colonel de bord (oui, j'ai les moyens de me payer mieux qu'un commandant) me dit qu'on tente le quatrième atterrissage et qu'il vaut mieux s'attacher, surtout qu'il y a des arbres en bordure de piste et qu'on est en plein brouillard. Arf, il croit me faire peur l'ancien, tu parles. M'en fous, j'ai des parachutes Yves Saint Laurent. Cet homme n'a pas le sens des réalités, Il vit dans son fantasme. C'est pathétique.

Read More




Bizarre cette histoire.

On a entendu plusieurs fois: on ne le voit pas ce nuage.

Bon déjà on a remarqué, il est plus hardi que celui de Tchernobyl, il a osé traverser nos frontières.

Hier soir vers 18 heures 30 , ma femme m'appelle à la cuisine:

"-Tu as vu la couleur du ciel?"

Effectivement, couleur très bizarre, avec des nuances de marron, mais on n'a même pas pensé sur le coup à ce nuage.

Aujourd'hui c'est flagrant, pas au niveau de la haute atmosphère où le ciel est bien bleu, mais au niveau du sol, on distingue parfaitement la pollution. Un relais de télé situé à 25-30 bornes qu'on voit parfaitement habituellement est resté dans un brouillard gris-marron toute la journée. On voit très bien un ciel sale au niveau du sol, on se croirait dans le smog parisien, et on n'a pas l'habitude.

Pareil, au niveau respiratoire on sent une différence. Ici on est habitués à l'air pur, et aujourd'hui on peinait en faisant des efforts, plus qu'habituellement.

Bizarre toujours, cette pollution est capable d'encrasser un réacteur au point de le flinguer. Mais pour nous, pas de danger! D'ailleurs y a jamais de danger pour nous, l'asthme et les allergies explosent littéralement, mais c'est sans danger tout ça, comme à l'époque de Tchernobyl!

D'ailleurs, vous aurez remarqué ce paradoxe, le smog parisien et la pollution autour des grandes villes ne sont pas dangereux pour les avions mais le sont pour les humains, et quand ça devient dangereux pour les avions, hop, ça tourne inoffensif pour l'homme! C'est bien foutu quand même!

Read More
Commis par pow wow on samedi 17 avril 2010




Désormais, lorsque le vendredi je laisse un long message comme celui-ci sur le forum d'Anne-Sophie chez Arrêt sur images, eh ben ça me servira de billet de la journée et hop ni vu ni connu, parce que vous êtes tous bien sympas les gars, mais j'ai plein d'autres choses à faire en fait.

Bon allez, on dit qu'on fait comme ça, ça ne dérangera pas beaucoup de monde puisque vous êtes peu nombreux à suivre ce blog, vous ça vous permettra de ne pas glander outre mesure sur internet et que pendant ce temps-là vous faites rien d'autre, voilà, grâce à moi vous retrouverez une vie sociale, ne me remerciez pas, j'ai une nature généreuse.

En plus il commence à faire beau, et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand il fait beau on aime bien aller dehors pour rien foutre.

Oui, sur la photo c'est pas Anne-Sophie vous vous en doutez, c'est son grand-père.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 16 avril 2010


Arfff, qu'est-ce qu'on rigole.

Youpi.

C'est la fête.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 15 avril 2010




Avant d'ouvrir ce blog, j'ai demandé conseil.

Savoir si je devais donner l'adresse à ma famille et à mes amis.

Tous les avis ont été unanimes, SURTOUT PAS!

NE JAMAIS FAIRE UNE CHOSE PAREILLE!

Ah tiens ah oui ah bon? Mais pourquoi?

"-Parce que tu vas te retrouver pourri de commentaires personnels, intimes, et si tu veux rester anonyme, y a bien un con de ta famille qui va donner ton nom ou ton adresse à un moment donné."

Ah merde.

Un con de ma famille...Tiens, ils connaissent ma famille alors? Ah ben c'est pas mal ça, si je m'attendais!

C'est vrai que je veux rester anonyme. En cette époque où il est de bon ton d'exhiber ses tatouages, ses frères et soeurs, son herpès génital, ses fêtes déjantées et ses barbecues sévèrement arrosés, voire sa bite sur MSN pour amuser les mômes pour les plus espiègles, j'ai envie de ne rien montrer de moi, car et d'une, la charge émotionnelle serait bien trop forte pour les gens pas préparés à appréhender d'un seul coup tous les canons de l'esthétique communément enseignés aux Beaux-Arts, et de deux, non y a pas de deux, et d'une ça suffit amplement, restons concentrés.

J'ai choisi d'ouvrir ce blog pour laisser libre cours à mon imagination, y a de l'ordre du défouloir dans cet exercice, de la soupape salvatrice, et puis il faut bien le reconnaître, c'est pour soulager un peu ma femme qui, bien qu'elle soit sévèrement blindée depuis le temps, n'a pas les épaules pour supporter seule mes graves errances psychologiques, soyons honnêtes. Sachez que vous qui lisez, vous aidez très concrètement une femme usée et au bout du rouleau de printemps à se tenir la tête hors de l'eau. Mais bon aussi, c'est son karma c'est pas de ma faute, et elle a dû faire de sacrées bêtises dans ses vies antérieures pour tomber sur moi, et faut assumer dans la vie. Je ne suis qu'un instrument de la justice, finalement. Faut pas m'en vouloir non plus, pis j'ai des circonstances atténuantes aussi, j'ai eu la varicelle quand j'étais petit par exemple.

J'agrémente en sus le blog avec des choses personnelles que j'exécute de mes petites mains potelées, ça fait du contenu ne le cachons pas, et puis faut bien que je m'occupe les mains depuis que j'ai arrêté la masturbation frénétique depuis mon adolescence, qui est finie depuis deux-trois ans, ou en cours de finition. Et puis je vieillis et l'impuissance ou la débandade va bien arriver, donc il faut s'orienter vers d'autres travaux manuels, et le curage de nez ou le grattage de couilles, c'est pas mon sport favori. Et puis on a vite fait le tour, franchement. Et quand j'aurais terminé les miennes, je me vois mal faire le tour du voisinage pour dire: "Bonjour, est-ce que je peux venir vous gratter les couilles ou vous curer le nez pour m'occuper les mains car ma femme est au bout du rouleau, mais ne vous inquiétez pas, j'ai eu la varicelle quand j'étais petit?" Tssss....

Oui bon bref, à part ma femme qui lit ce blog pour me surveiller d'une part, pour savoir si je ne drague pas des minettes ou des mamans de minettes ou des grand-mères de minettes on sait jamais, et d'autre part pour cafter mes billets au docteur afin qu'il ajuste mon traitement au plus près, personne d'autre dans ma famille n'est au courant de ce blog. Ouf.

Bon, je sais que ma femme est assez sensée pour ne pas poster de commentaires du genre:

"-Tu peux ramener du pain, deux litres de lait, des oeufs et du jambon mon chéri?" ou bien:

"-Tu peux faire une machine mais tu mets tes slips et tes chaussettes à part pour pas pourrir tout le linge s'il te plaît?"

Ça la foutrait mal. Franchement. La honte que je me paierais.

Pareil, j'imagine mal ma mère commenter mes billets:

"-Mon p'tit garçon, tu m'as pas appelé depuis deux jours, qu'est-ce qui se passe, t'es malade? Tu veux que je te fasse du citron chaud avec du miel? Tu veux que je te prenne rendez-vous chez le docteur? Elle te bat pas ta femme au moins sinon tu le dirais à ta maman hein?"

"-Mon p'tit garçon, t'es le plus fort et le plus beau et ton blog il est le meilleur du monde et je l'ai montré à Madame Truc, Madame Machin, Madame Schmurtz et Madame Trucmuche. Elles sont en train de le montrer à leurs amies et elles vont toutes venir te dire bonjour sur ton blog qu'est le plus beau, surtout tu te tiens bien et tu dis merci et tu te coiffes hein."

On a quand même échappé au pire.

Pareil avec les potes:

"-Dis-donc pow wow, pourquoi tu le dis pas sur ton blog que tu biiiiiiiiip des biiiiiiiip avec des biiiiiiiip et que tu fréquentes assidûment les biiiiiiiip et les biiiiiiiiip. T'aurais pas honte des fois? Tiens, t'as le bonjour de la grande biiiiiiip qui te biiiiiiip partout!"

Oh non merde.

"-Salut pow wow, c'est quand que je te revois et que tu me rends mes 2000 euros, ça serait bien qu'on se voie ailleurs que sur ton blog de merde, on dirait que tu nous évites."

Ah ouais, je les vois bien débarquer les boulets.

Pareil pour les enfants:

"-Dis-donc papa, t'as pas bientôt fini de dire des horreurs sur nous sur ton blog? Si ça continue on va aller voir le Juge pour enfants."

"-Dis papa, t'aurais pas 50 euros passe que je dois aller dans les magasins avec des copines trop mortelles, et si tu me les donnes pas je dirai que tu trafiques tes comptes pour les impôts."

Arrrrh...brrmmm...ah la la tiens ma fille, voilà 100 euros mais tais-toi donc un peu, mais c'est qu'ils vous feraient pendre ces petits monstres!

Ils ont raison ceux qui m'ont conseillé de ne pas rameuter la smala sur le blog. J'aurais pu me faire avoir, parce qu'avec ma gentillesse naturelle, toujours prêt à accueillir tout le monde, ça me serait un jour retombé dessus ça c'est sûr. Donc on se tait, officiellement je suis une quiche qui ne sait pas se servir d'un ordinateur et qui est atteint de la Parkinson, comme ça je ne peux pas aligner un mot sur un clavier soit disant sinon ça fait pouuuuurquuuiiziiiikkk, comme ça on est peinard. Tiens, pis je vais dire que ce bon vieil Aloïs Alzheimer est venu me rendre visite et que le seul souvenir que j'ai, c'est quand j'étais un poilu et que les boches ont saccagé la Mairie du village en 1915.

Voilà c'est réglé. Je compte sur votre discrétion.

(La photo du haut n'est pas du tout représentative de ma famille de cinglés dont je suis le seul représentant sain d'esprit.)

Read More




Chuis content, j'ai super-bien avancé hier soir. Ce sera pas...toujours le cas.

En fait j'ai trois possibilités pour ce plateau de table (basse). Je me tâte encore.

Soit la peinture, soit la mosaïque, soit la marquèterie.

La peinture c'est le plus simple, et le plus rapide aussi. C'est pas négligeable, parce que j'ai des tonnes de projets en attente je vous le cache pas.

La mosaïque c'est intermédiaire, mais ça va être long quand même, et pourtant j'aimerais bien essayer cette technique en grand, et je suis sûr d'un résultat tip-top.

La marquèterie, bon incontestablement, c'est le plus long et le plus difficile, mais en même temps c'est mon boulot. Et le résultat est garanti aussi.

J'ai pas encore choisi. Ça va se décider d'un coup sec.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More




C'est une nouveauté que les Américains nous envient.

Vous pouvez devenir membre de ce blog.

Je sais pas à quoi ça sert, j'ignore si ça vous donne des avantages ou un supplément particulier, ou si ça me donne une obligation en plus, bref, je sais pas si c'est utile ou pas.

Si quelqu'un le sait, des explications seront bienvenues. Bon en tout cas c'est un essai, si c'est nul on l'enlèvera et on déclarera la guerre à ces cons d' Américains, non mais oh est-ce qu'on a une tête à se laisser faire, merde!

C'est dans la colonne à gauche que ça se passe.

Attention, je n'accepte que des beaux membres bien membrés, c'est pas la soupe populaire ici!

N'hésitez pas, n'hésitez plus, vous verrez du pays qu'ils disaient...

Read More
Commis par pow wow on mercredi 14 avril 2010




Ouf, j'ai retrouvé mon portefeuille.

Oui, j'avais perdu mon portefeuille, et j'ai failli avoir une attaque car dedans il y a tous mes billets de loto perdants, bien au chaud avec la photo de mes enfants.

Eh oui, dans mon portefeuille j'ai des photos de mes enfants. Bon je m'en fous de mes enfants c'est des cons, toutes façons j'en aurai d'autres parce que ceux-là je les connais par coeur maintenant. J'ai envie d'en changer pour des neufs, ça fait longtemps que j'ai pas eu d'enfants tout neufs. On change bien de bagnole tous les x années, je vois pas pourquoi les enfants ne seraient pas des objets comme les autres, objectivement. Les voisins en ont des tout jeunes, je vois pas pourquoi y aurait que les voisins qui pourraient avoir tout le temps des trucs neufs et pas nous.

D'autant qu'on s'en lasse vite, et les miens sont plus aux normes. C'est des vieux modèles du siècle dernier, c'est la honte de se trimballer avec des vieux enfants démodés d'avant internet chte dis pas. Dans les magasins je fais semblant de pas les connaître:

"-Oh, c'est à vous monsieur ces adorables petits enfants? Qu'est-ce qu'ils ont l'air mignons!

-Non madame je suis désolé, je ne connais pas ces horribles gnomes du siècle dernier d'avant internet que les voisins en ont des tout neufs et jamais nous."

C'est terrible d'être agressé en permanence par des vieilles dames qui trouvent vos enfants mignons et qui veulent les caresser et leurs faire des bisous baveux tout le temps. Moi je serais eux, j'aurais honte d'attirer les vieilles mamies gâteuses qui claquent du bec, non mais franchement, y a que des mômes pour ne pas se rendre compte du pathétique de la situation.

En plus ils ne sont pas du tout comme moi, c'est à se demander si le facteur ne serait pas cocu des fois par hasard. Non je dis ça, mais il faut se rendre à l'évidence. On n'est pas du tout pareils. Moi j'étais un bébé adorable, puis un enfant adorable, puis un ado adorable, puis un jeune homme adorable, puis un homme adorable que je suis toujours, et je m'achemine vers le stade du senior adorable, puis du papi adorable, puis du vieux croûton adorable, puis du gâteux adorable, puis de la momie adorable. En un mot c'est bien simple, j'ai été a-do-ra-ble.

Si tout le monde était comme moi, le monde serait a-do-ra-ble et peuplé de belles personnes.

Mais le monde est moche, les enfants sont moches, tout le monde est moche, je souffre d'être quelqu'un de bien et de beau dans ce monde médiocre.

En plus les gens sont égoïstes, ils ne me font pas des cadeaux tout le temps, c'est bas. Comme c'est bas et mesquin et petit. Moi je ne suis pas comme ces gens, je ne suis pas un égoïste tourné vers lui-même, non, je suis tourné vers ceux qui me font des cadeaux. Je vous jure, c'est douloureux d'être un belle personne dans ce monde égoïste qui ne pense pas à moi tout le temps. Par exemple un voisin vient me voir en pleine nuit, c'est déjà arrivé, pour emmener sa petite à l'hôpital parce qu'elle était dans un état grave (selon lui), et il n'avait pas de voiture disponible. Bien entendu, je lui ai ouvert ma porte en grand:

"-Salut pow wow, je suis désolé de te déranger au beau milieu de la nuit, tu sais que c'est pas mon genre, mais Vanessa est très gravement malade et le temps que les secours arrivent, j'ai bien peur qu'elle ne tienne pas longtemps.

-Mais bien sûr Dominique, rentre, déshabille-toi et installe-toi. Tu veux du café? Tiens j'ai le DVD de Bambi, ça te plairait de le regarder gratuitement même si tu n'as pas d'argent? A ce moment-là je coupe le son, on s'arrange comme ça et tu me paieras plus tard. Tu es venu avec des cadeaux sinon?

-C'est gentil à toi mais on est peut-être pressés par le temps non?

-Oh non t'inquiète pas, moi je commence pas avant 8h demain matin, on a toute la nuit, d'ailleurs je vais aller prendre un bain et on va s'occuper de tes petits soucis après, c'est promis.

-Tu sais, Vanessa est vraiment au plus mal, elle a les yeux révulsés, j'ai vraiment très peur.

-Oh oui tu as raison, c'est rigolo ce qu'elle fait avec ses yeux! Les miens ne sont pas capables de faire ça, tu en as de la chance Dominique!

-Et elle bave beaucoup et s'étouffe, c'est pas bon signe.

-Moui c'est vrai, tu as raison. Mais tu crois que c'est utile de l'emmener au point où elle en est? Parce que si elle meurt avant d'arriver, je vais dépenser de l'essence pour rien tu sais. Non parce que, je vais être honnête avec toi, c'est ça aussi l'amitié, c'est d'être honnête avec les gens qu'on aime, bon Vanessa est handicapée mentale c'est vrai, et tu sais qu'on a toujours eu le tact et la gentillesse de ne pas rigoler de ça devant vous, on a toujours attendu que vous ayez les talons tournés, mais c'est vrai qu'on se dit aussi qu'il y a une justice, ta femme est moche, et on pense que vous devez payer vos fautes un jour ou l'autre, alors c'est peut-être le moment d'assumer non?

-T'es gentil pow wow, mais je crois que je vais m'en aller et me débrouiller tout seul pour emmener Vanessa.

-C'est comme tu veux, en tous cas tu es toujours le bienvenu, tu vois là, j'ai passé une bonne soirée avec toi, et tu peux revenir dès que tu as des cadeaux, ça me fera toujours plaisir de te rendre service!"

Il est parti en pleurant. Je l'avais ému aux larmes.

Du coup je me suis mis à pleurer aussi.

L'émotion.

D'être quelqu'un d'aussi bien.

On ne se refait pas.

Read More
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif