Je parlais récemment de choses bizarres et avais évoqué notre perception de la réalité (vite fait su'l pouce comme ça).

Je joue depuis longtemps aux jeux vidéos et me suis posé depuis longtemps aussi des questions sur les analogies existantes avec nous, à force d'y réfléchir des fois aux waters par exemple quand j'y reste deux plombes et que madame pow wow gueule comme un putois derrière la porte.

Je ne prendrai qu'un exemple: les sims.

Vous connaissez ce jeu?

Ce jeu, comme son nom l'indique, est une simulation sociale dans laquelle des petits personnages évoluent dans un milieu urbain, ont des interactions avec d'autres personnages, vivent une vie à eux, et...d'ailleurs je ne connais pas vraiment la finalité du jeu si ce n'est de reproduire virtuellement notre...vie à nous, en plus rudimentaire.

Mais les bases sont là, incontestablement.

Ce sont des personnages rudimentaires donc, mais qui bossent, vivent, consomment, s'amusent etc, dans un monde limité. Plus important encore, ils ont des comportements sociaux entre eux, et plus important encore encore (après c'est fini, vous pourrez vous reposer), ils ont des sentiments, du caractère, des humeurs: joie, peine, amour, haine, tristesse etc. Tout ça résultant de leurs interactions avec les autres, évidemment. Je dis évidemment alors que c'est déjà une prouesse de l'informatique et de l'intelligence artificielle que de programmer des émotions, du caractère ou des humeurs, je sais pas si vous imaginez. Mais c'est fait, bel et bien.

Or voilà mon idée: cette simulation est rudimentaire comme je l'ai déjà dit deux fois ce serait sympa de suivre un peu, nous sommes encore aux balbutiements de l'informatique et les moyens de calcul et de simulation vont aller croissant (et pain au chocolat), ces simulations (bonjour les répétitions, bravo, belle éducation) vont donc s'affiner et s'agrandir, et s'affiner tellement qu'elles deviendront des mondes similaires au nôtre (ou différents, mais je veux dire très poussés). C'est pas une question de probabilité, c'est juste une question de temps. La question primordiale est de savoir, arrivés à un certain stade et pour nous ressembler vraiment, s'ils pourront avoir un jour une conscience, au moins celle d'eux-mêmes.

C'est là toute la question, que nous devons mettre en rapport avec la nôtre, de conscience (encore qu'il faudrait aussi s'entendre sur ce terme, car je ne suis pas loin de penser que la Terre, les animaux ou mes voisins ont une forme de conscience d'eux-mêmes aussi). Si la nôtre, telle qu'on la suppose généralement, est comme je le pense, le résultat d' un processus "normal" issu de la biologie, de la chimie, enfin de tout ce qui nous donne vie et pensée, et non pas de la poudre de perlimpinpin qui nous serait insufflée par on ne sait qui, alors on peut penser raisonnablement qu'un tel processus viendrait naturellement à nos sims, au fur et à mesure de leur complexification. Vous suivez?

Imaginons que oui bon ben allez d'accord, les sims acquièrent une conscience d'eux-mêmes.

Qu'est-ce qu'ils se diraient alors nos chtis sims, voyant leur vie et leur monde?

Qu'ils vivent dans une simulation, dans un programme informatique? Ben non, ils se diraient qu'ils sont dans la réalité, la leur, en trois dimensions, ils se verraient vivre dans un monde qui pourtant n'existe pas comme ils le voient, pourtant ils pourraient voir, toucher, sentir leur environnement, ne sachant pas qu'ils ne sont que suites binaires dans un support de stockage de données, rien de plus, et que ce qu'on leur donne à voir n'est que du calcul rendu en images, en sons, en odeurs etc.

Voyez où que j'veux en venir?

Et si on était nous-mêmes dans un genre de simulation aussi? Ouaille notte? Il y a beaucoup d'analogies entre notre monde et nos mondes informatiques, c'est normal me direz-vous, on reproduit ce qu'on connait.

Revenons à nos sims dans un monde abouti. Pour eux, faits à notre image, Dieu c'est nous, le créateur, invisible, personne ne peut jamais le voir, et pour cause, nous sommes dans une autre dimension. Nous sommes omnipotent, omniscient, nous savons tout de leur monde, nous voyons tout, nous avons le pouvoir de la vie et de la mort, nous avons tout le pouvoir, nous pouvons même faire des miracles. Si nous voulons entrer en contact avec eux pour leur donner un message par exemple, nous ne pouvons pas y aller par nous-mêmes, on leur envoie un sim messager, un "Fils de dieu", pour leur remonter les bretelles (si c'est des vilains). Intéressant non? Et s'ils se tuent entre eux et qu'on les laisse faire, est-ce qu'on est cruel pour autant? Ben non, ils n'existent pas comme nous, ils ne sont que des créatures virtuelles, et même faits de chair et de sang virtuels, ce ne sont que des...calculs, des idées.


Les jeux informatiques nous montrent aussi une autre notion de la physique et du temps, là aussi c'est intéressant, enfin je trouve, si ça se trouve vous n'en aviez rien à péter, vous estimez peut-être que c'est de la réflexon de comptoir, bon en fait je m'en fous je ne suis pas un génie ça c'est sûr, je suis juste le mec qui se pose des questions, je dis ce que j'ai envie de dire et pis voilà et c'est ça qu'est bien. On va faire comme ça les filles et les gars.

Les quatre forces fondamentales qui régissent (comme un charcutier, tous les charcutiers s'appellent Régis) notre univers, la gravitation, la force électromagnétique, la force nucléaire forte et la force nucléaire faible peuvent être redéfinies à volonté dans les mondes informatiques pour que les interactions soient différentes et que le mec moyen puisse sauter à 100m de haut ou soulever des milliers de tonnes sans effort, tout ça sans aucune limite. La physique et ses lois n'est donc pas immuable, elle est telle qu'on la définit dans ces mondes! Encore une victoire de canard.

Pareil pour le temps, mieux même. Le temps, chez nous, semble s'écouler de manière linéaire. Pas d'à-coups, ça broute pas, ça s'écoule pile-poil. Eh ben chez les sims aussi. Sauf que...quand vous sauvez une partie avant d'aller faire pipi par exemple, le temps s'arrête chez les sims. Vous reprenez votre partie un jour ou un an après, au jour et à l'heure et à la milliseconde où vous l'aviez quittée, et les sims ne peuvent se rendre compte que leur temps s'est arrêté. Chez eux le temps ne s'est pas arrêté, et il s'écoule de manière...linéaire, comme chez nous.

On est peut-être nous-mêmes dans un monde virtuel, une super-simulation, un monde qui n'existe pas au sens où on l'entend, nous ne sommes peut-être que des chimères, des bits informatiques (surtout moi, j'ai un gros bit). Rien aujourd'hui ne peut affirmer le contraire. On pourrait être (l'univers) dans une simulation physique, énergétique, mathématique, tout ce qu'on veut. On pourrait être (nous l'humanité) dans une simulation biologique (on est quand même un peu des organismes pathogènes sur la Terre), écologique, sociale, politique, philosophique, tout ce qu'on veut. On pourrait être un divertissement, dans un jeu, sous le joug d'un ado boutonneux qui bouffe des chips de cinquante années-lumière de long, tout est possible.

J'oublie pas que ça donnerait un sens à l'absurdité de notre situation. On est perdus dans un coin de l'univers, peut-être seuls, on sait pas ce qu'on fout là, à quoi tout ça rime, comment on est arrivés là, pourquoi comment et à quelle heure on mange. Y a quelque chose qui cloche chez nous et dans notre situation.

En tous cas ne me dites pas que vous trouvez ça normal.

Commis par pow wow on samedi 28 août 2010
categories: | edit post

11 réactions disproportionnées

  1. mebahel Says:
  2. Disons que notre situation vis à vis d'une autre forme de vie (supérieure éventuellement) pourrait être celle du poisson vis à vis de nous:
    un autre biotope, d'autres fonctions physiques, doublée d'une autre dimension (perception de la temporalité)... enfin... t'as raison, c'est pô très normal...

     
  3. Apparemment, l'ado boutonneux qui nous simule s'amuse sous Windows.
    Sous MacOs y'aurait moins de bugs et de virus.

    Deux trois remarques pour accompagner ta réflexion :
    - pour l'instant, nous les zumains n'avons jamais créé de vie ex nihilo.
    Nous ne faisons que reproduire.
    Alors c'est pas demain la veille, quand même, que non seulement nous créerons du vivant et en plus du vivant avec une conscience.
    Imagine le boulot !
    Ça calme, hein, quand même ?
    - deuzio, y'a quand même un truc rassurant c'est qu'à partir du moment que tu te poses toutes ces questions, bé ça veut dire que tu existes.
    C'est Réné qui l'a bien démontré.
    Perso, ça me rassure de savoir que j'existe.
    Bon, sous quelle forme j'existe, ça, Réné, il l'a pas précisé.
    (et j'arrête avec Réné, tu ne l'aimes pas j'ai bien vu).

    Alors, récapitulons : j'existe et je ne suis pas Créateur.
    Y'a p'têt un Créateur au dessus de nous ou pas.

    Bon !

    Voilà voilà…

    Tout ça pour en arriver à la même conclusion que toi- je ne t'aide pas : mais qu'est-ce qu'on fait là ?

    Vivement la mise à jour. ;)

     
  4. Tout ça me rappelle les romans Hyperion de Dan Simmons, où les machines depuis longtemps sont devenues conscientes (et bien-sûr elles n'ont pas tout à fait le même "agenda" que les humains).
    Si je me souviens bien (c'est touffu comme livres), leur conscience leur est venue par étapes. D'abord le "web" imaginé (ça date de 89-90)leur a donné une sorte d'intelligence collective type ruche, sans conscience. Après, il imagine que pour "fluidifier" un peu le fonctionnement des machines, on s'est mis à y mettre qq composants organiques, un peu d'évolution par là-dessus, et bingo.

     
  5. pow wow Says:
  6. Rhâââ, je vous accorde qu'on n'est guère plus avancés, avec tout ça. ;o)

    Maybe, tu noteras qu'entre le poisson rouge et nous, il peut y avoir des interactions (par exemple avec une sauce au beurre blanc et des câpres ;o)) et que le temps et les lois de la physique sont les mêmes pour nous deux. Pas dans les sims, il y a deux mondes séparés et infranchissables.

    Obliv, mais non mais non, c'est pas parce que je n'ai pas un poster de Réné dans mes ouatères que je ne l'aime pas. Non c'est pas ça, déjà mon grand-père s'appelait Réné alors je peux pas le détester, c'est un peu de la famille comme qui dirait.

    Je ne crois pas que la création soit possible à partir de rien, on ne va pas se lancer sur le sujet. Sur du vivant ou de la conscience, c'est dur déjà de s'entendre sur ces termes, et je répète que ce qu'on considère comme vivant ici aujourd'hui (c'était un peu le sens de mon billet) n'est peut-être qu'une série de calculs d'un super-computeur et une illusion, finalement.

    Et je ne sais pas si tu connais les progrès de la robotique aujourd'hui, mais il existe des robots qui évoluent seuls, qui s'auto-réparent, qui apprennent seuls, dont le comportement et la "pensée" se complexifient, surtout en groupe, qui s'entraident et prennent des initiatives pour faire évoluer leur comportement individuel et collectif. Un série de petits robots basiques reçoivent tous la même instruction de franchir un obstacle infranchissable individuellement par exemple, ils ne sont pas programmés pour le renoncement bien sûr et finissent donc par apprendre à se réunir pour unir leurs efforts et vaincre l'obstacle, j'y vois une forme de conscience, pas que de la pensée.

    Bon, je précise en guise d'interlude que j'ai fait un repas agréable en bonne compagnie et que j'ai siroté hardiment et avec vaillance sans coup férir et que donc de ce fait ma pensée est un peu embrumée, si donc toi lecteur de passage n'y entrave que pouic à tout qu'est-ce que je raconte, ce n'est peut-être pas ton pécé qui est déréglé, rassure-toi.

    Oui donc...ben justement, moi je pense, mais je ne suis pas sûr d'être, d'exister. Je ne suis sûr de rien d'ailleurs. Surtout à cette heure-ci. Non, je reconnais que Réné ne disait pas que des conneries et que vu qu'il touchait sa bille en maths entre autres, on est fondé à penser qu'il avait des capacités à théoriser plein d'autres choses, alors que moi je suis nul en maths déjà, donc loin de moi l'idée de rivaliser avec ton idole, d'ailleurs je serais prêt à parier qu'il y a plus de chance que tu finisses ta vie avec un poster du Réné dans tes ouatères qu'avec un poster de moi dans tes ouatères, cela dit je n'en conçois aucune amertume sache-le, dans la mesure où ça me ferait bien chier de finir en décoration de ouatères, faut bien le dire.

    Ffff...en conclusion vais m'coucher, pu bien les idées claires.

    T'as raison, attendons le patch. ;o)

    Fais de beaux rêves.

    Ne t'es-tu jamais demandée si les rêves n'étaient pas plus proches de la "vraie vie"?

    Non j'arrête. Stop.

     
  7. pow wow Says:
  8. @ Flo vite fait, justement je le disions précédemment, la robotique connait des progrès extraordinaires et je me demande si, quel que soit le support, "vivant" comme nous ou "inerte" comme Robby le robot, la vie ou la conscience ne trouvent pas leurs chemins ou leur naissance toutes seules, d'elles-mêmes, un peu comme un processus naturel, basique, évident même.

     
  9. Ah ! d'accord ! on discute avec un pochetron, en fait !
    Viens mon Réné, on se casse !

     
  10. Ah mais, est-ce que les Sim's vont aux waters ? (comme dit Geoges clooney d'après ce que nous rapportait Oblivion le 30.05 sur asi)

     
  11. poisson Says:
  12. T'as lu "moi un robot"? Devine la chute? Le robot qui raconte, il s'aperçoit que les robots c'est pas lui c'est les autres..

     
  13. pow wow Says:
  14. Obliv', MONSIEUR Pochetron!

    Nombril, si tu pouvais préciser parce que je n'ai pas le temps d'aller fouiller dans les archives d'@si, ça me faciliterait la tâche, merki.

    Poisson, non, j'ai pas lu "Moi un robot", c'est le livre duquel est tiré "I robot" (que j'ai pas vu non plus)?

     
  15. NOn, c'était juste une question : puisque l'on l'on pense et donc que l'on s'essuie ( d'après René ) aux waters ( tellement que Pocahontas râle nous dis-tu ), si les SIMS y vont alors effectivement, la question de mondes imbriquées comme des poupées russes se pose, sinon non : Pas de miction => pas d'existence.
    Et Djorje, ma citation d'Obliv' ne veillait qu'à rendre à césar un fou-rire qu'elle m'a provoquée le 30.05 avec son post sur what else/waters chez Alain. Je ne peux plus lire Waters (de Roger à Closed, sans y penser).

     
  16. pow wow Says:
  17. Je n'avais pas pensé à toutes ces subtilités. C'est la poca-honte.

     
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif