Voici venu le temps de répondre au courrier que je reçois quotidiennement, que vous m'expédiez par centaines de milliards depuis tous les coins de la galaxie, et ce depuis des années.




Bonjour,

Je m'appelle Nadine, j'ai 29 ans et je suis patineuse sur pneus à la Foire de Tourcoing pour le compte d'une grande multinationale cubaine spécialisée dans la filtration de nouilles au gluten, je lis votre blog depuis au moins dix ans, il m'apporte bien-être et réconfort en toutes circonstances, et je me suis décidée à vous écrire car j'ai un problème. Voilà, il y a cinq ans, dans une soirée au mois de novembre, alors que je vendais pour le compte de ma société des gaufres au beurre de pétoncles lors d'une réunion Tupperware à Chamonix-sur-Seine, j'ai rencontré un garçon, Antoine-Hyppolite, jeune Trouveur en physique des matelas au CNRS, et j'ai eu le coup de foudre. Son père était représentant en chalutiers d'ornement au Luxembourg et sa mère avait fait 3 accidents vasculaires cérébraux, dont deux avec mention très bien. J'ai tout de suite senti que le courant passait entre nous, je lui ai donc envoyé une lettre recommandée pour lui demander de sortir avec moi, ce qu'il a accepté. Tout s'est très bien passé et nous avons vécu des moments de bonheur intense pendant 8 mois, jusqu'à ce que j'apprenne un jour par hasard qu'il avait une tante italienne qui cuisinait le risotto avec une poêle en sapin des Landes ayant appartenu à l'Archiduc François-Ferdinand d'Autriche. Malgré que je lui aie mis plusieurs fois les preuves sous le nez, il nie farouchement et m'accuse à mon tour de faire une collection de parcmètres à gaz dans son dos. Notre relation s'est fortement dégradée et depuis, le facteur a changé et nous recevons le courrier plus tard qu'avant. À la lecture de tout ceci, ma question est la suivante: Vais-je gagner au loto si je valide mes bulletins chez un buraliste atteint de sclérose en plaques, sachant que ces plaques font 1.50m X 0.75m et qu'elles sont stockées dans son garage sur des palettes consignées?

Chère Nadine,

Mon blog est à votre disposition, votre problème est épineux certes, et je vous remercie d'y contribuer. Vous ne précisez pas, dans votre gentil courrier, si le père d'Antoine-Hyppolite est titulaire d'un permis de chasse ou non. C'est important car votre situation n'est pas la même selon qu'on chasse le gibier d'eau dans de l'eau plate ou dans de l'eau gazeuse, la règlementation européenne a changé depuis peu et il convient de s'y conformer sous peine de forte amende. Je vous dirais simplement, pour dénouer cette angoisse qui est la vôtre manifestement, que la solution pourrait consister en un premier temps en l'adhésion à une association de marbriers-plâtriers urophiles, car les associations de ce type peuvent avoir de très grosses réductions sur les places de cinéma. L'inscription dans une école de samba pourrait aussi vous aider à surmonter votre timidité maladive et vous redonner espoir et confiance en vous, ce que les toréros afghans nomment "la esperanza y confianza para la timididad maladiva", selon les textes sacrés encore en vigueur. Vous pouvez aussi essayer l'acupuncture sur un marché médiéval en buvant du vin chaud, ou tout simplement relire les aventures de Tom Sawyer au Mexique éditées sur des draps de coton blancs en vente à la Roudoute au prix de 19 euros la paire avec envoi sous 24H sous réserve d'acceptation du dossier.

Amicalement,

  •  

Cher pow wow,

J'ai 48 ans, bientôt 52, je m'appelle Jean-Chrisostome et je suis soudeur-luthier chez Cofinouga Assurances depuis 18 ans, bientôt 22. Avant ma profession de soudeur-luthier, j'étais dentiste itinérant dans les jardins du château de Versailles, mais une vilaine crise d'urticaire m'a fermé les portes de ce noble métier à tout jamais, et même après. Depuis j'ai sombré dans la boisson, je bois environ 1L d'eau minérale par jour. Ma femme est partie de la maison avec les enfants pour s'installer dans le garage, si bien que je ne vois plus mes enfants que lorsque je sors la voiture. Avant nous avions des projets avec ma femme, nous projetions par exemple d'acheter un nouveau paillasson pour remplacer l'ancien ou d'aller mettre de l'essence dans la voiture, mais ces projets sont tous tombés à l'eau. Après consultation et avis de mon médecin, j'ai tenté de me suicider avec une tarte aux anchoix périmée, j'étais très déprimé et très fatigué, et j'ai raté mon suicide car je n'ai pas réussi à ouvrir l'emballage de la tarte aux anchoix à cause de la fatigue. J'aimerais beaucoup remonter la pente mais je n'habite pas la montagne, que faire dans ma situation?

Cher Jean-Chrisostome,


Votre courrier m'a beaucoup touché et j'ai même arrêté de faire caca tout net en vous lisant, tellement j'étais ému. Certes votre situation est difficile, mais vous allez rebondir comme n'importe laquelle des personnes dans votre situation présentant un peu de volonté le ferait, sinon c'est qu'on est une lopette, un raté, une merde bonne pour la déchèterie, un rebut de l'humanité bon à foutre aux ordures; ne perdez donc pas espoir ni confiance même si l'on sent que vous êtes au bout du rouleau. Sortez, amusez-vous, débouchez une bonne bouteille de vin plutôt qu'une bonne bouteille de gaz, repensez à toutes ces belles années passées avec votre femme, passez-vous vos vieux films de vacances, profitez de tous ces bons souvenirs pour conjurer les années noires qui vous attendent. C'est toujours le premier pas qui coûte, et lorsqu'on est au bord du précipice, faire le premier pas dans la bonne direction met souvent fin à tous ses problèmes. Un peu de courage Jean-Chrisostome !

Amicalement,

  •  

Bonjour Monsieur pow wow,

Je écris vous car j'ai problèmes. Je roumain, je nommer Pavel, je 44 ans, je 7 enfants et je vivre caravane près périphérique. Je pas travail, travail difficile trouver avec police toujours attraper, toujours frapper, toujours prison pour pas travail. Situation moi difficile, pas papiers, préfecture pas donner papier pourtant déposer demande asile conforme, moi très misère pas pouvoir nourrir enfants, moi malade tuberculose, moi pas pouvoir hôpital, hôpital police arrêté, très dur France pouvoir manger et soigner, tu pouvoir aider téléphoner préfecture pour dire moi gentil? Tu parlé facile moi pas comprendre bien français pas difficile parler s'il vous plaît pitié.

Cher Pavel,


Qu'ouïs-je ! Qu'entends-je ! Que ne me dis-tu là Pavel ! Rassure-toi, je ne vais point t'abreuver ni t'estourbir de formules absconses, de termes superfétatoires ainsi que de circonlocutions abstraites, de charabia et d'embrouillamini disgracieux, parsembleu ! J'entends bien ici ta doulce complainte mon bon ami, bien vaigniez ici chez le damelot de ces lieux, te voilà en cestes endroit parvenu, t'enquérant que mon bon vouloir estoit à bon escient employé pour soulager moultes épines en tes pieds fichées gent damoiseau, que se puisse épancher par ma dextre main ta faim d'un brouet apétissant par toi mérité. Certes, les hommes du prévôt estoient des maroufles, des gens de pacotille tourmentant les jouvenceaux et leurs damoiselles de par eux mariés aux icelles, mais sache cher Pavel que de ta situation lacrimable je n'en puis ni ho ni jo.

Amicalement,

Cherchez pas les commentaires à droite du blog, ils ont disparu, leur saloperie de widget de merde ne fonctionne plus.

Commis par pow wow on mercredi 28 novembre 2012

6 réactions disproportionnées

  1. Anonyme Says:
  2. J'ai failli mourir de rire en lisant ce courrier des lecteurs ! Mais puisque j'ai survécu, je vous remercie pour l'excellent moment que j'ai passé à vous lire.

     
  3. AARGHHH!! J'ajouterais même : Whaoww! comme disent les djeunes.
    Jubilation superfétatoire et expectorations explétives.

     
  4. Et nous alors, on sent le pâté ? nos commentaires ne méritent pas autant d'attention que ces lecteurs/lectrices qui, eux, ont droit à des réponses soignées, circonstanciées, travaillées, réfléchies jusques dans les détails les plus intimes ?

    Ou bien alors c'est qu'ils n'ont peut-être pas de réelle réalité autre que virtuelle et dans ce cas on peut effectivement tout imaginer et, pourquoi pas, tout accepter ?

    Y compris une réponse de notre hôte en 140 caractères maxi. Comme dab' quoi !

    Allez, sans rancune aucune !

    ;-)

     
  5. Véro Says:
  6. Au nom de tous les Nadine, Jean-Chrisostome et Pavel de France et de Navarre, je m'insurge ! On vous conspue ! On vous spolie ! L'heure est grave ! Rebiffez-vous ! Fichtre. Diantre. Voilà. C'est tout pour aujourd'hui.

     
  7. solveig Says:
  8. Je ne sais pas ce qu'on t'a greffé à la place de l'aorte défaillante ... mais j'aimerais bien rencontrer ton chirurgien et demander la même intervention.
    Vu que je viens de me payer la plus belle tranche de fou-rire depuis l'âge où j'ai essayé mes premiers hauts talons !!!
    Et ça ne date pas d'hier, hélas ...

     
  9. pow wow Says:
  10. Anonyme et Bruno, merci!

    Jules, ouais je sais je suis pas doué pour les réponses aux commentaires, encore que ça va mieux quand j'ai bu un chti coup!

    Véro, un début de révolution sur mon blog? Nanmého!

    Solveig, on m'a mis un tube en dacron je crois, mais il provient peut-être d'une filière colombienne en fait.

     
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif