Chère Elise,

Je vous ai vue ce midi, dans la boîte à mensonges, comme souvent.

Je vous regarde toujours d'un air distrait, j'arrive parfois à entendre ce que vous dites.

Je vous vois, certaine fois, prendre un air grave et désespéré lorsque vous annoncez qu'un réseau de personnes était arrêté pour téléchargement d'images d'enfants, avec une mine effarée pour révéler que ces gens "faisaient la queue" pour télécharger ces images; dans votre bouche on entendait "comme chez le boucher ma bonne dame", mais vous ne saviez pas alors que lorsqu'un quidam télécharge sur un réseau quelconque du contenu légal, comme celui d'universités qui proposent leurs travaux à télécharger par exemple, comme celui d'administrations qui mettent leurs documents à télécharger sur ces mêmes réseaux, comme d'autres innombrables contenus légaux, il "fait la queue "aussi, ça vaut pour tout le monde, c'est le principe-même du téléchargement de pair à pair.

J'imagine que sur le moment ça faisait sensation pour vous, j'imagine en conférence de rédaction quelqu'un expliquer le fonctionnement normal du téléchargement en pair à pair: "-tu cliques sur ton lien à télécharger et tu es mis en file d'attente".

"-Quoi? Mais c'est sordide, il faut révéler cette information à la planète, les criminels font la queue, internet c'est caca, on va frapper un grand coup mes amis, mettez-moi ça en une!"

Je vous regarde d'un oeil torve, tout en dégustant un pot au feu ou des saucisses aux chou, qui feraient baver d'envie votre collègue Jean-Pierre Pernaut, lequel s'empresserait de dépêcher alors une armada journalistique pour enquêter et dénicher d'où vient cette bonne odeur qui fleure bon la France, s'il savait.

Je vous vois embrayer, après ce genre d'information déterminante mettant gravement en cause ces méchants internautes, certaine autre fois, avec un large sourire cette fois-ci, sur les  marchés de Noël en préparation, sur les coulisses du marché de Rungis, sur les petits-pandas-tout-mignons-qui-mangent-du-bambou-c'est-attendrissant-et-rigolo, sur le divorce d'Eva-Longoria-et-Tony-Parker-ça mérite-bien-un-sujet-coco, bref, sur l'information haut de gamme, digne du service public.

Après toutes ces révélations ahurissantes, certaine autre fois, en fin de journal, vous décompressez cinq minutes avec un invité. Je vous vois alors rire des propos racistes et crasseux d'un vieux monsieur d'une autre époque, puis vous rendant compte du problème, vous jetez un oeil inquiet vers la régie, mais continuez comme si de rien n'était, the show must go on.

Enfin bref, ce midi, l'information principale a été abordée, trop rapidement à mon sens, mais vous l'avez annoncée sans défaillir de bonheur, le Beaujolais nouveau est arrivé depuis minuit, sonnez hautbois, résonnez musettes, trempez-vous la luette.

Vous mériteriez une médaille.

Autre que celle que vous portiez ce midi, et qui disparut au bout de dix minutes de votre poitrine, entre deux sujets.

Elle était très étrange cette médaille. En fait ce devait être un bijou, mais de la forme d'une médaille. Toute noire. Un ruban noir, au bout duquel pendait un genre de décoration, noire aussi.

Merde je me suis dit, elle est en deuil la pauvrette. J'ai alors pris une mine de circonstance et fait une minute de silence en attendant le fromage. Puis j'ai compris à la vitesse de l'éclair que vous deviez probablement faire le deuil du journalisme de qualité, je ne voyais que cette raison pour que vous l'arboriez à l'antenne. Comme un message subliminal.

Puis entre deux sujets, vers 13h10, cette décoration honorifique autant qu'étrange disparut.

Trop voyante? Trop morbide? Trop bling-bling? Trop de remords?

Jamais je ne le saurai probablement, et je devrai noyer mon chagrin dans un pavé de saumon à l'aneth dès demain, à moins que je prenne du coq au vin j'ai vu ça sur la carte, vous prendriez quoi vous, vous pensez que je ferais bien de demander son avis à Jean-Pierre Pernaut?


Pour l'heure, le mystère reste entier, comme le hachiparme du même nom. Oui, je crois qu'il y en a aussi au menu demain.

Commis par pow wow on jeudi 18 novembre 2010
categories: | edit post

15 réactions disproportionnées

  1. excellent ! :-D
    c'est parce qu'elle n'a pas eu le droit d'itw sinistre1er qu'elle lui rappelle son allégeance en affichant la joulie médaille qu'il lui a donné ? cette même médaille qu'ont refusée Marie-Eve Malouines et Farnçoise Fressoz il y a peu

     
  2. Pow, regarde nous dans les yeux et dis nous que ce n'est pas un montage !!
    Effrayant !

     
  3. pow wow Says:
  4. @Kako et Captain, non, c'est pas un montage, en fait j'ai halluciné de voir ça, évidemment ce devait être un bijou, mais j'ai trouvé ça gonflé pour le moins, d'arborer une fausse décoration, au vu de ses récents états de service, j'ai pensé au deuil du journalisme, puis je me suis dit c'est pas possible, elle a été décorée par Dark Vador en personne! ;o)

    C'est vrai qu'avec le recul, c'est assez effrayant, cette médaille noire.

     
  5. Pow wow, tu sais quoi ? je ne t'ai jamais rien demandé jusqu'ici n'est-ce pas Et bien, là, à genoux s'il le faut, je te suggère d'envoyer ce billet sur Elise à la rédaction d'@si, en leur disant que s'ils sont preneurs de ce magistral arrêt sur images, top là camarade, tu es leur homme, chroniqueur d'un jour, gros niqueur toujours !
    (euh pour la fin, c'est toi qui vois hein, t'es pas obligé de trop entrer dans le détail non plus...)

     
  6. ben mazette je savais que les journaleux étaient nuls mais là grâce à toi, je sais que les journaleux sont nuls !!

    ....et vive la cantine de Pow et les JT de l'A2 imposés par l'employeur passque cette médaille là fallait vraiment la voir pour la croire !!

    bravo à notre envoyé spécial JT !!

     
  7. Et le pire, c'est qu'il n'y a qu'à se baisser pour ramasser les exemples...
    Le reste - cette chronique par exemple - est le résultat d'une alchimie propre au fabricant de décryptage, et d'un ingrédient trop rare en cette période de pénurie de journalisme digne de ce nom: le talent.
    Qui te permet à l'occasion, mon cher pow wow, de devenir comme ici ce que Didier Porte appelle: un journaliste de complément.
    Merci et encore bravo: je plussoie la requête de J&J plus haut !

     
  8. pow wow Says:
  9. @ Jules, Compu et Fan...ouais bon, n'exagérons rien tout de même, vous ziallez un peu fort sur le talent et tout le tremblement bordel, je ne suis pas journaliste et ce n'est qu'un petit billet comme ça en passant. Pour vous faire plaisir, j'ai envoyé la sauce chez @si mais je vous parie un abonnement gratuit au blog que ça ne vaut pas le déplacement. Verra bien. ;o)

    N'empêche plus j'y pense, plus c'est bizarre cette histoire de médaille.

     
  10. poisson Says:
  11. C'est un petit signe. si je mets la breloque, tu vas acheter le pain. Et au milieu du journal quelqu'un a dit:"je me suis gourré j'ai pris deux baguettes, quelqu'un en veut une?". "Ok" et elle a enlevé la breloque donc. J'espère qu'il n'était pas trop tard. Sinon ils en congèleront une.

     
  12. poisson Says:
  13. Et puis il ne faut pas oublier que l'interactivité fait rage. Il y a peut-être eu un déluge de mails à propos de la breloque. "Qui êtes vous pour vous moquer ainsi des anciens combattants, imaginez ce que vous seriez sans eux, que vous ridiculisez avec ce sinistre ruban noir retenant un bouton de manchette géant, posé à la façon d'une croix de guerre."

     
  14. pow wow Says:
  15. @Poisson, j'adore tes commentaires. ;o)

     
  16. Moi, ça me rappelle ça : http://desourcesure.com/medialand/2008/09/claire_chazal_enleve_le_haut_a.php

     
  17. "@Poisson, j'adore tes commentaires."


    Moi itou ! Là on dirait du Jean-Jacques Vannier !

    Non sans déc Poisson, avec un P majuscule. En plus !

     
  18. Merde, c'est fou ça. C'est un truc, si on n'a pas la réponse, ça va me turlupiner.
    Faut absolument qu'@si fasse une enquête. Surtout qu'elle est bizarre la médaille.
    J'en avais des comme ça, mais en doré, quand j'avais des bonnes notes à l'école primaire. Ma mère devait mettre un ruban neuf à chaque fois. Mais surtout pas un ruban noir. Enfin !

     
  19. Bysonne Says:
  20. D'accord avec âne debout, c'est très très bizarre, moi aussi, j'ai eu ce genre de récompense dans le primaire. Mais là cette médaille noire brille énormément, ne ressemble pas à du toc, c'est un vrai bijou. Je suis allée sur le site de France 2, c'est hallucinant personne n'en parle dans les commentaires qui sont affligeants de toutes façons. Il faut qu'@si se penche sur cette plaisanterie, si c'en est une. Lucet n'est pas une bonne élève. Grrrr !!! A moins qu'elle ait été récompensée par M. Guerlain. En fait c'est une fiole de parfum.

    pow wow tu a l'oeil et le bon.

     
  21. pow wow Says:
  22. @ Asinus et Bysonne, généralement, quand je propose un truc à @si, ça n'intéresse pas. Même l'histoire Guerlain, je leur ai proposée dès après le journal, et ils ne l'ont relayée que très tard, après tout le monde, en citant Lepost.fr . On a sa fierté chez @si. ;o)

     
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif