Hier, j'ai été bien occupé.

Ça arrive comme ça, qu'on soit bien occupé, je sais pas vous, vous êtes peut-être dans le coma après tout, vous ne pouvez donc pas savoir.

Si c'est le cas.

Je veux dire si vous êtes dans le coma, vous ne pouvez pas savoir. Allongé comme un coq en pâte, avec à peu près le même potentiel cérébral que le coq pour le coup, bon ben là j'avoue que ce que je vais dire risque fortement de ne pas vous intéresser, occupés que vous êtes, sûrement, à faire repartir trois neurones endommagés. Hardi les gars, on y croit.

Cela dit, si vous êtes de la trempe d'un boucher comme Ariel Charogne, prenez votre temps, on n'est pas pressés pressés, à vrai dire, de fêter des retrouvailles fonctionnelles et cérébrales.

Je voudrais en profiter pour dire que j'ai découvert depuis dix ans que le stress est complètement déconnecté de l'activité. Nous sommes partis vivre à la campagne parce que je croyais que nous étions trop actifs en ville et que ça allait nous tuer, moi au moins, parce que j'ai eu des gros problèmes cardiaques. Dix ans plus tard, le rythme, quoique diminué, reste soutenu, mais c'est évidemment le mauvais stress de la ville qui a disparu, l'agression verbale, mais surtout sonore et visuelle (les lumières clignotantes, les forêts de panneaux publicitaires , le flot des bagnoles etc.), à la campagne j'ai donc découvert la bonne fatigue et le stress a quasiment disparu.

Pour les autres donc, voilà de quoi il s'agit.

Sur le chemin du retour, par la force des choses, et par manque de temps, j'ai été obligé de m'arrêter dans un temple de la consommation. Il faut que j'arrête de dire "temple de la consommation", car mis à part le côté biblique de l'expression, quand je lève la tête dans ces endroits et que je vois la grande pauvreté de construction du bâtiment , je me rends compte que je suis dans un vulgaire entrepôt, un hangar qui par un jeu de lumières étudiées, veut se donner des grands airs, et veut nous faire oublier qu'on est un troupeau de veaux en file indienne.

Quand je pose le pied dans le grand tourniquet qui fait office d'entrée, le stress monte comme une cocotte en pression. Rien que ce grand tourniquet pourtant aéré ça me fait peur, c'est comme un broyeur qui tourne inexorablement, soyez dans le rythme, ne lambinez pas, que vous entriez ou que vous sortiez, ne perturbez pas la cadence de la machine, et quoique cette cadence ne soit pas infernale -ça viendra- l'idée sous-jacente est claire dans ce grand tourniquet vitré, on vous pousse dedans et on vous pousse dehors, et symboliquement tout recul ou marche arrière est impossible, vous n'avez plus de liberté dès lors, vous êtes pris dans l'engrenage. Inconsciemment, dès l'entrée, on ressent qu'on n'est plus libres.

En arrivant au premier check-point qui vous fait entrer dans le vif du sujet, la simple vue des armoires à glace habillées de noir à walkie-talkie vous font comprendre que vous n'êtes pas spécialement bienvenus, vous allez être en liberté surveillée, comme en Corée du nord, et même le fait d'avoir un portefeuille bien garni ne vous exonère pas de la vigilance des décérébrés musclés au QI de pois chiche, en venant ici vous n'êtes considéré que comme un suspect potentiel, faut le savoir.

Je suis allé trop vite, avant d'arriver au premier check-point, il y a un espace où sont installés des canapés en cuir à 6000 euros (ou presque), une belle bagnole américaine neuve trop chère pour 90% des visiteurs, bagnole fermée à clé, regardez juste les gueux, mais pas touche, avec vos mains sales. Je me demande ce que tout ça fait ici, ah ben oui faut le faire rêver le gueux avec sa Ginette, et frustré de ne pas pouvoir s'acheter cette belle bagnole dévoreuse de sous durement gagnés, il va s'en aller piller les rayons pour garder sa fierté et la tête haute, lui aussi a du pouvoir d'achat, non mais!

Nouveauté à l'entrée, un tableau sur lequel sont accrochées des petites machines pour scanner vous-mêmes tous vos achats, un certain nombre de personnes prennent ces scanners sans se poser beaucoup de questions sûrement, persuadées que tout ça c'est du progrès, et que c'est chouette le progrès. Tout ça me fout la trouille, à moi.

Passé le check-point d'entrée, mon stress est monté jusqu'à son paroxysme, c'est un mélange de mauvais stress lié à la claustrophobie, à l'agoraphobie et à la caddiephobie et la connardphobie aussi, et de bon stress qui va me faire sortir de là en moins de temps qu'il faut pour le dire. J'ai dans la tête ce qu'il me faut, dès lors ce n'est pas le consommateur léthargique qui hésite cinq minutes entre un paquet de café Mère-Grand ou Carte Grise qui émerge chez moi, c'est le pilote de rallye qui étudie sa trajectoire dans les moindres détails, pour qu'elle soit la plus courte et la plus efficace possible, en un minimum de temps. C'est pas des courses qu'on fait, c'est une expérience de balistique, carrément. Les experts, qu'on nous appelle.

Mon copilote est à cet égard parfaitement entraîné et totalement opérationnel, c'est un soutien précieux et c'est une fierté de dire que tout ça est le fruit du travail acharné d'une équipe. Les articles ne sont pas posés en ordre dans le chariot, ils sont jetés pour ga-gner-du-temps sans que le chariot s'arrête, ou le moins possible. Ce ne sont pas des courses vous dis-je, c'est un convoi de la Brink's qui ne doit pas s'arrêter, sous aucun prétexte. Il faut avoir les yeux partout, et juger en une fraction de seconde que le bouchon de chariots qui est en train de se former au bout du rayon par des gens patibulaires est destiné sciemment à vous entraver, c'est un piège, demi-tour sans s'arrêter, itinéraire de secours engagé. Je sors pas encore le fusil à pompe mais ça viendra.

Arrivés aux caisses, bouchons énormes sur des kilomètres. Le flux s'écoule lentement, évidemment les petites caissières jeunes et jolies sont prises d'assaut, inutile d'insister de ce côté-là. Va falloir se trouver un vieux tromblon, c'est souvent efficace le vieux tromblon, faut dire. Et puis passer à la caisse du papier à faire caca et du sent-bon quand t'as fait caca devant la petite caissière jolie c'est une grande frustration, faut bien l'avouer. C'est le dernier check-point, bientôt la libération.

La milice patrouille derrière les caisses, mais comme t'as fait les choses honnêtement, t'es en voie de désincarcération. Et là c'est le drame. Ton copilote passe devant les planches à repasser qui te scannent le tréfonds des entrailles pour mettre en évidence ta malhonnêteté intrinsèque, et ton copilote se met à sonner, des lumières rouges s'allument, les projecteurs se tournent vers toi, les snipers se mettent en place, deux ou trois gorilles velus s'alarment entre eux par walkie-talkie et viennent vers toi, t'es fait comme un rat, et les autres te regardent, inquiets mais résignés. Le copilote a l'air d'un con à déballer les affaires de son sac, avant qu'on se rende compte que le sac à main en daim du copilote acheté déjà y a un moment est responsable de ce grabuge, de ce vacarme, de ce déclenchement du plan rouge. Une étiquette invisible est cousue dans la doublure, Big brother est aussi invisible.

Pas de scandale, pas de haussement de la voix, faut sortir le plus vite possible, et éviter de s'emporter et finir dans un local réduit assassiné par quatre bêtes testostéronées comme chez Carrefour y a pas longtemps, pour une canette de bière. La mort fait aussi partie du circuit du consommateur à l'heure d'aujourd'hui, faut le savoir.

Le IIIème reich n'est pas mort.

On est sortis, on est en vie, on s'embrasse, on va fêter ça.

Commis par pow wow on dimanche 7 novembre 2010
categories: , | edit post

20 réactions disproportionnées

  1. J'ai pas ri à cause de :
    «décérébrés musclés au QI de pois chiche», «deux ou trois gorilles velus» et «quatre bêtes testostéronées».
    Ils sont peut-être plus intelligents que toi, qu'en sais-tu ?
    J'ai tiqué aussi sur «c'est souvent efficace le vieux tromblon, faut dire» comme si les caissières (jeunes et jolies) n'étaient pas efficaces.
    Voilà, je suis de mauvaise humeur par ta faute.

     
  2. Même que, j' suis sûr que t'étais déjà de mauvais poil avant de lire la chronique. ^^

    La preuve, tu sais bien que moi-même, je suis un gorille de carrure impressionnante genre tromblon mais néanmoins jeune et joli, d'une efficacité redoutable bien que pas très velu - je dirai même poilu comme un œuf.

    Allez, gros bécot et il n'y paraitra plus.

    Les jeunes, que voulez-vous.

     
  3. alain b Says:
  4. « claustrophobie, agoraphobie, caddiephobie, connardphobie »
    je vois qu'on souffre des mêmes maux.
    Perso, plutôt que de passer 1 heure par semaine dans ce genre d'endroit, je préfère y aller 6 fois et n'y rester que 10 minutes à chaque fois ;-)

     
  5. "Voilà, je suis de mauvaise humeur par ta faute"
    euhh j'veux rien dire mais tata Obliv' : tu es TOUOURS de mauvaise humeur pfff hein
    pas la peine d'aller chercher l'époux oh pardon ça m'a échappé grhumpff enfin les poux sur le crâne de m'sieur Pow hein

    bon et maintenant j'en fais quoi moi de mon joli Cupidon en cristal hein j'en fais quoi moi pfff
    nan passque si l'île d'Arros tombe à l'eau je le garde pour moi hein le joli Cupidon en cristal non mais hein oh

    nb : m'sieur Wow zavez juste oublié dans le tableau le croisage dans l'allée de votre ex, avec ses nouveaux mais très négligeables 110 kilogrammes bien coincés dans un ravissant survêtement...

     
  6. Fanounet : je pensais bien sûr à toi en prenant la défense des vigiles. Ta carrure d'armoire normande enveloppant un p'tit cœur en guimauve. :)
    Papouille.

    Compunet : il y a un J entre TOU et OURS. Autrement, on lit TOUOURS et ça veut rien dire.

     
  7. alain b Says:
  8. « le croisage dans l'allée de votre ex, avec ses nouveaux mais très négligeables 110 kilogrammes bien coincés dans un ravissant survêtement... »
    ça sent le vécu ça dis donc Compu, moi y'a longtemps que j'aurais définitivement déserté ce genre de lieux si il n'y avait pas les jeunes et jolies caissières auxquelles wowowow rend (discrètement) hommage.

     
  9. pow wow Says:
  10. @Obliv', t'as bien fait de pas rire, c'était pas un billet à visée drôle. non j'ai pas de sympathie particulière pour les gorilles velus testostéronés au QI de bigorneau, tuer à 4 un pauvre mec qui a chouré une canette de bière t'appelles ça comment? Ton boyfriend est un gorille décérébré? ;o)

    Je me souviens, dans les années 80, au Auchan de Saint Jean de la Ruelle (45), j'arrive à l'entrée où il y a un attroupement, un vigile (Lucien Vallée de mémoire) est en train de se fritter à un mec et veut l'empêcher de rentrer. D'autres vigiles interviennent et le vigile initial se barre. Il revient quelques minutes après, alors que l'altercation est toujours en cours et qu'il y a toujours foule autour, il se pointe avec un sac de sport. Il le pose, l'ouvre, sort un pistolet-mitrailleur, et tire droit devant lui, dans la foule. Plusieurs blessés, du sang un peu partout, des balles dans les murs et les plafonds, ça a giclé dans tous les sens. Son sac était rempli d'armes de guerre. (Nombril peut peut-être confirmer)

    J'appelle pas ça de l'intelligence. ;o)

    Dans ma vie j'ai passé trois tests de QI, c'est satisfaisant, tu me demandes alors je réponds, ça allait de 145 à 153. J'ai aucune raison de mentir, on ne se connaît pas, après tout. Après on y croit ou pas c'est pas mon problème, et vous avez parfaitement le droit d'en douter, ça ne me dérange pas. Y a même des tests sur internet tu peux essayer j'en ai fait un, comme résultat j'ai fait "extra-terrestre" (je sais pu où c'était z'avez qu'à chercher, c'était y a dix ans environ). Cela dit, l'intelligence c'est pour une grande part une mémoire éléphantesque en ce qui me concerne, et une grande capacité de visualisation et de positionnement dans l'espace comme énormément de gauchers, je l'ai déjà dit, tout ça c'est pas de l'intelligence à proprement parler à mon sens, donc ça relativise.

    Bon voilà. :o)

    @Fan, ne nie pas, je sais que tu es très poilu au-dessus de la tête, tu es donc un vigile au niveau de la tête, déjà. Pour commencer. Alors hein.

    @Alain, je mets très rarement les pieds dans ces grandes surfaces, c'est vraiment exceptionnel! Le plus grand dans lequel je vais habituellement c'est un petit petit supermarché qui doit être grand quatre fois comme ma maison (qui est une maison de taille standard).

    @Compu, t'as raison, Obliv' est TOUOURS de mauvaise humeur...Euhhh...j'ai pas d'ex à survêtement, je ne SUPPORTE PAS les survêtements!

     
  11. pow wow Says:
  12. @Obliv', ah ben voilà, vous allez vous dire "comment kislapette çui-là", oui mais tu m'as cherché, tu me cherches TOUOURS! ;o)

     
  13. À l'école, j'ai fait un test de QI aussi, ils m'ont trouvé 47,2 de QI. Je me demande s'il n'ont pas confondu avec mon poids, des fois.
    L'avantage, c'est qu'en vieillissant, j'ai pris du poids, donc j'ai l'impression d'avoir grossi du QI.
    Enfin, bref, tout ça pour dire que quand bien même un personne ne serait pas très intelligente (mèkèssessai l'intelligence ?), cela n'implique pas qu'elle soit violente. Et visez vers ça. Des intelligents peuvent être très violents.
    Dans les exemples que tu nous donnes (et qui sont censés me convaincre par l'émotion), j'ai l'impression que les gars avaient un pète dans le casque. Et on peut malheureusement croiser n'importe où et dans n'importe quel métier des individus capables de commettre un meurtre.
    Je t'expique pourquoi je réagis vivement : j'aime pô trop les généralisations. Un, deux, trois, quinze, quarante-sept virgule deux vigiles peuvent bien être violents, cela n'implique pas que tous les vigiles sont violents. Même chose avec le mot «idiot». Certaines personnes font certains métiers faute de mieux. On n'est pas vraiment en période de plein emploi où il y a juste à se baisser pour faire un job qui nous correspond.
    Et, de plus, je trouve que ce ne sont pas les personnes à incriminer dans le système que tu décris. Perso, j'aime pas trop ceux qui ont décidé de faire un grand hypermarché avec des trucs alléchants qui dégoulinent des rayons, un rythme d'enfer pour les caissières, et des vigiles dans tous les sens pour choper les voleurs en puissance que nous sommes. J'aime pas ceux qui pensent et mettent en œuvre ces projets. Froidement. Sans sang.
    Alors, le vigile, lui, là-dedans, il subit aussi, d'une certaine manière.
    Ceux que je croise habituellement sont aimables.
    Pas TOUOURS, mais souvent.
    Tu m'as stressée, en fait, en décrivant cette réalité. Je n'aime pas non plus ces endroits. Fort heureusement, contrairement à certaines, je n'y croise pas mes ex en survet'. En même temps, j'ai du goût, moi. Toi aussi, pow. ;)
    Papouilles à tous.

     
  14. J'étais trop petit dans les années 80. désolé.

    [Sinon, au passage dire "j'ai un QI de 137 (ou 37,2 le matin)" c'est couillon. La mesure du QI ne peut s'entendre qu'avec des écarts : moins de 60, moins de 80, mois de 120, moins de 140, plus de 140... sans plus de précision. Et à la question qu'est-ce que l'intelligence, les inventeurs du tes de QI n'ont pu que répondre (avec humour et intelligence): " ben, c'est qu'est-ce que notre test il mesure".
    Et effectivement, il suffit de passer quelques tests de QI pour voir ses résultats s'améliorer et ils sont en effet extrêmement soumis à un environnement culturel déterminé.]

    Quand au gorilles, on les aime : on relira Roy Lewis en hurlant "back to the trees" et on réécoutera : http://www.youtube.com/watch?v=ja665-6h_sA

     
  15. pow wow Says:
  16. @Obliv, chuis d'accord avec tout ce que tu dis (sinon tu vas te fâcher) , bien sûr je généralise c'est fait exprès, mais comme tu es susceptible tu plonges à chaque fois. ◄--- ;o)

    Oui les gens sont soumis à des pressions, surtout chez les plongeurs, mais certains, c'est partout pareil aussi, sont atteints du désormais syndrome du larbinisme. Moi vigile, même sous pression, j'empêche qu'on tue un pauvre hère qu'a chouravé une canuche de bière quand même, y a des limites à l'excuse de la contrainte patronale.

    Faut pas négliger le syndrome du larbinisme, il est omniprésent dans la société, pas TOUOURS mais souvent aussi.

    @Nombril, ouais ben moi j'y connais rien à ces tests, et en idiot congénital je répète ce qu'on m'a dit, alors tutut. Et effectivement l'intelligence est une chose complexe, quand on voit par exemple les prouesses des autistes. Pas TOUOURS mais souvent. Je remarque que tu es jeune et écoutes des trucs de vieux, alors que moi je suis plus vieux et écoute des trucs de jeunes, d'ailleurs j'avias mis Gorillaz en-dessous, c'est très bien Gorillaz, pas TOUOURS mais souvent.

     
  17. pow wow Says:
  18. "désormais FAMEUX syndrome".

     
  19. pow wow Says:
  20. Au-dessus Gorillaz, pas en-dessous...Décidément...

     
  21. pow wow Says:
  22. Bon cela dit, chuis d'accord pour dire que le QI dépend sûrement de plein de facteurs (à casquette), et qu'il est, je crois, un peu tombé en désuétude. Nan c'était pour faire tourner en bourrique certaine commentatrice de ce blog qui me contredit TOUOURS!

     
  23. pow wow Says:
  24. ALORS POUPOUGNE CAMEMBERT!

     
  25. Je ne suis pas TOUOURS susceptible, non. Parfois, pour varier, je suis de mauvaise humeur.
    Faut varier.
    (À part ça, je commence à m'inquiéter, nous n'avons plus de nouvelles de Compu. J'espère qu'elle est pas TOUOURS coincée contre le rayon Cupidons en cristal derrière les 110 kilos d'ex en survèt'. En même temps, ça lui ressemble bien, le côté midinette.)

     
  26. bon ben voilà tata Obliv' qu'a encore réussi à me faire passer pour quelqu'un qui n'aurait pas de J sur son ordi pfff
    et bien oui mâdâme je n'ai pas de J sur mon ordi !
    et alors ça gêne qui hein d'abord que je n'aiye pas de J sur mon ordi hein ?!
    tout le monde n'a pas le QI bordé de nouilles pour se payer des J juste pour être bien vu de la collectivité non mais !

    nb : pi d'abord j'ai du goût moâ ! la preuve : je l'ai quitté le jour où il est parti s'acheter un survêtement pour faire ses courses au supermarché...c'est pas une preuve ça hein ?!

    pi j'ai rien pigé à vos histoires de supermarchés mais je me dis que vous pouvez TOUOURS ricaner avec mes histoires d'ex en survet pfff elles valent bien vos histoires de vigiles patibulaires ! pi d'abord laissez-les tranquilles les vigiles... vous zont rien fait les vigiles !! alors LEAVE THEM ALONE les vigiles !!

     
  27. poisson Says:
  28. Pow wow, tu n'as pas lu tous les petits alineas en bas au dos du blog? __> obligation de ne pas empêcher de rire Oblivion?
    On se sent tous un peu mal à l'aise, triste... Comme quand on fait les courses dans les supermarchés. J'y passe ma vie, je sais. Un jour je me suis trompé de caddy. Le mec a cherché pendant 1/4 d'heure son caddy dans tout le supermarché. J'ai cru qu'il allait me tuer quand il m'a retrouvée. Je lui avait promené bien tout partout, sans m'apercevoir de rien. Pourtant il y avait l'huma sur le siège bébé, bien en évidence et je n'avais pas acheté l'huma. Je lui avais ajouté quelques bricoles. On s'est quitté en froid. Mon caddy était resté sagement où je l'avais laissé.

     
  29. Les chiliens ils prononcent pas TOUOURS, comme nous, quand ils parlent français, ils disent TOUYOURS, avec un Y. Et ça m'a TOUYOURS fait rire ça.

    Quoi ? comment ça je suis complètement hors SUYET ?

     
  30. pow wow Says:
  31. @Obliv, ça y est, on a retrouvé Compu, elle est TOUOURS en vie.

    @Compu, si ils m'ont fait kètechose les vigiles, enfin au moins un, tu suis pas c'est dramatique, il a tiré au pistolet-mitrailleur dans ma direction!

    @Poisson, moi des fois ça m'arrivait de suivre quelqu'un, piquer des trucs dans son chariot et les remettre en rayon, discrètement, au fur et à mesure. Oui je sais c'est con.

    @ Yuléyim, t'es yamais hors suyet, t'es touyours yuste dedans pile-poil.

     
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif