l y a longtemps que je voulais parler de ça.


Publiquement.

Sans honte ni tabou.

Un espace d'expression public est à ma disposition, il faut en profiter.

On ne le dit pas assez, on ne le dira jamais assez.

Bon là on va le dire, on va le marteler, le seriner, et tant pis pour les pisse-vinaigre - j'en connais - qui émettraient des doutes ou une quelconque objection, au seul motif que ça leur défrise la motte, on ne va pas s'arrêter pour si peu, et chacun doit composer avec, en fonction de ses croyances ou de ses doutes, chacun doit intégrer ça dans son cheminement personnel pour en tirer un enseignement, quel qu'il soit, chacun interprète une information selon son inclination, à lui d'en faire quelque chose. Se refriser la motte si bon lui semble, au besoin. Avec un Babyliss par exemple.

C'est un peu le principe de la liberté.

On en fait ce qu'on veut.

Il ne s'agit pas ici de heurter bêtement les sensibilités, gratuitement hop comme ça, de secouer le cocotier juste pour se faire plaisir, ou de chercher l'affrontement. La confrontation des idées n'est pas l'affrontement. La confrontation des idées n'a que pour seul et unique but de se remettre en cause, d'apporter un éclairage à l'autre qui, bien qu'il puisse sembler éloigné de son propre regard sur les choses, n'est souvent que le même constat vu d'un autre point de vue. Et il n'est pas rare qu'on finisse par tomber d'accord. Et se faire plein de bisous partout même des fois avec la langue et des fois avec un doigt si on veut aller plus loin, mais on n'est pas juges.

Peut-être quand on sera grands on fera des études et on sera juges, mais là non, on est trop petits, la maîtresse voudra jamais.

C'est le principe de la liberté, toujours.

Mais n'allons pas plus loin sur ce terrain-là, revenons à nos moutons.

Ah ben tiens oui, y avait des moutons, je les avais pas vus.

Ah non tiens c'est pas un mouton c'est mon chien.

Qu'il est con ce chien. Se déguiser en mouton...jamais le dernier pour la déconne çui-là.

On a pour habitude de ne voir qu'un seul côté des choses, c'est bien naturel, on a notre propre vision d'un ensemble. Une preuve s'il en est, qu'on voit chacun d'entre nous les évènements et les choses de différentes manières, selon notre éducation, notre bagage culturel ou notre vécu propre, vous pouvez le vérifier par vous-mêmes en cherchant un peu, c'est que par exemple dans les témoignages d'ovnis vus par plusieurs personnes, tout le monde voit quelque chose mais personne ne voit la même chose. Ou en gros si, mais dans les détails ça diffère énormément. S'agissant de ce qui touche à "l'inconnu", c'est compréhensible parce que personne ne peut se référer alors à ce qu'il connaît, et en tire une vision qui lui est propre, selon ses connaissances, toujours. C'est un bon exemple pour comprendre alors que s'agissant du "connu", de notre monde familier, on regarde aussi les mêmes choses sans les voir de manière similaire. Saperlipopette.

C'est extrêmement intéressant de s'imaginer dans le point de vue de l'autre, de regarder nos différences, et d'essayer de comprendre pourquoi on ne voit pas les mêmes choses. Et l'on comprend alors qu'on ne choisit pas ce qu'on voit, qu'on n'est pas libre de choisir la manière dont on voit le monde, qu'on est victime de son conditionnement, qu'on n'a jamais une vision qui nous est propre, et que notre liberté est en fait un esclavage déguisé. Ça vous épate je sais, mais toutes les études le prouvent, du moins celles que j'ai faites tout à l'heure après manger, et pourtant j'avais bu mais je tenais debout.

A moitié. Disons que le haut tenait debout, mais le bas était assis.

Le déguisement.

Le carnaval.

En cette période de carnaval de tout poil ou de toute plume, c'est sur ce sujet que je voulais attirer votre attention en énonçant une vérité qui est difficile à entendre, j'en ai bien conscience.

Quoique je me demande, là tout de suite.

Le carnaval et les gens qui défilent, bien qu'on les voie habillés n'importe comment avec même des plumes dans le cul comme à Rio, eh ben dans la vraie vie ils sont pas habillés comme ça.

Voilà nan c'était pour dire ça.

Pour pas que vous croyiez bêtement qu'on peut vivre habillé comme ça, dans le métro par exemple avec une tenue pailletée et un panache en plumes de quatre mètres de large. C'est pas possible, je le dis tout net. Si tout le monde était habillé de cette manière, les rames de métro devraient faire douze mètres de large.

Et au prix où est le mètre de rame, ce serait un gaspillage considérable.

Faudrait que vous redescendiez un peu sur terre, et que vous arrêtiez de croire tout ce que vous voyez.

C'est pour ça que je suis là.

Pour rétablir la vérité.

Partout où elle est malmenée.

Telle est ma mission.

Si vous l'acceptez.

Bon c'est pas tout ça, je vais me coucher.

Commis par pow wow on dimanche 17 avril 2011
categories: , | edit post

12 réactions disproportionnées

  1. Alors, dites moi un peu, Monsieur Pow wow qui sait tout, hein...
    Attention, parce que là, ça va saigner, je vous le dis tout net, sauf un peu sur les bords parce que ma lime à ongle est en panne, votre raisonnement ne tient pas debout, même pas du bas qui est assis parce que si si si , je suis, faut pas me la faire, j'ai l'air de celui qui bavarde avec son voisin en faisant des petits dessins, mais je peux réciter la leçon, même à l'envers, et si ça ne veut pas dire grand chose à l'envers je vous demande si ça a vraiment beaucoup plus de sens à l'endroit non mais sans blague.
    Donc vous supputez que les gens qui ont des costumes ridicules à carnaval ne les portent pas dans le métro.
    Et les controleurs de la Eratépé ? Hein ? Qu'est-ce que vous en faites des contrôleurs de la Eratépé ? Ils sont pas déguisés, eux, peut-être ? Et les condorpassa de la ligne 8 ? C'est parce qu'ils ont peur d'avoir froid qu'ils portent leur bonnet en poils de lama hiver comme été ?
    Et les cadrablouberry ? Ils gardent sans doute leur cravate pour dormir ?
    Vous n'avez raison que sur un point, Monsieur Wow : On ne choisit pas ce qu'on voit.
    Vous voyez des gens à qui je suppose que vous prêtez un minimum d'intelligence et de raison qui, pour d'obscurs motifs, quitteraient chaque fois qu'ils prennent le métro le carnavalesque accoutrement qu'ils affectionneraient en cachette et en privé au profit d'une sobriété beaucoup moins ostensible.
    Et bien pas du tout : Ce sont en réalité des plumeux bariolés qui dans la vraie vie ne peuvent s'empêcher de se remuer leurs paillettes au rythme de salsas ou moins frénétique, qui à l'heure du métro choisissent de se déguiser en arborant des tenues grises et discrètes.
    Et pourquoi font-ils ça ? Vous l'avez dit vous même : Si tout le monde était déguisé en autruche, les rames de métro devraient faire douze mètres de large. Et au prix où est le mètre de rame, ce serait un gaspillage considérable. Sans parler de la bousculade aux heures de pointes (essayez de prendre une place assise avec des plumes à la place des strapontins, vous verrez).
    Il s'agit donc à l'évidence d'un formidable élan citoyen, d'un sens de l'économie publique et de la solidarité que manifestent ainsi nos congénères en se privant délibérément de la liberté individuelle de paonnifier, afin de permettre à tous l'accès à Réaumur-Sebastopol.
    En ces temps où il est de bon ton de déplorer l'individualisme, je pense qu'il serait juste, au contraire que l'on saluât comme il se doit l'extraordinaire esprit civique et la générosité désintéressée des usagers du métro.

     
  2. Ben dis donc, si les commentateurs s'y mettent aussi, moi je vais vous dire où il est le Stop.

     
  3. Et mon commentaire de cette nuit, qui était prem's d'abord, a disparu ce matin.
    Bug dans la redécoration ?

     
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.  
  5. ...] Send me a postcard, drop me a line

    Stating point of view

    Indicate precisely what you mean to say

    (The Beatles, When I'am sixty-four - in Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band, dans quoi il est question d'âge - encore - et de bandaison, toujours !)

    Et bien sûr de "point of view"

    Excellent sujet, mais assez simple. Par exemple, pour moi, un type d'1,90 m est un grand mec et un autre d'1,62 m - talonnettes comprises - un simple nabot. Parce que je culmine exactement à mi-chemin entre ces deux altitudes.

    Mais si on se met à la place de Joakim Noah (2,11 m)le type d'1,90 est un simple asticot, celui d'1,76 -mézigue pour ceux qui ont eu la flemme de faire la moyenne au-dessus - moins que rien et celui d'1,62 - surtout vu d'Amérique, rien du tout, nothing nada, que dalle. Même pas une chiure de mouche.

    Ce qui démontre combien le point de vue de Joakim est pertinent !

    Mais venons-en aux déguisements. J'ai un peu craint, au début du papier que tu ne nous avoues des tentations d'enfiler les dessous arachnéens de Madame Wow (merci de l'embrasser pour moi) et d'utiliser ses fards pour te faire une beauté...

    Par bonheur tu nous as épargné ça... Mais bon, les plumes dans le cul, que ce soit à Rio ou à la Gay Pride, c'est pas passionnant, et dans le métro c'est juste bon à déclencher le distributeur de baffes. Ce qui fait qu'on n'en voit guère. Heureusement par ce que c'est très ridicule quand même !

    Tiens, je me demandais si c'était bien normal que le York de ma mère se déguise en poulet. Donc tu me rassures en décrivant les turpitudes du tien ! D'un autre côté c'est peut-être pour se glisser discretos dans les garde-manger qu'ils se travestissent ainsi, ces bestioles. Ce qui est tout sauf con !

    PG

     
  6. C'est dommage que les URL dans le nom de commentateurs qui " says" ne se repèrent pas.
    voilà.
    c'est tout.
    pas mieux.
    J'ai fait un jeu de mot à table avec les enfants, j'ai tout donné, désolé.
    'vais m'coucher.

     
  7. Heu !!
    Je viens de voir que maître KA arrêtait son bloug. http://img137.imageshack.us/i/65deuxcomediens5170995bb0.jpg/sr=1

     
  8. pow wow Says:
  9. Vous dites n'importe quoi monsieur le chercheur de stop. Et les conseillers financiers de la poste, vous croyez que c'est dans un esprit civique qu'ils s'accoutrent avec une chemise à carreaux, un pull jacquard ou un gilet de laine et des mocassins à glands voire des sandales? Pas du tout! C'est du terrorisme, ni plus ni moins! Et croyez-moi, à la poste on s'y connait en cellules dormantes!

    Asinus, un commentateur ça commente, c'est son métier!

    Fan, rien vu de ton com', un bug sûrement, merci de me signaler si vous en voyez d'autres.

    Nombril, j'ai vu la reddition en rase campagne du camarade Korkos, eh ben je dis, c'est moche!

     
  10. Même sans costumes on peut faire un happening rigolo dans le métro, comme ici:
    http://improveverywhere.com/2008/07/06/human-mirror/
    Bon, faut juste avoir 16 paires de jumeaux sous la main.

     
  11. OK - apparemment (je suis sur un autre ordi moins blindé) ton site envoie des pop ups en fonction de là où tu cliques. C'était peut-être le cas avant, remarque, j'ai jamais fait gaffe.

    Sinon, mon post précédent, c'était:

    "Excellent !
    Un super billet, et je crois que nous sommes ici sur le meilleur blog du monde.
    Parfaitement j' le pense, d'ailleurs c'est ce que je dis à chaque fois, partout où que j'aille.
    Au mot près ^^

    Pensez à cliquer sur mon pseudo, fans des Simpsons.

     
  12. MARIE Says:
  13. J'adore ce billet , comme tous les autres , là je file bosser , quand je reviens , je m'étalerais un peu plus .... :)
    Douce journée ... Bises

     
  14. pow wow Says:
  15. Flo, c'est génial, merci!

    Fan, ah on voit où s'est inspiré Matt Groening!

    Marie, merci et bon courage!

     
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif