Vous n'imaginez pas la vie d'un blogueur influent.

Je fais partie des blogueurs influents de la blogoboule.

Sinon je ne vous en parlerais pas, vous me connaissez. Vous connaissez ma discrétion maintenant.

Je vous parlerais d'autre chose, de la pluie et du beau temps, de la manière de cuire une côte d'agneau au gas-oil, de la façon dont on débouche le siphon du lavabo de la salle de bain au calibre 12, ou comment on fait des double-rideaux avec des bouchons de Fanta, comment on fait disparaître une grand-mère avec de l'acide sulfurique, enfin bref, toutes ces choses banales à mille lieues de la vie trépidante du blogueur influent. Comme moi. Oui, je suis un blogueur influent. Je sais, je l'ai déjà dit, mais et d'une, je fais c'que j'veux sur mon blog c'est pas le vôtre, et de deux ça fait toujours une phrase en plus, je suis payé à la phrase, et plus avec certains mots-clés.

C'est pas de gaieté de coeur croyez-moi, mais il est de mon devoir de vous informer de la vie des grands de ce monde dont je fais partie. Oui, je suis un blogueur influent (et hop, 10 euros de mieux). Oh bien sûr, je sais ce que vous pensez. Vous allez me dire "oui mais et alors donc?". voyez, je vous l'avais dit, vous êtes d'un prévisible...

Ahhhh, vous n'imaginez pas ma vie depuis un mois et demi, maintenant que je suis un blogueur influent (je vous laisse calculer). On me réclame partout, à cor et à cri. Ma vie n'est plus que mondanités. De Paris à Monaco, Milan, Genève, Los angeles, Tarnac, New York, Tokyo, La Ferté St Aubin, Rome, Rio, Londres, oui bon enfin je vais pas faire toutes les capitales, prenez un atlas ça ira plus vite. Je le disais à Barack pas plus tard que mardi dernier, "tu sais vieux, la vie devient un enfer quand on est, comme moi, un blogueur influent" (vous les voyez les golden testicles en cours de formation?).

C'est qu'il faut tenir le rythme croyez-moi, et avoir l'estomac solide. Ah c'est pas tête de veau et bière comme avec pépé Chirac, c'est révolu ce temps-là, avec la nouvelle génération tous crocs dehors, c'est caviar à tous les étages, Dom Pérignon à flot, top models pour la détente et j'en passe.

J'ai mis une photo de l'intérieur de mon Falcon 50 pour que vous vous rendiez compte. Oui, peut-être qu'on dirait pas, mais c'est l'intérieur d'un Falcon 50. Si si. Pourquoi je mentirais d'abord? On le verrait tout de suite si je mmentais, jj'aurais lees doiggts quii trremblent, allors heein voous voyez c''est rienn que dde la méddisance. Vous êêtes méchannts c'esst pas possssible, j'ai jjamis vu dess gens mééchants pareiils.

Vous apprécierez en premier lieu l'ambiance qui respire le luxe, c'est notre lot quand on est un blogueur influent (tiens, faut que je commande un catalogue de yachts moi). Au premier plan, vous avez un bureau luxueux en bois de conforama véritable, quasiment une pièce de musée. Notez la lampe Louis XI qu'un élu dont je tairai le nom m'a chouré au mobilier national. Vous passerez sur les boitiers de CD qui contiennet les secrets d'états que l'on me confie, des codes nucléaires en pagaille, des scandales financiers ou sexuels en veux-tu en voilà, des listings de compte bancaires qui contiennent des noms de personnalités françaises, listings que je vais remettre à Renaud Van Ruymbeke la semaine prochaine, enfin bref, la routine quoi. Rien de bien sensationnel quand on est un blogueur influent (vous prendriez les lavabos en marbre ou en plaqué 24 carats pour le yacht, vous? Moi j'hésite).

Vous noterez aussi que plus on est côté, plus on a d'écrans d'ordi. Comme les restaus une, deux ou trois étoiles, moi je suis un blogueur trois écrans au Michelin. Mieux y a pas, cherchez pas. Ce sont des écrans Hermès en cristal de Baccarat, normal, on n'a pas des goûts de chiottes quand on est trois écrans au Michelin. On a un rang à tenir, merde.

Telle que vous voyez la photo au moment où elle est prise, c'est à dire là devant vos yeux zesbaubis, nous sommes en route à 10000 pieds et des bananes (de haut, pas de large soyez pas bêtes) vers Moscou où m'attend dans sa datcha le président Medvedev, mon nouvel ami, pour une partie fine avec des top models russes, Irina, Radada, Svetlana, Loubianka, Igorégrichka, bref que du lourd. Je ferai des photos rien que pour vous, petits veinards. C'est qui qui va se régaler les yeux, même si vous n'êtes pas des blogueurs influents (ça compte quand même soyez pas inquiets) (50 ou 100m de long pour le yacht, vous en pensez quoi?)?

Bon je vous laisse, le colonel de bord (oui, j'ai les moyens de me payer mieux qu'un commandant) me dit qu'on tente le quatrième atterrissage et qu'il vaut mieux s'attacher, surtout qu'il y a des arbres en bordure de piste et qu'on est en plein brouillard. Arf, il croit me faire peur l'ancien, tu parles. M'en fous, j'ai des parachutes Yves Saint Laurent. Cet homme n'a pas le sens des réalités, Il vit dans son fantasme. C'est pathétique.

Commis par pow wow on dimanche 18 avril 2010
categories: , | edit post

0 réactions disproportionnées

.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif