a fille conduit.



C'est une catastrophe oui je sais je sais.

Les jeunes c'est plus ce que c'était, y zécoutent plus les conseils des anciens.

Moi je suis toujours en train de dire à ma fille "moins vite" "plus vite" "double" "freine" "t'es en première là?", bon eh ben elle supporte pas, elle m'envoie péter, comme si j'étais de mauvais conseil chte jure. 

Je comprends ça remarque, toute ma vie ma mère m'a dit "tu roules trop vite". Bon c'était pas faux. N'empêche que j'ai jamais eu ne serait-ce qu'un accrochage en vingt-cinq ans, je ne conduis donc pas trop mal. Je lui ai toujours dit, à ma mère, "plus je roule vite, moins de temps je passe sur la route, et moins de temps je passe sur la route, moins j'ai de probabilité d'avoir un accident de la route. Statistiquement, t'as cinq fois moins de chance d'avoir un accident si tu roules à 250km/h dans une zone à 50km/h qu'en roulant à 50 parce que tu vas y être cinq fois moins longtemps".

J'aime les belles statistiques implacables, c'est à ça qu'on me reconnaît.

On reconnaît certains à leur chapeau ou à leur style dandy ou à leur style survêt', moi on me voit de loin à mes statistiques maison.

Je reconnais cependant que le bien-fondé de mes statistiques personnelles n'est pas partagé par tous et qu'on ose même parfois émettre de sérieuses réserves quant à leur pertinence, y en a qui doutent de rien.

C'est là que le bât blesse mais je fais celui qu'a rien vu et qu'a rien entendu.

Je dis à ma fille:

"-Ralentis, va moins vite, à 2 kilomètres y a un cerf qui saute au bord de la route.

-Fiche-moi la paix, tu connais même pas les panneaux du code de la route.

-Je suis ton père je te rappelle et à ce titre, je me dois de te prodiguer conseils et assistance, c'est une de mes fonctions principales, avec boire de la bière aussi.

-Déjà les panneaux d'interdiction de doubler, t'as toujours cru que ça voulait dire interdiction de doubler pour les voitures rouges.

-C'est bien pour ça que je n'ai jamais acheté de voiture rouge figure-toi, du coup j'étais pas concerné. On peut se tromper. Néanmoins, sache que contrairement à toi, j'ai eu mon permis du premier coup, moi!

-Menteur, maman m'a dit que tu l'a eu la troisième fois!

-Évidemment, si t'écoutes ta mère alors là... Oui alors oui c'est vrai, la troisième fois que j'ai passé mon permis, je l'ai eu du premier coup, c'est simple à comprendre pourtant, t'es bien comme ta mère.

-Maman a raison, t'es d'une sacrée mauvaise foi!

-MOI DE MAUVAISE FOI? MOI...DE MAUVAISE...FOI? Elle est bonne celle-là, tiens on va appeler ta mère, tu vas voir, elle va infirmer ton propos. Ou si elle le confirme, c'est qu'elle est sacrément culottée et de mauvaise foi chte garantis.

-Oui, appelle-la, et mets le haut-parleur.

-Oui oui mais non non, ne nous emballons pas, je sens que rien que pour me contredire elle va confirmer, tu sais, ta mère, je ne te l'ai jamais dit parce que vous étiez des enfants jusque ici, mais elle est fragile psychologiquement, elle croit voir des choses qui n'existent pas. C'est pour ça, elle va confirmer. Bingo.

-Appelle-la chte dis.

-Son psychiatre ne serait pas d'accord pour la brusquer ainsi mais bon si tu t'y sens obligée...

-Quel psychiatre? Elle ne voit pas de psychiatre! C'est quoi cette histoire?

-Je sais je sais mais elle devrait...Tu sais, les grands malades ne peuvent pas se rendre compte de leur état. Et c'est nous, la famille,  qui trinquons. Classique. Tu sais, ta maman c'est comme une grande enfant irresponsable, faut pas lui en vouloir.

-Bon alors, tu l'appelles?

-Oui deux minutes.........Ah la la c'est bête...le numéro que je fais, y disent qu'il est pas attribué. C'est con. On saura jamais si ta mère avait raison, ce dont je doute bien évidemment.

-Donne-moi ce téléphone.

-Pas question. Concentre-toi sur la route, le cerf n'est plus qu'à 500 mètres! Ce n'est pas ton père qui te l'ordonne, c'est le pé-da-go-gue d'aide à la conduite embarqué!

-N'importe quoi!

-Tu sais, je ne vous l'ai jamais dit parce que je ne voulais pas vous impressionner, je ne voulais pas que vous me mettiez sur un piédestal, parce que c'est pas bon psychologiquement pour un enfant d'être écrasé par l'aisance intellectuelle de son père, mais quand j'ai passé mon permis, eh ben figure-toi...que les mecs prenaient des notes! Tu te rends compte? J'étais là pour passer mon permis et c'est eux qui prenaient des notes! Du coup, pour les impressionner, je leur ai donné un petit cours de pilotage façon rallye, sub-ju-gués qu'y z'étaient! T'aurais entendu le moteur de l'AX hurler à 5000 tours! J'ai fait une sacrée impression!

-Ça j'en doute pas une seconde.

-C'est quoi ce ton sarcastique? Tu veux chte dise? T'es bien comme ta mère!"


Y avait pas de cerf qui saute au bord de la route.

C'est quoi ces panneaux à la con?

Read More
Commis par pow wow on mardi 31 mai 2011

Read More















Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on vendredi 27 mai 2011

n est tous d'accord.



Moins il y a de morts sur les routes, mieux c'est.

Pour tout le monde, pour la collectivité, pour les familles, pour faire chier les pompes funèbres et l'état qui font un putain de sale business de la mort lorsqu'on est durement affectés.

Lorsque mon frangin est mort voilà bientôt six ans, on est allés avec une de mes soeurs voir le pompeur funèbre. Fausse compassion toussa, l'air affecté comme s'il était un ami de mon frère etc. On a été surpris de voir que dans le devis, y avait une taxe de vingt euros prélevée par l'état. Pourquoi? Ben c'est comme ça, tu claques, c'est payant. Tu meurs, ta famille paye un impôt parce que t'es mort.

Imparable.

J'avais été un peu atterré de voir toutes les "options" qui font en théorie un bel enterrement, les pompes funèbres c'est un peu comme chez le concessionnaire BMW, bon t'as le truc de base, et après ce qui te ruine c'est les options. Bon on te fait comprendre, avec tout le tact et la compassion nécessaire, qu'il faut que tu banques un peu pour ton mort, que sinon t'es une ordure de vouloir le minimum. D'ailleurs le mec commence à faire la gueule sévère quand tu insistes pour avoir le minimum syndical.

Le seul truc de bien avec le mec à ce moment-là, c'est que t'es en posture idéale pour le faire chier tranquille, il va pas t'envoyer péter et il va bien fermer sa gueule puisque t'as la carte "j'ai un mort, interdit de m'emmerder". Ça c'est bien. Tu montres ta carte et le mec y fait camembert direct. Comme avec un arbitre.

Tu lui expliques calmement que t'as pas envie de te ruiner (enfin tu vas pas te ruiner toi, tu vas juste faire en sorte que son souhait soit respecté (à ton frangin) et que t'as envie que le maximum d'argent sur ses comptes revienne à son fils), que tu veux faire simple puisque ce sont les volontés de ton mort à toi, c'est pas son mort à lui c'est ton mort à toi t'as tous les droits et que s'il n'est pas content tu reprends ton mort à toi et tu vas voir ailleurs, que tu as une conscience écologique et que t'as pas envie de foutre des tas de trucs qui n'ont aucune utilité en terre et dont la seule vraie propriété est de juste faire gonfler la facture. Tu lui expliques bien calmement, avec moulte pédagogie, que ton intérêt est double de faire au plus simple, financièrement et écologiquement. C'est simple à comprendre merde mais le mec ne l'entend pas de cette oreille, lui il veut te vendre des tombereaux de satin et de vernis et de marbre, il te présente tout ça d'une telle façon que t'as l'impression de faire du shopping avec un caddie, c'est une drôle d'impression. Puis tu lui assènes que t'as bien conscience que ce qu'il fait c'est un gros business, que t'es en position de faiblesse et de vulnérabilité mais que t'as pas forcément envie de participer gros à ses traites de la maison ou de la bagnole.

Heureusement, t'as ta carte de "j'ai un mort, interdit de m'emmerder", parce que le mec fait une drôle de gueule et se retient pour ne pas te foutre son pied au cul.

Ambiance garantie.

Bon puis tu pinailles juste pour pinailler parce que le mec est une belle enflure quand même avec son système de merde. Il te propose de la musique, tant d'euros pour tant de temps de musique avec un poste, tu lui dis c'est pas la peine j'amènerai un poste avec un CD et c'est bon, vous dérangez pas. Autre chose? Un beau registre de condoléances en plastique imitation faux velours pour tant d'euros, tu lui dis c'est pas la peine j'amènerai un beau livre avec des pages vierges que mon frère possédait, c'est mieux que votre truc en plastique et ça fera un beau registre de condoléances.

Le mec fait sacrément la tronche que tu lui rabotes son devis-type.

Tu l'achèves, quand tout est fini, en lui demandant s'il font des cercueils en carton, ça se fait maintenant. Le mec se décompose, il croit que tu veux foutre ton frangin dans un vieux carton de Chébutte, il est outré. Tu lui dis que non non, c'est juste un renseignement pour savoir, c'est pour toi (enfin pour moi, j'y pense), c'est écologique, en carton ou en bambou ou en osier ça se répand et y a pas de honte, quand on est mort on est mort et voilà, moins tu coûteras à ta famille et moins tu pourriras la terre et plus tu seras content. Il me répond avec un air pincé que non et que c'est une maison sérieuse chez lui, genre ce qui est écologique c'est pas sérieux et ça tue le business.

Il est temps qu'on parte parce que c'est tellement tendu qu'on pourrait se foutre sur la gueule. Au pire on ferait deux morts, mais c'est pas le jour, et je doute qu'il pousse la conscience professionnelle jusque là.

En partant, pour le détendre, il se sent obligé de nous serrer la main, j'en profite pour lui dire que je le plains de faire un métier de merde qui prospère sur le malheur et la détresse des gens endeuillés.

Il est temps qu'on s'en aille.

Oui mais donc je ne voulais pas parler de ça au départ, ah ben dis-donc j'ai méchamment digressé. Ah ben dis-donc.

Je voulais revenir sur la politique de sécurité routière du gouvernement.

Pour noter simplement que suivant leur logique de répression dure, moins il y aura de morts sur les routes, plus on sera punis sévèrement. Moins il y aura de gens qui fautent, plus la punition sera collective et impitoyable. C'est une politique de terreur. Comme à l'école mais en pire. On nous infantilise et on punit tout le monde.

C'est paradoxal.

Moins la route fait de morts, plus on devrait féliciter et encourager les gens.

Là non.

Moins il y aura de morts, plus vous serez punis. On sera intraitables. On sait qu'il y a sûrement un seuil de morts en dessous duquel on ne pourra pas tomber, zéro mort sur la route ça n'existera jamais, mais on fait croire que si, et qu'il faut sévir de plus en plus pour y arriver. C'est pour notre bien. Comme d'habitude.  

C'est exactement ce qu'avait théorisé jesépuqui (on est avancés, c'est peut-être Ivan Illich mais c'est pas sûr), un bouquin que j'ai lu il y a...vingt ans peut-être, qui disait que paradoxalement, plus on avancerait dans la civilisation, contrairement à ce que l'on imagine, moins elle deviendrait libertaire et démocratique. La civilisation engendre la peur de la violence, et plus on atteint un haut degré de civilisation et plus la moindre claque nous devient insupportable et intolérable, plus le moindre début de geste de violence nous plongera dans la terreur. Violence qui ne pourra être alors jugulée que par un système de répression impitoyable, punir tout le monde, mettre le peuple sous un joug féroce, pour corriger et prévenir tout acte de violence, ce que finira par réclamer le peuple lui-même.

La civilisation avancée n'est pas émancipatrice, elle tuera nos libertés. La peur et la terreur sont les corollaires de la civilisation avancée. Du moins chez l'humain parce qu'on est une race spéciale.  

Drôle de théorie non?

Pourtant ça se dessine, petit à petit.

Oui et donc, je voulais en venir où?

Alors là aucune idée mes amis, j'ai commencé à écrire ce billet puis j'ai carrément perdu le fil.

Bon tant pis.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 25 mai 2011

on ça y est, on n'est plus sidéré?



On a recouvré ses esprits?

Y a encore des miasmes de sidération dans les médias, mais bon bah c'est les médias que voulez-vous, pour eux c'est dur de lâcher un sujet comme ça et se rabattre sur la sécheresse ou le prix des fraises, je les imagine en conférence de rédaction:

"-Bon on a quoi aujourd'hui? C'en est où DSK? Elle est où Maryse Burgot? Coco tu me programmes un direct avec Maryse pour 13h t'es gentil tu me fais ça propre.

-Euuhhh...y a rien aujourd'hui sur DSK...Rien de nouveau quoi.

-Comment ça y a rien? C'est l'affaire de l'année et pour vous y a rien? Vous avez une fiche de paie à la fin du mois ou pas? Que ceux qui ont une fiche de paie mensuelle lèvent le doigt siouplé, nan c'est juste pour me rendre compte.

-Ben...y a rien de nouveau, il est retranché dans son appart', on ne va pas inventer tout de même.

-Il s'agit pas d'inventer, il s'agit d'in-for-mer! On doit cette info au public, c'est notre mission! C'est bien beau d'envoyer des tweets depuis la salle d'audience, mais ils sont où nos enquêteurs? Pas un qui n'ait trouvé le moindre gardien de parking qui aurait aperçu un jour DSK avec la braguette ouverte à la descente de sa limousine? Pas un qui n'ait eu l'idée d'aller filmer le placard à balais des femmes de ménage pour trouver des indices? Et la moquette de la chambre, vous n'êtes pas foutus de m'en récupérer trois fibres pour les montrer à la caméra? On n'est pas près de l'innocenter avec des bras cassés comme vous je vous l'dis! Et la bonniche, vous avez vérifié ses papiers auprès des services de l'immigration? Le public  a le droit à l'information bordel de merde, c'est la France qu'on attaque, qu'on salit, vous semblez l'oublier!

-Si tu veux j'ai un sujet béton sur les fraises. La gariguette. Trop de production d'un coup, les maraîchers qui pleurent, la concurrence espagnole tout ça.

-Des fraises, rhââââââ putaaaain!!! T'en as beaucoup comme ça des sujets sur les ploucs? On fait de l'information de qualité ici, tu crois que le bobo parisien y veut voir des paysans crottés au 13H? Et pourquoi pas des tracteurs ou des cochons tant que tu y es? On fait de l'info haut de gamme, la ménagère c'est bon pour la TNT, pour TF1, nous on vise le CSP+! A la rigueur, tu me trouves un maraîcher qui s'est fait enculer par DSK, là je prends d'accord! Sinon?

-Euhhh...Y a la sécheresse aussi, ça intéresse et inquiète vraiment les français tu sais.

-Les français? Quels français? Les bouseux du fin fond de la Corrèze c'est ça? Pour toi c'est ça la France? Mais vous vivez dans quel monde putain? Les gens y veulent du people, de l'argent, des stars, du cul, pas du Marcel de Brive-la-Gaillarde qui peine à arroser ses plantations de merde! Et elle est où la sécheresse tu peux me dire? Elle n'est pas remplie votre piscine dans votre résidence secondaire de la côte d'Azur peut-être? Vous manquez d'eau vous? Qu'est-ce que c'est que ces histoires à la con? Et si vous n'avez plus d'eau au robinet pour remplir la piscine, je vous rappelle que les bouteilles d'eau minérale c'est pas fait pour les chiens! Faut redescendre sur terre un peu hein! On est dans la vraie vie ici! Ceux qui veulent faire de l'info pour les bouseux, qu'ils aillent se faire embaucher chez Pernaut, on les retient pas! Sinon?

-Euhhh...quatre soldats de l'OTAN morts, tu prends?

-Tu rigoles ou quoi? Y a une guerre, y a des morts, ah la belle affaire! On fait pas d'omelette sans casser d'oeufs, et le combat du Bien contre le Mal mérite quelques sacrifices! L'Afghanistan c'est trèèès loin, et le français il veut savoir ce qu'ils se passe en France, il s'en fout de l'Afghanistan, il ne comprend rien aux enjeux géopolitiques, tu l'as vu défiler contre la guerre en Afghanistan toi?

-Les élections en Espagne et le mouvement de contestation?

-Ça intéresse qui ça? Les maçons portugais? Et puis y fait pas bon de parler de révolution, vous avez une bonne place au chaud, ça durera pas éternellement, faut pas donner de la place inconsidérée à la contestation, faut pas jouer le jeu de l'ultra-gauche anarchiste qui gangrène déjà internet ne l'oubliez pas! Et c'est pas l'ultra-gauche qui paiera vos traites de la Mercedes et les meilleures écoles pour vos gamins, mettez-vous ça en tête, vous voudriez voir votre pelouse écrasée par les chars russes vous?

-Fukushima? Y se passe des choses graves là-bas.

-Graves pour qui? Chez Fauchon y a pas pénurie de sushis que je sache, vous me faites bien rire chte jure! Fukushima c'est grave! Ah si remarque, tu peux me mettre une équipe pour interviewer Anne Lauvergeon qui nous expliquera que ça peut pas arriver chez nous, faudra qu'elle explique que les japonais font tellement de courbettes qu'ils n'ont pas vu les voyants rouges, c'est tout bête, c'est une bête catastrophe culturelle c'est tout. Rien de comparable ici. Chte donne une minute trente de reportage, pas plus. Bon y a rien de neuf du côté de New York? Maryse, elle est où Maryse? Qu'est-ce qu'elle fout putain?

-Il est une heure du matin là-bas, sûrement qu'elle se repose.

-Elle se repose??? Mais vous êtes journalistes ou vous bossez à la DDE? Je le crois pas! Et si Anne Sinclair décide de sortir pour acheter deux cheeseburgers, y a qui pour couvrir l'évènement? On laisse filer le scoop alors, c'est ça? C'est votre conception du journalisme ça?"


J'ai pas allumé la télé depuis trois jours.

Là j'exagère peut-être un peu le trait.

Quoique c'est pas sûr.

Read More
Commis par pow wow on mardi 24 mai 2011

Read More















Clique sur l'image si t'es un homme (si t'es une femme aussi)

Bon, j'ai raté la boucle d'oreille gauche, je le vois main'nant. Ça craint du boudin. Et le haut du visage est plus rouge-violet que le bas, c'est l'inverse du vigneron bourguignon.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 22 mai 2011











Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on jeudi 19 mai 2011

n dirait qu'ils se sont calmés.



Jusqu'à hier, c'est la ritournelle dont on aurait juré qu'ils étaient prêts à nous abreuver jusqu'à plus soif.

Eh oui, cette histoire est incroyable, ce ne peut être que le fait d'obscures forces maléfiques tapies dans l'ombre.

J'ai jamais autant entendu parler de la présomption d'innocence en trois jours. Avant, ça ne les effleurait pas plus que ça cette notion de la justice. Non. On peut pas dire que c'était un de leurs chevaux de bataille, ah ça non. Je ne parle pas d'un ancien ministre de l'intérieur qui déclarait devant les caméras que "l'assassin du préfet Érignac a été arrêté", non non, lui il est hors concours, il patine dans une autre catégorie, c'est le Candéloro du programme libre, le Zidane du hors-piste.

Disons qu'en trois jours, le directeur du FMI a tellement été présumé innocent sur nos chaînes de télé que les présumés journalistes (c'est vrai, n'allons pas trop vite en besogne concernant leurs compétences) et leurs copains politiques ont fini par échafauder une thèse pour expliquer à quel point tout ça est grotesque (on allait le dire).

Ce serait un complot, une machination.

Diabolique.

Certes.

Mais bon.

Je ne veux pas discuter pour envisager des pistes, je m'en fous, je fais simplement le constat qu'aujourd'hui on nous parle de complot. Et devinez qui nous disait, il y a peu, qui déplorait, à longueur d'antenne, en se lamentant ma bonne dame, que le moindre évènement médiatique donnait lieu, maintenant et tout de suite, à l'émergence de théories complotistes, chez la mégère de moins de cinquante ans, sur internet, les anonymes, la fange comme dit Elkabbach, les corbeaux comme dit un autre. Eh ben c'est les mêmes. A les entendre, le complot c'était l'apanage du beauf caché derrière son écran, jusque là.

Ça ne l'est plus depuis trois jours, c'est quasiment officiel.

La théorie du complot a gagné ses lettres de noblesse à la vitesse de la lumière. Soit le beauf n'est plus à l'heure où je vous parle et c'est une bonne nouvelle, soit la clique politico-médiatique s'est beaufisée à la même vitesse, peut-être même un peu plus vite, Einstein aurait pu nous dire, il est jamais là quand on a besoin de lui celui-là.

Mais a priori, on a quand même échappé au pire.

Complot contre DSK. Complot contre le FMI. Complot contre la France. D'accord ça c'est fait.

Mais jusqu'ici, on a quand même échappé au complot antisémite.

Je sais pas pourquoi, je sens qu'on y a échappé de peu. Que ça devait les démanger, de sortir l'arme nucléaire.

Non. Ouf.

Je finis juste en ayant encore en tête la phrase de l'ineffable Djac Langue lundi soir, qui pour résumer la situation, nous servit un magnifique:

"-Y a pas mort d'homme!", concernant les actes présumés.

Ah bon, c'était rien!

Ah d'accord!

On nous dit jamais rien aussi!

Read More
Commis par pow wow on mercredi 18 mai 2011











Oui je sais, y a des jours où je me foule pas c'est pas la peine de me le répéter, et d'une ça changera rien. Y a que un seul et d'une si j'veux. Prends ton mal en patience, ami lecteurtrice.

Read More
Commis par pow wow on mardi 17 mai 2011

Encore la petite Aimi. Je suis sûr que dans le ventre de sa mère, elle était déjà émouvante et prodigieuse. Moi pas. J'étais un enfant con. Je foutais mes doigts dans les prises de courant t'as qu'à voir. Y a pas de justice.

Read More

Cliquez sur l'image pour agrandir. Je précise avant de recevoir des protestations qu'il ne s'agit que d'humour, je ne présume pas DSK coupable pas plus que je ne le présume victime.

Read More
Commis par pow wow on lundi 16 mai 2011

Délassons-nous légèrement après l'actualité particulièrement lourde qu'on nous inflige.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 15 mai 2011

Non passe que moi j'ai un peu mal à la tête là, éventuellement.

Y a le billet des pucerons qui est remonté en doublant les deux derniers, oui alors oui bon ben oui c'est un concept finalement on peut pas dire, y a de l'idée  incontestablement hein, c'est du blogging aléatoire comme qui dirait, ça va ça vient,  ça monte ça descend, nan bon ben on va faire comme si de rien n'était, nan regardez pas, regardez ailleurs, sifflotez nonchalamment l'air de rien, nan tiens sinon ça va vous, à part ça? Et le petit, y fait ses dents?

Sinon j'ai une théorie mais ne l'ébruitez pas, il se pourrait que nous soyons au beau milieu d'une expérience de la Sihaillet consistant à expérimenter des techniques de désorientation poussées, il font ça très bien, au besoin venez visiter ce blog à l'avenir avec un masque et un tuba en cas de tentative de ouaterrebordingue, j'ai l'impression qu'on nous teste pour savoir si on a des liens avec Benneladenne.

Déjà ce matin j'ai eu une visite bizarre. Un mec avec une casquette et une camionnette jaune. Il voulait absolument me donner un paquet, alors que moi je lui avais rien donné, je me méfie de la générosité gratuite comme ça pour rien. Il voulait absolument me faire signer un papier alors comme je suis un malin j'ai signé wow pow pour brouiller les pistes. J'ai mis mon oreille sur le paquet, c'était une grenade. C'est ce que j'ai déduit à la vitesse de l'éclair. Parce qu'il n'y avait aucun bruit. Or une grenade non explosée ne fait strictement aucun bruit. J'ai lancé le paquet et je me suis barré en courant. Le mec de la Sihaillet s'est tiré en me traitant de connard. On a regardé toute la journée derrière la fenêtre pour voir si le paquet explosait. Les salauds, c'est un dispositif à retardement. Ça explosera sûrement demain. 

Ma femme m'a dit "t'en fais pas un peu trop avec ta parano à la con?"

Je lui ai dit "Nan, mais putain parle moins fort, y a des micros partout, et recharge-moi le fusil à pompe au lieu de dire des âneries!"

Ah la la, heureusement que j'ai la tête sur les épaules, moi.

Read More

e suis un monstre.



J'ai tué.

Froidement.

Méthodiquement.

Sans laisser aucune chance, ni aux femmes ni aux enfants.

Je suis sorti après manger, dans le jardin comme d'habitude, pour profiter de la douceur, pour jouer avec les clébards, pour me détendre, c'est la saison merveilleuse dans les jardins, bon y a l'été aussi comme saison merveilleuse mais moins, je mettrais merveilleux mais à surveiller dans la case saison merveilleuse pour l'été, une canicule, un truc comme ça et ça te démerveille vite fait la saison, bon en fait j'aime surtout le printemps et l'automne, j'aime la douceur et l'humidité, et les couleurs surtout. J'aime pas la chaleur écrasante, c'est écrasant, et chaud.

C'est peut-être d'avoir entendu les derniers développements de l'affaire Dupont de Ligonnès aux infos, les migrants tunisiens, les roms, je sais pas, ça a dû déclencher quelque chose en moi, des pulsions enfouies. Qui sortent d'un coup. Ça fait chpop! chpop! chpop! Tu les sens sortir chte jure. La seconde d'avant t'es un innocent aux mains pleines, la seconde d'après t'es un criminel qui va commettre des atrocités.

J'ai regardé des rosiers, ils étaient pourris de pucerons. Par centaines, par milliers, ils avaient émigré jusque chez moi, et c'est pas de l'immigration choisie, parce que je ne choisirais jamais les pucerons comme insectes. Ces parasites qui viennent sucer les boutons de roses des français, non merci. Des pucerons même pas de chez nous. J'imagine que les pucerons français sont bien roses avec les cuisses bien roses, là non, du puceron vert, pire, du puceron noir.

Angoisse.

La France n'a pas vocation à accueillir tous les pucerons du monde.

Mes rosiers, tu les aimes ou tu les quittes.

J'ai commis un ethnocide.

Pour ne pas utiliser d'insecticide, normalement j'utilise un mélange d'eau, d'huile et de savon, c'est hypra-efficace. Mais là j'avais pas fait ma préparation habituelle. J'y suis donc allé aux doigts. C'est-à-dire que je roule mes doigts délicatement autour des boutons de roses pour ne pas les abîmer, et ça écrabouille tous les pucerons. T'as les doigts tout jaunes. C'est là qu'on se rend compte que les pucerons sont tous frères, car verts ou noirs, ça fait les doigts jaunes et collants. 

Méditez là-dessus mes amis.

J'ai fait des ravages, des petites familles entières, cela dit on peut envisager ça sous l'angle de la délivrance pour eux, qui étaient sous le joug féroce d'une oligarchie régnante dans les jardins, celle des fourmis. Saloperies d'oligarques pourvus d'antennes avec un coude marqué et un pédoncule en forme de perle formé des premiers segments abdominaux (qui sont joints au thorax chez les guêpes).

J'ai fait mon Dupont de Ligonnès, puis je suis allé m'épancher sur des forums jardiniers intégristes, sous un pseudonyme évidemment, Poulet label rouge, pour confesser mon péché et dire mon repentir. Puis passe que y avait rien à la téloche aussi.

Puis je me suis imaginé l'espace d'un instant dans la peau d'un puceron.

Ils ont un drôle de destin.

Ils vivent en colonies serrées, ce sont des genres de sectes, des sectes d'insectes très fermées sur elles-mêmes, il n'est pas rare que lorsqu'on veut interroger un puceron qui vit en communauté dans les jardins d'un beau château du XVIII ème pour la télé, on se fait refouler jusqu'à la grille manu militari par les pucerons, qui ne possèdent pourtant pas de mains si on y réfléchit, c'est un comble. Peut-être qu'ils ont un livre, Le Livre, qui leur prédit un destin apocalyptique, comme nous. A chaque printemps, les prêtres de la communauté puceronne ressortent et refont leur éternel sermon aux hordes agglutinées sur les tiges nouvelles:

"-Mes biens chers frères, dans le livre de Blèklerok, chapitre 3 verset 25, il est dit:

Et ainsi les cieux s'obscurciront tout à coup car telle est la volonté de Blèklerok, de grands signes viendront dans le ciel, le peuple des pucerons connaîtra de grandes tribulations et il lui sera impossible de fuir et de s 'échapper car l'heure du jugement dernier aura sonné, et l'on songera alors à la vie dissolue qu'on aura eue, qui sirotant du nectar et qui forniquant à fond les manettes, mais il sera trop tard pour l'impie qui ne se sera pas repenti à temps, je vous le dis en vérité. Les gros doigts venus de l'espace s'abattront sur vous car la colère de Blèklerok est immense, ils écraseront contre les tiges hommes femmes et enfants sans distinction, car vous avez péché et c'est pas bien ça, nul ne pourra se soustraire au châtiment de Blèklerok, et les nations de pucerons s'effondreront les unes après les autres, et les souffrances seront immenses et l'on entendra les pleurs jusqu'au rosier suivant, l'espèce sera décimée et il sera temps de demander pardon à votre créateur qui a jadis sacrifié son fils pour vous dans un piège à limaces. Au troisième jour, lorsque les gros doigts de l'espace, tout jaunis de jus de nos frères se retireront dans les cieux, alors commencera un nouveau monde pour ceux que le grand Blèklerok aura choisi d'épargner, dans sa magnanime bonté.

-Il est encore temps mes bien chers frères, je vous le dis en vérité, repentez-vous!" 


C'est pas cool la vie d'un puceron, soit ils sont embrigadés dans des sectes apocalyptiques, soit ils deviennent esclaves des fourmis dès leur jeunesse.

C'est comme ça, c'est leur karma.

Y en a qui naissent tigres de Sibérie en Sibérie, y en a d'autres qui naissent pucerons sur mes rosiers en Rosiérie.

Les voies de la Nature sont impénétrables.

Chaque chose à sa place.

En même temps c'est bien foutu, parce que je me vois mal pulvériser de l'eau, du savon et de l'huile sur un tigre de Sibérie qui serait dans mes rosiers par exemple. Plutôt une 22 long rifle et de la chaux, comme De Ligonnès.

Peut-être qu'il a pris sa famille pour des pucerons.

L'est pas catholique le mec.

Read More
Commis par pow wow on samedi 14 mai 2011






Encore une photographiée chez ma mère. Elle est floue mais c'est normal, j'ai fait des photos floues. Cherchez pas.

C'est la première page d'un évangile de Saint Luc.

Oui ben eh aussi vous êtes marrants j'ai pas toujours le temps de préparer des trucs pour le blog alors paf, du coup.

Mais bon.

Cliquez quand même dessus si le coeur vous en dit.

Read More

Bon, comme vous l'avez sûrement vu, Blogger a chié dans la soupe depuis hier, un billet entier et des commentaires ont disparu, je m'en excuse bien entendu, on va attendre demain pour voir et je reposterai mon billet sur les pucerons si nécessaire.

En attendant, j'ai pris mes dispositions en cas de crash sévère pour que vous me retrouviez sur un autre blog au cas où, allez voir les explications dans l'onglet PIMPON.

En cas de crash sévère chez blogger, je vous demande de ne pas paniquer, sous aucun prétexte, et de vous rendre deux par deux en rang devant la mairie de votre village, là un autobus viendra vous chercher, du personnel habilité de la Sécurité Civile vous distribuera couvertures, pastilles d'iode, masques à gaz, préservatifs et soupe chaude, et vous serez conduits sur le blog de secours où une cellule de soutien psychologique vous prendra en charge.

Prenez avec vous le strict minimum, ne vous encombrez pas d'objets lourds comme des parpaings ou des enclumes par exemple ou d'objets encombrants comme une chaudière ou une baignoire, privilégiez plutôt les vêtements légers et même très très légers pour les dames et demoiselles, une nuisette suffisant  largement à notre bonheur votre confort .


En plus t'as vu, j'ai rajouté des boutons de partage, oui là à droite oui voilàààà c'est çaaaa.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 13 mai 2011


                                           Cliquez sur l'image si ça vous tente

Read More
Commis par pow wow on mardi 10 mai 2011










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on lundi 9 mai 2011

Read More

En cherchant hier dans Google "photo noir et blanc" (pour qu'il n'y ait pas méprise sur mes intentions hein j'vous connois bande de petits salopiots) , je tombe sur le "blog" d'une petite jeune fille très jolie habitant à Paris (je ne donne pas l'adresse car j'ignore si j'en ai le droit, faut se méfier à ce qui touche les (très) jeunes vous en conviendrez). Bon c'est pas un drame jusque là.

Un coup elle dit avoir 18 ans, un coup elle dit avoir 21 ans. Alors qu'elle a plutôt dans les 16-17 ans en fait, mais bon, on s'en fout remarque.

Là où ça se corse, c'est qu'elle dit:

Bonjour a tous je m'appelle c... j'ai 18 ans et j'ai un petit t'ami que j'aime plus au monde c mon air mon oxyène l'etes le plus merveilleux au monde je t'aime f...

Ouille.

Déjà là ça fait mal aux yeux.

Ensuite en-dessous est marqué "elle recherche un garçon".

Aïe.

F..., va falloir te faire une raison vieux, t'es "l'etes le plus merveilleux" mais elle en cherche un autre plusse merveilleux que toi, pan dans ta gueule!

Mais là où je me pose des questions, c'est que son blog (style skyrock) comporte huit pages, environ trente-cinq photos d'elle, que des photos d'elle, et j'ai compté, il y a marqué "MOI" 113 fois. Sur huit pages. J'ai compté parce que ça saute aux yeux tout de même. Moi moi moi moi.

Moi sexy. Moi contre le mur. Moi à côté de ma porte de chambre. Moi et une copine (même pas le prénom de la cop'). Moi et mon soda (sic). Montage de moi. Moi sur le balçon (sic). Moi qui fait une pose. Moi qui regarde par la fenetre. Moi qui sourit. Moi habiller en blanc. Moi moi moi. Moi moi moi moi.

Et le "qu'en penser vous" à chaque photo...

Y a quelques commentaires, pas beaucoup, du genre "c'est quoi la taille de tes seins"...

J'avoue que j'oscille entre fou-rire et consternation.

Ce que j'en pense ma pépette de toi, de tes photos et de ton gros problème d'ego?

Ben...je pense qu'on est dans la merde, globalement, tu vois. Quand on voit ce qu'on voit. Et accessoirement, là tout de suite, je crois avoir bien élevé mes enfants, mais je me demande si on les a taillés pour ce monde-là, s'il ne vont pas être en complet décalage dans leur époque, et là du coup, en te voyant et en te lisant toi toi toi toi, je me pose beaucoup de questions, merde, je flippe un peu même, pour eux.

Qu'en penser vous, vous?

Read More
Commis par pow wow on dimanche 8 mai 2011

'homme a la mémoire courte.



En plus le temps s'accélère.

Il n'est pas rare aujourd'hui qu'on vous regarde avec des yeux ronds, écarquillés, incrédules, lorsque vous dites que vous n'avez pas de portable. Au choix, vous avez soit l'allure du mec qui voyage dans le temps et qui débarque direct du moyen-âge, ou un genre d'hibernatus qui vient de se réveiller, soit on se demande si vous n'êtes pas un gangster ou un Benne Ladenne qui ne veut pas se faire repérer par les satellites, en tous cas vous n'êtes pas comme tout le monde.

Ça tombe bien, je suis pas comme tout le monde.

Pourquoi j'en n'ai pas, pour plein de raisons. Parce que tout le monde en a un déjà. Parce que j'en ai eu y a dix ans, que ça sonnait tout le temps et que ça a fini par me gonfler sévère. Parce que y a rien qui m'horripile plus que quand ça sonne et que je suis au volant, ou que ça sonne quand vous êtes en affaires et que votre interlocuteur décroche et commence à bavarder avec un inconnu comme si vous n'existiez plus. Ou que ça sonne au cinéma et que le mec se lâche tout fort, comme ceux qui gueulent dans le train. Parce que c'est un instrument qui rend impoli. Parce qu'il n'y a plus que toi qui compte, les autres tu t'en fous, rien n'est plus important que celui qui t'appelle pour te dire de ramener du lait. Parce que c'est une entrave à ma liberté. Parce qu'on n'a aucun recul sur les effets de son utilisation et que des études existent sur sa potentielle nocivité. Parce que j'aime le calme et que je déteste le téléphone. Et pour emmerder ceux que ça dérange.

Tout ça fait d'excellentes raisons de s'en passer, et croyez-moi sur parole, le stress diminue de beaucoup.

Mais ça donne lieu à des conversations bien singulières au quotidien, tant il est implanté maintenant profondément dans l'inconscient collectif que tout le monde a un portable et qu'on ne peut s'en passer et qu'on en a quasiment toujours eu un. C'est définitif.

Parfois on se marre bien, quand on me demande:

"-C'est quoi votre portable?

-Un Asus 17 pouces avec quatre heures d'autonomie.

-Non votre téléphone portable, c'est quoi le numéro?

-Vous voulez dire mon terminal mobile de radiocommunication téléphonique?"


Là le mec vous regarde bizarre en se disant "merde, c'est un chieur çui-là".

"-Oui, votre numéro de téléphone portable.

-Sûrement un 06 quelque chose j'imagine.

-Comment ça sûrement, vous ne le connaissez pas?

-Ben non, je vois pas comment je pourrais le connaître.

-Ah bon et comment font les autres alors? Ils ne connaissent pas leur numéro non plus? Si personne connaissait son numéro ma parole ce serait simple!

-J'en sais rien, en tous cas moi j'ai pas de portable, c'est pour ça que je connais pas le numéro. Mais j'imagine que ça commencerait par 06 sinon.

-Vous n'avez pas de portable????

-Ben non, ça pose un problème?

-Non je...mais pourquoi?

-Pourquoi quoi?

-Pourquoi vous n'avez pas de portable?

-Ben passe que j'ai pas envie. Ça m'asservit.

-Ah ben vous voyez, ça vous a servi, vous le reconnaissez.

-Ah ouais d'accord, laisse tomber (connard).

-Mais...comment vous faites?

-Pour?

-Ben pour appeler quelqu'un, ou pour qu'on vous appelle?

-Ben...je téléphone, ou j'attends qu'on m'appelle, c'est selon. Au téléphone. Je décroche, je fais un numéro, eh ben ça marche neuf fois sur dix, je parle à quelqu'un à l'autre bout. Incroyable non?

-Oui chez vous d'accord, avec un filaire. Mais si on doit vous appeler d'urgence ou au travail?

-Ben on appelle d'urgence à mon travail. Sinon on m'appelle d'urgence chez moi. Si c'est urgent je décroche toujours.

-Mais? Si vous n'êtes pas là? Le répondeur c'est pas l'idéal si on doit vous joindre d'urgence!

-Je suis d'accord avec vous, c'est bien pour ça que j'en n'ai pas non plus.

-Ben alors???

-Ben alors quoi?

-Comment on fait pour vous prévenir?

-Ben on me rappelle en urgence mais plus tard. Et si c'est très très très urgent, après y a la Poste.

-Vous vous foutez de moi hein?

-Ça fait dix minutes que vous me posez des questions stupidissimes.

-Vous z'êtes pas comme tout l'monde hein?

-C'est ce que je me tue à vous dire (connard)."


Le temps rétrécit, la mémoire raccourcit.

Saloperies de poissons rouges.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 6 mai 2011

Je m'en voudrais de vous faire passer à côté du génial travail d' Al Farrow , un sculpteur américain qui réalise des sculptures sculptées, notamment ces reliquaires fabriqués avec des armes, pièces d'armes et munitions, c'est génial. Je sais, je trouve tout génial mais c'est génial c'est pour ça. Ces sculptures sont dans l'onglet "reliquaries".

Cliquez sur les images pour agrandir, as usual.





















































































Et me sortez pas encore le couplet de l'émotion toussa (où callé l'émotion pow wow, dis hein?) sinon je sors du blog et j'vais t'en donner de l'émotion moi à grands coups de pompe dans le cul, t'es prévenu.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 5 mai 2011

Read More

on ben ça se termine comme ça alors cette histoire?



On le fout à la baille l'épouvantail et basta?

On n'a même plus un commandant Cousteau - paix à son âme et à son bonnet miraculeux de laine tricotée qui n'a jamais rétréci malgré les milliards de mètres cube d'eau qu'il a cotoyés, encore un miracle de Jean-Paul II - qui pourra aller filmer son évolution (au noyé) sous l'eau, au fil des ans, voir s'il est devenu un récif à coraux, non, pas un récif à corans, ça n'existe pas, lisez bien. 

Voir s'il deviendra une cachette à crevettes, un repaire à (Mollah) homard (et non pas le "Mollar Oma" comme disait ce crétin de Jean-Pierre Pernaut - véridique - aux premières heures post-attentats du 11 septembre). Non. Il est bien révolu, ce temps-là, où l'on regardait en famille et sans honte, le dimanche, le commandant avec son bout rouge sur la tête se faire une bonne pipe à sa remontée sur la Calypso. Ambiance virile et macho. Tous ces corps masculins dénudés au soleil, luisant de sueur et de désir et d'eau de mer un peu quand même, tous ces torses velus, tous ces poils, c'était le bon temps du Peuple du village qui chantait à la radio Ouaille hamessiyet.

Nicolas Mulot, c'est plus possible non plus, occupé qu'il est à défendre la candidature Rhône-Poulenc-EDF-TF1 pour la prochaine présidence de la république. Dommage. Il aurait pu nous faire une séquence frisson-émotion-décomposition, je vois bien la scène. 

Il arrive à toute berzingue dans son ULM électrique en amidon de maïs à piles Duracell bios, on voit la mer à perte de vue, les reflets du soleil qui dansent à la surface de l'eau, ça fait comme des diamants qui scintillent comme des diamants, c'est bô, c'est magnifiquement joli, c'est superbement pas mal, quelques poulets label rouge escortent le frêle aéronef pendant un temps, comme un vol d'oies sauvages sauf que c'est des poulets label rouge c'est comme ça c'est moi qui fais la scène, il atterrit sur la mer (y a un verbe pour ça mais il m'échappe) parce que sous son ULM électrique en amidon de maïs à piles Duracell bios, y a des boudins gonflés au pet naturel de vache du Limousin pour atterrir sur l'eau (mais si, cherchez avec moi). Là il rejoint Laurent Ballesta, biologiste marin spécialiste de la flore et de la faune endémique des vieux islamistes radicaux reconvertis en récifs à coraux, tous deux chaussent leur combinaison de plongée bio en pneus recyclés véritables, vérifient leur bouteilles d'air recyclé (attention à ne pas se tromper avec les bouteilles de pet naturel de vache du Limousin), ils plongent, des myriades de bulles qui scintillent dans l'eau, c'est bô, c'est magnifiquement joli, c'est superbement pas mal. Séquence émotion-frisson, shhhhh shhhhh shhhhh (respiration bio) bllblbl bbllllb  bllblblbl (bulles bios), et là c'est la pub.

Nicolas Mulot = dépaysement = consommateur détendu = cerveau disponible = Coca mac Do Peugeot Éden chouldères Carrefour Vizirette Vache Kiri Tampax Madrange.

C'est pas possible d'arrêter un soap qui dure depuis dix ans comme ça, y a des sommes colossales en jeu.

C'est pas bon pour le biznesse.

Comme Les gueux de l'amour, ça dure, ça dure, c'est dur, mais ça dure.

Ma frangine, y a quinze-vingt ans je sais pu, nous racontant succinctement les derniers développements de sa série préférée, Dynastie, à la belle époque des filles avec des permanentes bouclées de 80 cm de diamètre comme nous avons tous rêvé d'avoir un jour pour être à la mode, mais si ne nous le cachons pas, juste avant la coupe mulet, mais si mais si faites pas ceux qui regardent ailleurs l'air pas concerné du tout (oui oui, avec les survêt's fluos, voilààà ça revient hein?), oui donc, y avait tellement de rebondissements dans sa série et tellement qu'y z'étaient à court d'idées sûrement, que ça commençait à flirter avec des histoires d'extra-terrestres dans leur soap à la con (pléonasme).

Voilà, c'était peut-être de la dernière crétinerie, mais on n'abandonnait pas le filon comme ça, on persévérait.

Ma mère me disait "faut persévérer dans la vie". Elle me disait aussi "enlève tes doigts de ton nez" ou "tu peux me dire ce que c'est que ces bouquins avec des filles à poil espèce de saloperie de petit saligaud?" mais c'est juste des exemples comme ça, faut pas généraliser.

Eh bien rassurez-vous cher conso-mateur, la saison 10 de Benne Ladenne s'achève dans un certain suspense, on pense la série terminée, on ferme le gaz on plie les gaules, eh bien non je vous le dis en vérité, la série ne s'arrêtera pas comme ça, faut dire qu'on s'était un peu assoupi et que même des fois on allait zapper ailleurs pour tromper notre ennui, c'est comme ça qu'on a connu le Loft.

Misère.

Benne Ladenne est dangereux car il est vivant. C'est le synopsis. A la base.

Pan pan et couic, du coup.

Benne Ladenne est dangereux car il est mort. Ah d'accord. C'est le nouveau synopsis.

Il était là, caché mais vivant, il nous faisait peur. Va-t-il venir mettre des bombes nucléaires dans ma boîtolette ce sapajou enturbanné? Ça participait du suspense mais à force on n'y croyait plus. 3256ème jour, toujours pas de bombe bactériologique sur mon paillasson, rien non plus sous le pot de géranium. Pourtant j'ai peur, il devrait le sentir le bougre et venir pour attenter. C'est son boulot merde.

Il n'est plus là, caché mais mort, il va nous faire encore plusse peur selon les meilleurs spécialistes. Car son ombre plane, derrière lui il y a foultitude de petits Benne Ladenne élevés au grain, et il est fort probable qu'on tente d'attenter encore plus et que le monde se voile d'une burqa noire à la télé dans les jités, ça c'est leur truc à la télé, c'est des couillons ils disent tous la même chose, on dirait qu'ils y croient.

Dans les années 80, y avait les soviétiques, y nous faisaient baliser avec leurs gros missiles intercontinentaux SS-20, on n'avait jamais vu des suppositoires nucléaires aussi gros, et on imaginait l'hiver nucléaire, après le désatre, tout gris partout, un avenir gris. Mais les soviétiques ont atterri sur la planète libérale, finalement, c'était pas prévu, mais y z'ont eu une avarie, y z'ont dû redescendre sur Terre. Avec la burqa noire planétaire, on imagine maintenant l'hiver islamiste, après le désatre, tout noir partout, un avenir noir. Et noir c'est noir. C'est pour ça qu'on doit être gentils et se mettre en rangs, parce que ça va être tout noir. Alors ils vont mettre des policiers partout parce que le policier ça protège du noir. Les caméras ça protège du noir aussi. Se taire et obéir ça protège du noir. Un jour ils nous mettront dans des camps pour nous protéger du noir. J'ai confiance, ils nous protègent parce qu'ils ont bon fond, c'est certain.

C'est la onzième saison qui démarre.

C'est peut-être la dernière après tout.

Même les meilleures choses ont une fin.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 4 mai 2011

Cliquez sur l'image pour agrandir


Read More

Read More

Elle est belle leur "justice".

Évidemment, dans une démocratie irréprochable, on ne se serait tout d'abord pas compromis avec lui pour combattre d'autres ennemis, en Afghanistan, dans les années 80. L'origine du mal. Les gens armés et les guerriers ne sont pas fréquentables. Dans une démocratie irréprochable, on n'envahit pas deux pays dans lesquels on fait des dizaines ou des centaines de milliers de morts, avec femmes et enfants, sous un déluge de bombes, pour traquer la bête ou ses supposés suppôts. Dans une démocratie irréprochable, on fait une enquête irréprochable sur une tragédie survenue sur son sol et regardée en direct par la planète entière. Dans une démocratie irréprochable qui dispose de moyens militaires en masse et de haute technologie permettant la neutralisation d'un méchant et de ses sbires, des moyens paralysants, incapacitants, assourdissants ou aveuglants, on s'acharne à capturer le méchant pour le traduire devant un tribunal, pas à l'assassiner et à le jeter à la flotte.

Dans la télé aujourd'hui, on nous sort la "liesse" devant la maison blanche ou sur Ground Zero, les petits drapeaux américains qui frétillent, c'est la fête populaire, et le large sourire de Maryse Burgot sur France3 qui rappelle le désormais nouvel élément consacré de langage "justice est faite", à la face du téléspectateur incrédule que je suis, sans parler de Juppé qui dit que c'est une victoire pour toutes les démocraties du monde. Pas moins.

C'est en tous cas un beau coup électoraliste pour Obama, qui mérite de plus en plus son prix Nobel de la pax americana.

Quand l'Humanité fait un grand pas, y a toujours une merde en-dessous pour l'accueillir!

Congrètioulècheunnes!

Read More
Commis par pow wow on lundi 2 mai 2011
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif