De l'année.


2020.


Aaah elle nous a bien fait chier cette année hein.


Par exemple je me souviens, au mois de juin, j'ai eu des problèmes de tondeuse. 


À gazon.


Lorsqu'au printemps -car ici il est question du printemps je ne te le cache pas-, le gazon de la pelouse herbacée devient si haut que cela en devient dangereux, le gazon de la pelouse herbacée haute recèle des dangers par nature, par exemple c'est souvent dans les herbes hautes que se cache le tigre du Bengale, et cela fait que beaucoup de bungalows, les habitants du Bengale, se font attaquer, par surprise, ou par un tigre, comme décrit ci-avant, alors qu'ils cheminent à pied de manière très douce avec une démarche chaloupée qui convient bien à tout oeil averti qui possède un solide sens de l'esthétique.


C'est mon cas.


Pour l'esthétique.


J'aime tellement l'esthétique que j'aurais pu travailler dans un salon uniquement dévolu à cette noble activité.


Et je me serais appelée Cindy.


-Tiens Cindy, tu fais les soins du visage de Madame Michu s'il te plaît.


Ça c'est tout moi. Je me reconnais parfaitement dans ce portrait acéré et sans concession. Les soins du visage. Madame Michu. Tout le tintouin.


Ah non voilà c'est ça, les habitants du Bengale, quand ils se promènent, n'ont pas une démarche chaloupée, c'est pas le mot que je cherchais, mais une démarche nonchalante.


Voilà c'est ça. Une démarche nonchalante.


Proche du je-m'en-foutisme.


Limite rien à branler. 


Tu sais j'ai vu un document sur le Bengale, c'était dans la fameuse série "Des trains pas comme les autres", et en fait non, je viens de regarder sur youtube, c'était pas au Bengale c'était en Suisse.


C'est vachement joli. La Suisse.


C'est pour ça que j'avais pas compris dans un premier temps, d'entendre les habitants du Bengale parler avec un très fort accent du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures.


Je m'étais donc ouvert en toute franchise, sans tabou, de ce problème sur des forums -en vrai on dit des fora quand on veut se la péter, ça vient du latin, singulier en um et pluriel en a, un rectum des recta, un scrotum des scrota, un aluminium des aluminia etc.- et personne n'avait su me renseigner. Tu sais c'est pas des flèches sur les forums. Les fora. 


Je viens de regarder des habitants du Bengale dans google images, ça ressemble pas du tout à des habitants, mais plutôt à des petites maisons, c'est très bizarre.


Elle marchait plus.


La tondeuse.


Je suis allé voir Dame pow wow, qui n'est pas spécialement spécialiste en la matière tu imagines bien, mais qui a un avis sur tout. Tu sais ça, ça m'énerve hein. 


Elle a allégué sans attendre et de manière absolument péremptoire, et pourtant tout à fait légère à mon endroit, avec, comme les avocats véreux, moult gestuelle ample et effets de manches comme pour appuyer une démonstration faiblarde sur le fond mais d'apparence solide, du vent quoi, du pipeau, de la pipe comme on dit dans notre jargon; et surtout comme si je n'y connaissais rien (ça c'est le plus gonflé), comme si je ne bitais rien à rien, comme si j'étais une sorte de raté de l'évolution, elle a donc allégué sans coup férir qu'il pouvait s'agir, éventuellement, d'une rupture technique d'approvisionnement en solution liquide carburesque combustiblement fossile, entraînant par là même l'arrêt inopiné de la structure mécanique motrice, et ce faisant, en terme de conséquence comme qui dirait, une inaction certaine du processus pétaradant et donc l'arrêt complet de l'engin autotracté. 


La vache, j'étais sur le cul.


Évidemment, sûr de mon fait et l'air narquois, comme à l'accoutumée diraient certains que l'on s'abstiendra bien sûr de nommer par simple charité chrétienne, j'allai prestement et sans attendre vérifier ces piteuses allégations pour mettre à bas et ruiner tout de go sa fumeuse théorie, afin de rembarrer l'autoproclamée impétrante effrontée sus-mentionnée.


Bon, je change de sujet. Non par embarras, mais parce qu'il faut qu'on avance. C'est pas le tout.


Les soignants.


Le formidable travail des soignants.


Tu sais je peux en parler. Ils m'ont sauvé.


Je vais pas te mentir, je me souviens comme si c'était hier, en 1898, quand j'avais six ans, que je travaillais à la mine, un jour je me suis mis à cracher tout noir. Le noir c'est beau mais ça va pas avec tout, et encore faut-il qu'il s'agisse d'un noir profond. Ma mère affolée -elle s'affolait pour un rien- a appelé le SAMU avec un Toyota jaune -je m'en souviendrai toujours-, et j'ai vu le médecin du Samu, type impeccable, très professionnel, blouse blanche immaculée, gants de latex à la mode, qui m'a dit tout de go:


-Monsieur, vous avez ce que l'on appelle dans notre jargon la silicose, et si on ne vous greffe pas des poumons tout de suite, vous allez mourir et vous ne pourrez plus jamais travailler à la mine.


Je suis parti à l'hôpital, j'ai passé un scanner et l'on m'a confirmé, par le biais de la parole articulée autant que par la vision de photos de moi-même découpé en tranches de saucisson, que deux de mes poumons ne fonctionnaient plus. 


Eh bien tu me croiras si tu veux, trois semaines plus tard, ils m'ont greffé en urgence absolue des nouveaux poumons tout neufs. Trois. Deux pour le tout venant et un de secours. 


Les soignants ont fait un travail formidable en 2020.


Mieux que les autres années.


Les autres années ils se laissaient un peu aller, à l'hôpital lorsqu'ils te faisaient une prise de sang, clope à la bouche, doigts dans le slip à se gratter le cul, tu sais on disait rien mais on était à deux doigts de se la faire soi-même sa prise de sang, on est des gentils mais il y a un respect à avoir, à un moment donné.


Tout ça pour dire notre reconnaissance aux soignants qui ont bien galéré pour traiter cette épidémie de rhume, et l'on espère que les gouvernements prendront vraiment les choses en main et nous distribueront enfin des mouchoirs en papier pour cette année 2021. 


Prenez soin de vous, et arrêtez de sortir de chez vous sinon vous allez mourir, arrêtez de manger sinon vous allez mourir, et arrêtez de respirer sinon vous allez mourir.  


Allez en paix mes amis et profitez bien de vos derniers instants.


Commis par pow wow on jeudi 31 décembre 2020
categories: | edit post

6 réactions disproportionnées

  1. Anonyme Says:
  2. bonne année Mister Pow (et surtout à la tondeuse )

     
  3. Anonyme Says:
  4. Âne oh nime = sgd

     
  5. pow Says:
  6. Bonne année 2021 à toi aussi chère SGD, que cette année soit douce pour toi!

     
  7. "rupture technique d'approvisionnement en solution liquide carburesque combustiblement fossile" ....
    Celle-là je ne l'ai pas vu venir.
    on est le 5 Janvier et comme google est un peu à la traîne, c'est par hasard que j'ai vu, oh surprise!, un nouveau billet apparaître sur ce blog franc-maçon.
    Ça tombe plutôt bien, j'étais sur le point de fermer la boutique. Bon, je reste encore une demie heure histoire de dire que je suis là au cas où un client retardataire viendrait à passer.
    J'en profite que le micro m'a été donné pour te souhaiter le plus du plus du meilleur pour l'année qui vient. Compteurs à zéro, reset, reboot mode sans échec, touche F11, Alt+Ctrl Supp.
    Très bonne année l'ami.

    PS : qu'en est-il de la tondeuse alors?
    Qui tu sais.

     
  8. pow Says:
  9. @Bruno Oublie la tondeuse, c'est un non-évènement. Je me souviens, quand j'avais dix ans, il m'est arrivé un sacré truc. Du moins le croyais-je. Quand tu es petit chaque truc te paraît être un évènement. En soi c'est vrai, mais intrinsèquement c'est faux. C'est indubitablement faux. On ne nous dit pas tout, surtout quand on nous dit rien. C'est flagrant. Quand j'étais petit, j'étais flagrant. C'est comme marrant, mais avec un drapeau. On a beau dire, mais les saucisses c'est bon. Surtout quand on les fait cuire.

     
  10. sakib Says:
  11. Hi thanks for sharing nice information.
    if you are lookingpersonal trainer
    visit my site.

     
.
Fourni par Blogger.

RÉALISER UNE DONATION

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.